Changement climatique

Au Sénégal, les héros de l'alimentation renforcent les systèmes agroalimentaires et apportent des avantages tangibles à leurs communautés


15/10/2021

Il est urgent d'agir dès maintenant pour réaliser l'Agenda 2030 et ses Objectifs de Développement Durable (ODD). Aujourd'hui, alors que nous célébrons la Journée mondiale de l'alimentation 2021, les pays du monde entier font face aux effets généralisés de crises multiples, dont le changement climatique.

Les solutions existent : résoudre l'adaptation pour résoudre la sécurité alimentaire et la nutrition

Comme le soulignera très prochainement la COP26, la coopération internationale offre des opportunités fondamentales pour soutenir nos héros de l'alimentation en première ligne. Depuis 2019, le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (Canada) (MRIF) collabore avec les gouvernements du Sénégal et d'Haïti et la FAO pour mettre en œuvre le projet Sécurité alimentaire : une agriculture adaptée (SAGA) qui soutient la planification de l'adaptation agricole pour la sécurité alimentaire et la nutrition dans les deux pays partenaires.

 « La Journée mondiale de l'alimentation est un rappel important que l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture, fondée à Québec il y a plus de 75 ans, reste un partenaire proche et important pour le gouvernement du Québec. Ces liens privilégiés nous permettent de participer aux efforts multilatéraux de lutte contre l'insécurité alimentaire et nutritionnelle, et à mettre en œuvre l'Accord de Paris. »

- Jean Lemire, Émissaire aux changements climatiques et aux enjeux nordiques et arctiques du gouvernement du Québec,

Au Sénégal, ce projet soutient les efforts de transformation des systèmes agricoles et alimentaires à échelle locale et institutionnelle. Il y a quelques semaines, le gouvernement du Sénégal et les principales parties prenantes du projet SAGA se sont réunis pour valider la stratégie de mise en œuvre de la Contribution Déterminée au niveau National (CDN) du Sénégal, un cadre d’action qui appuiera l’adaptation des agriculteurs aux changements climatiques. « Ce travail va nous permettre d'intensifier les efforts pour aligner les objectifs de développement agricole avec les engagements pris par notre pays en matière de changements climatiques » rapporte M. Boubacar Dramé, Conseiller Technique au Ministère de l'Agriculture et de l'Équipement Rural.

Les héros de l'alimentation mènent des actions concrètes sur le terrain   

Cette année, la Journée Mondiale de l'Alimentation célèbre les héros de l'alimentation qui œuvrent au renforcement de nos systèmes agroalimentaires pour une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une meilleure vie pour tous. 

En Haïti et au Sénégal, les changements climatiques représentent une menace immédiate pour la sécurité alimentaire et la nutrition. Leur impact est particulièrement alarmant dans les zones rurales, où l'agriculture familiale constitue la principale source d'aliments de base et de revenus.

Certaines des mesures d'adaptation proposées par le gouvernement sénégalais ont déjà été mises en œuvre et validées sur le terrain grâce au projet SAGA. Joséphine Ngoné Faye, une agricultrice de 29 ans de la région de Thiès, a récemment participé à un Champ École Paysan (CEP) sur l'agriculture maraîchère résiliente et l'entrepreneuriat, en collaboration avec Mer et Monde, partenaire du projet SAGA. Désormais facilitatrice diplômée, Joséphine se prépare à animer à son tour des CEP et espère convaincre les autres jeunes de sa communauté que l'agriculture a encore des opportunités de carrière à offrir : « Dans un contexte où les changements climatiques rendent l'agriculture encore moins attractive pour les jeunes, ces CEP vont nous encourager à contrer l'exode rural. »

Comme Joséphine, de nombreux agriculteurs formés dans le cadre du projet SAGA diffusent désormais des connaissances sur les changements climatiques au sein de leurs communautés, donnant ainsi aux autres la possibilité de devenir des agents du changement.

À l'autre bout du pays, dans la région de Matam, le Jardin Intégré de Résilience (JIR) développé par le Centre d'Étude et de Coopération Internationale (CECI) et la Fédération des Associations du Fouta pour le Développement (FAFD), continue d'attirer l'attention. Construit dans le village d'Oudalaye, le jardin a offert un lieu d'expérimentation et d'apprentissage sur les pratiques agricoles adaptées. Aujourd'hui, il fournit des légumes et des fruits frais à plus de 200 habitants.

Salamata Ndongo, mère de famille et agricultrice travaillant dans le jardin, est désormais plus confiante pour l'avenir de ses enfants : « Le projet est arrivé au moment où nous en avions le plus besoin. Si nos enfants reprennent le jardin après nous, leur avenir sera meilleur. »

Ensemble pour remettre l'Agenda 2030 sur la bonne voie

Alors que le projet s'apprête à entrer dans sa dernière année, les résultats encourageants déjà obtenus au Sénégal motivent la FAO, le MRIF et leurs partenaires à intensifier leurs efforts. Depuis 2019, le projet SAGA a formé 719 agriculteurs, dont 470 femmes, aux pratiques agricoles résilientes et à la gestion durable des ressources naturelles.

L’expérience du projet SAGA rappelle que les héros de l'alimentation ont de nombreux visages. Ils sont agriculteurs, fonctionnaires, jeunes entrepreneurs ou chercheurs. Ce sont des femmes et des hommes, jeunes ou plus âgés, et œuvrant tous pour un avenir commun ou la sécurité alimentaire est garantie pour tous.

Bonne Journée Mondiale de l'Alimentation!

Plus d’informations :