Directeur général  QU Dongyu

Stimuler la mobilisation du secteur privé dans la concrétisation des objectifs de développement durable

Rome – M. Qu Dongyu, Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a félicité les acteurs du secteur privé «d’avoir répondu présent» pour contribuer à l’éradication de la faim et à la concrétisation des objectifs de développement durable (ODD), et les a exhortés à faire encore plus, et mieux.

«Investissez plus, et faites plus!» a déclaré M. Qu lors d’une réunion tenue mercredi avec le Réseau agroalimentaire international, une organisation qui regroupe des entités du secteur privé.

«La mobilisation du secteur privé sera indispensable à la transformation des systèmes agroalimentaires et au développement rural», a déclaré le Directeur général dans son discours d’ouverture, en rappelant qu’il ne reste que sept campagnes de semis d’ici à 2030.

De hauts responsables de la FAO ont participé à la réunion, ainsi que les dirigeants d’un large éventail de sociétés agroalimentaires et d’organisations professionnelles du monde entier.

M. Qu s’est montré attaché à un dialogue renforcé et plus étroit avec le secteur privé depuis sa prise de fonctions en 2019. Les réunions précédentes avaient eu pour but d’échanger des idées et de trouver des moyens de rendre le cours de cette collaboration plus régulier. Cette rencontre-ci, a-t-il indiqué, vise à définir les domaines concrets de la mobilisation destinée à contribuer à la mise en œuvre du Cadre stratégique 2022-2031 de la FAO. Il a rappelé que le Cadre stratégique qui sous-tend la transition vers des systèmes agroalimentaires plus efficaces, plus inclusifs, plus résilients et plus durables, s’articule autour des quatre améliorations: amélioration de la production, de la nutrition, de l’environnement et des conditions de vie pour tous, sans laisser personne de côté.

Les quatre améliorations sont associées à 20 domaines prioritaires du Programme (DPP) qui guideront les domaines d’activité essentiels de la FAO au cours de la prochaine décennie. «Les objectifs ambitieux que nous avons fixés et le travail dans chaque domaine prioritaire ne peuvent s’accomplir sans la participation et le soutien du secteur privé», a déclaré le Directeur général, appelant les participants à proposer «des idées spécifiques et concrètes sur de possibles domaines de mobilisation».

Les idées qui peuvent entrer en résonance avec les accélérateurs de la FAO que sont la technologie, l’innovation et les données sont particulièrement bienvenues, car ces informations sont décisives pour la prise de décisions dans les domaines d’intervention, d’action et d’investissement, ce qui est au cœur de l’Initiative Main dans la main, a-t-il ajouté.

Accélérer le rythme de la mobilisation

La Stratégie de la FAO relative à la mobilisation du secteur privé est à présent dans sa deuxième année d’exécution.

Le rôle crucial du secteur privé dans la transformation des systèmes agroalimentaires a été mis en évidence lors de toutes les sessions des conférences régionales de la FAO tenues à ce jour en 2022, ce qui fait ressortir l’importance de l’engagement et de la diversité, a indiqué le Directeur général.

«Nous n’avons pas toujours besoin d’un partenariat institué, car souvent il nous suffit de nouer un dialogue les uns avec les autres», a-t-il ajouté.

Le Réseau agroalimentaire international fait office de point focal du secteur privé pour le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA), qui est la première plateforme mondiale inclusive permettant à tous les acteurs d’œuvrer ensemble à la sécurité alimentaire et à la nutrition pour tous. Il s’agit d’un «réseau de femmes et d’hommes de bonne volonté» qui suit les processus multilatéraux relatifs à différents aspects de l’alimentation et de l’agriculture, notamment la production et le commerce ainsi que la transformation et la distribution, entre autres, et qui contribue à ces mêmes processus.

Au cours de la réunion, les stratégies de la FAO ont été exposées et les membres du Réseau agroalimentaire international ont présenté des études de cas et des idées sur des sujets tels que les applications numériques utilisées pour surveiller la santé sociale, l’agriculture intelligente face au climat et les initiatives de formation destinées aux petits exploitants.

«Les acteurs du secteur privé que nous sommes sont ici pour apporter leur concours», a déclaré M. Rich White, Président du Réseau agroalimentaire international et Président‑Directeur général de l’Association canadienne des cultivateurs de canola.

Réseau agroalimentaire international

Cadre stratégique 2022-2031 de la FAO

Stratégie de la FAO relative à la mobilisation du secteur privé

Initiative Main dans la main

Comité de la sécurité alimentaire mondiale

 

Virtual event: Convening Actions in Support of FAO strategic Framework to transform Agri-Food Systems. International Agri-Food Network (IAFN) PSM Meeting with FAO Director-General and Senior Managers

Send
Print