Directeur général  QU Dongyu

Le Directeur général souligne l’importance cruciale de la science et de l’innovation pour l’avenir des systèmes agroalimentaires

Rome, le 21 septembre 2021 – L’avenir des systèmes agroalimentaires doit être fondé sur la science et l’innovation si l’on veut relever les défis complexes auxquels l’humanité est confrontée dans ce secteur, a déclaré aujourd’hui M. Qu Dongyu, le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui s’adressait aux Membres.

«La transformation des systèmes agroalimentaires demande des changements systémiques novateurs», a affirmé M. Qu dans l’allocution d’ouverture qu’il a prononcée lors de la première séance de consultation des Membres au sujet de l’élaboration d’une nouvelle stratégie thématique de la FAO relative à la science et à l’innovation. «Nous devons innover dans les domaines des technologies, des politiques, des modèles d’activité et des mentalités, innover grâce aux populations et pour les populations.»

La stratégie de la FAO relative à la science et à l’innovation sera la deuxième nouvelle stratégie thématique de l’Organisation, après la stratégie relative au changement climatique, qui est également en cours d’élaboration et viendra remplacer la version précédente adoptée en 2017.

La nouvelle stratégie relative à la science et à l’innovation s’inscrit dans un contexte de défis mondiaux complexes et sans précédent. En 2020, malgré une hausse de la production alimentaire mondiale, pas moins de 161 millions de personnes de plus qu’en 2019 étaient sous-alimentées. Le rôle de la FAO, en tant que principal organisme du système des Nations Unies spécialisé dans le secteur agroalimentaire, est d’aider à exploiter les avancées les plus récentes dans les domaines en évolution rapide que sont la science, la technologie et l’innovation, afin d’apporter une contribution essentielle qui permettra de tracer les contours de nouvelles solutions.

M. Qu a souligné le rôle crucial de la science, qui est au fondement du nouveau Cadre stratégique de la FAO pour 2022-2031, un cadre de portée générale. Les 20 domaines prioritaires du programme de l’Organisation qui figurent dans le Cadre stratégique s’appuient sur quatre «accélérateurs»: les technologies, l’innovation, les données et les compléments (à savoir la gouvernance, le capital humain et les institutions).

«La science sous-tend les quatre accélérateurs», a souligné M. Qu. Depuis qu’il a pris la direction de la FAO en 2019, M. Qu a mené plusieurs initiatives qui visent à renforcer le rôle de la science et de l’innovation dans les activités de l’Organisation:

  • Un nouveau poste de Scientifique en chef de la FAO, le tout premier dans l’histoire de la FAO, permet de veiller à la fiabilité, à la diversité et à l’indépendance des approches scientifiques de l’Organisation.
  • Un Bureau de l’innovation, établi récemment, renforce l’esprit d’innovation au sein de l’Organisation.
  • De nouvelles initiatives marquantes axées sur la science, notamment l’Initiative Main dans la main, qui met à profit l’importance des données et la Plateforme géospatiale qui lui est associée, renforcent les interventions et éclairent la prise de décisions en matière de développement durable, grâce à des éléments factuels.

Selon M. Qu, «le Cadre stratégique sera au service du Programme 2030, car il facilitera la transition vers des systèmes agroalimentaires plus efficaces, plus inclusifs, plus résilients et plus durables, qui doivent permettre d’améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie (les quatre améliorations), en ne laissant personne de côté».

La stratégie thématique relative à la science et à l’innovation qui est prévue fait écho au point de vue selon lequel il faut faire davantage pour réduire la fracture numérique. L'Initiative 1 000 villages numériques de la FAO vise à transformer un millier de villages dans le monde entier en centres numériques, le but étant de favoriser la transformation des systèmes agroalimentaires.

M. Qu a indiqué qu’il proposait la toute première stratégie de la FAO relative à la science et à l’innovation pour inscrire ces initiatives axées sur la science dans un cadre cohérent et faciliter la création de nouvelles initiatives.

L’objectif est d’engager résolument la FAO sur la voie de systèmes agroalimentaires plus efficaces, plus inclusifs, plus résilients et plus durables en renforçant l’utilisation de la science et de l’innovation, y compris des connaissances autochtones et locales.

M. Qu a ensuite indiqué que l’objectif de la consultation informelle était de lancer le processus et de demander aux Membres de faire part de leurs observations. L’ébauche de stratégie fera l’objet d’une série de consultations et de révisions à plusieurs niveaux par l’intermédiaire des organes directeurs de la FAO, puis devrait être présentée au Conseil de la FAO en juin 2022.

Send
Print