Directeur général  QU Dongyu

Le Directeur général et les hauts fonctionnaires de la FAO présentent la structure et les activités de l’Organisation aux nouveaux représentants des Membres

Rome, le 17 septembre 2020 – L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) organisait aujourd’hui un séminaire d’orientation en ligne à l’intention des nouveaux représentants permanents et représentants permanents suppléants des Membres. De nombreux aspects relatifs au mandat, à la structure et aux activités de la FAO ont été abordés.

Le Directeur général, M. Qu Dongyu, a prononcé une allocution d’ouverture et souligné que la FAO avait engagé d’importantes réformes depuis le mois d’août 2019. «L’amélioration de la transparence grâce à une communication ouverte et directe – en interne, avec les Membres, et au-delà – a été un changement majeur», a-t-il expliqué, ajoutant que la transparence avait été renforcée sur trois niveaux: entre la Direction de la FAO et ses Membres, entre les Membres, et entre la FAO et d’autres parties prenantes, notamment au sein du système des Nations Unies.

M. Qu Dongyu a précisé que cette nouvelle FAO était non seulement plus transparente, mais aussi plus responsable, plus inclusive et plus novatrice. Il a ainsi invité les nouveaux représentants à découvrir le site web modernisé de l’Organisation, où sont publiées, dans toutes les langues officielles de l’ONU, les dernières nouvelles ainsi que des informations sur les activités de la FAO, mais aussi toutes les déclarations prononcées par le Directeur général. «La FAO est une grande famille, et vous en faites maintenant partie», a déclaré M. Qu Dongyu, avant d’assurer aux nouveaux venus que sa porte était ouverte et qu’il tenait à connaître les vues de chacun. 

M. Khalid Mehboob, Président indépendant du Conseil, a lui aussi évoqué l’importance qu’il y avait à promouvoir la transparence et l’inclusivité. M. Mehboob a expliqué qu’il assurait la fonction d’intermédiaire stratégique entre les Membres et la Direction de la FAO afin de créer une relation de confiance et de faire converger les vues en misant sur l’ouverture, la participation et la collaboration axée sur les solutions.

Textes fondamentaux de l’Organisation

Le Bureau juridique de la FAO a présenté les Textes fondamentaux de l’Organisation, et le Directeur général a vivement encouragé tous les représentants à lire et à comprendre ces instruments. 

«L’Acte constitutif de la FAO, le Règlement intérieur de l’Organisation et son Règlement financier revêtent une importance capitale pour les Membres et le Secrétariat de la FAO. Nous devons analyser et comprendre le mandat de la FAO, sa vision, sa mission et les responsabilités qui incombent aux Membres comme au Secrétariat», a souligné M. Qu Dongyu. Il a également fait observer que les règles et règlements de l’Organisation étaient à la base de la recherche de consensus et la prise de décisions en faveur d’un monde meilleur. «Nous devons travailler, apprendre et œuvrer ensemble en veillant à toujours nous reporter aux Textes fondamentaux, qui sont la Charte de la FAO», a-t-il ajouté.

Réforme et activités de la FAO 

Dans son allocution, le Directeur général a également mentionné différentes modifications apportées à la structure et aux activités de la FAO, dont les plus récentes ont été approuvées par le Conseil de la FAO à sa dernière session, en juillet 2020. M. Qu Dongyu a expliqué que tous ces changements avaient été mis au point et mis en œuvre en vue d’éradiquer la faim et de renforcer les moyens d’existence des populations «en apportant des améliorations sur quatre plans – la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie – et en œuvrant à la concrétisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et des objectifs de développement durable.»

Il a indiqué que ces évolutions avaient pour but de rendre l’Organisation plus agile, de faciliter la collaboration entre différents secteurs et d’instaurer un climat de travail plus flexible et plus dynamique qui lui permettra d’intervenir rapidement et efficacement pour répondre aux besoins naissants et faire face aux crises qui se dessinent. «Nous devons pour cela supprimer les cloisonnements qui existent depuis longtemps au sein de l’Organisation», a-t-il affirmé. «Voilà pourquoi j’ai créé, avec mes collaborateurs, une équipe de direction centrale composée de trois directeurs généraux adjoints, de l’Économiste en chef, du Scientifique en chef et du Directeur de Cabinet. Tous m’épaulent dans l’ensemble des domaines d’activité de l’Organisation. Nous sommes une équipe unie, et nous donnons l’exemple.»

S’agissant des activités de la FAO, le Directeur général a insisté sur le fait qu’il était important de réaliser des gains d’efficience, en particulier en passant au numérique. «La pandémie de covid-19 et la nécessité de créer de nouveaux modèles d’activité ont eu pour effet d’intensifier nos initiatives en faveur du développement du numérique. Nous avons donc fait d’un défi une occasion à saisir», a-t-il expliqué.

Le Directeur général a présenté l’Initiative Main dans la main comme étant le meilleur exemple de nouveau modèle de collaboration. Fondée sur une grande variété de partenariats, elle exploite les moyens techniques de l’Organisation et ses capacités en matière de données et s’appuie sur des outils et technologies de pointe: la Plateforme géospatiale et le laboratoire de données

L’Initiative Main dans la main exploite des données et des analyses scientifiques pour déterminer où et comment cibler une intervention afin qu’elle bénéficie aux plus vulnérables, notamment aux petits États insulaires en développement (PEID), aux pays les moins avancés (PMA) et aux pays en développement sans littoral (PDSL), ainsi qu’aux pays pour lesquels la lutte contre la pandémie de covid-19 représente un défi de taille. «À l’échelle mondiale comme dans les pays, la FAO devra jouer un rôle de coordination central à la fois plus visible, plus concret et plus porteur de résultats après la pandémie», a conclu le Directeur général.

Les hauts fonctionnaires de la FAO ont également réalisé des présentations sur les thèmes suivants: la structure de gouvernance de la FAO; les Textes fondamentaux; la structure et le fonctionnement de l’Organisation; le changement climatique, la biodiversité et les capacités en matière de ressources naturelles; les partenariats et la mobilisation des ressources; l’intervention menée par la FAO pour faire face à la pandémie de covid-19 et l’Initiative Main dans la main; la planification stratégique au sein de l’Organisation. 

Les Membres ont remercié le Directeur général et son équipe d’avoir organisé ce séminaire d’orientation complet et riche en informations et manifesté leur soutien aux activités de l’Organisation, et en particulier à la lutte qu’elle mène pour atténuer les effets de la pandémie de covid-19.

Send
Print