Directeur général  QU Dongyu
Allocutions du directeur général de la FAO QU Dongyu

CONFÉRENCE RÉGIONALE DE LA FAO POUR L’EUROPE

ALLOCUTION DE CLÔTURE

M. QU DONGYU, DIRECTEUR GÉNÉRAL

Mercredi 4 novembre 2020

Telle que prononcée 

  

M. le Ministre Khodjaev,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Mesdames et Messieurs les délégués,

1. Au nom de la FAO et de l’ensemble des participants à la Conférence régionale, je tiens à remercier le Gouvernement ouzbek d’avoir accueilli la trente-deuxième session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Europe. Vous avez accompli un travail remarquable en présidant les débats de nos États Membres tout au long de cette Conférence régionale.

2. Je me réjouis que la session qui s’achève se soit déroulée avec la participation record de 51 pays, 15 ministres et 16 vice-ministres, 250 délégués et 90 observateurs.

3. Plus de 1 500 personnes ont suivi quotidiennement la diffusion sur le web des réunions de la Conférence régionale. La rencontre a également recueilli plus de 15 000 impressions sur Twitter.

4. Il s’agit bien de chiffres record. Cette Conférence régionale de la FAO pour l’Europe, qui se tenait pour la première fois en ligne, a été un véritable succès, notamment grâce à la mobilisation d’acteurs non étatiques, d’organisations partenaires, de la société civile et – grande première – du secteur privé. Je l’ai dit maintes fois, il faut passer de la parole aux actes! Vous avez été nombreux, dans la région, à prier la FAO de renforcer sa collaboration avec le secteur privé. Nous avons donc accédé à votre demande en mobilisant ce secteur à l’occasion de cette Conférence régionale.

5. Je dois dire que je me félicite du résultat. Vous êtes parvenus à réunir tous les acteurs clés et à renforcer véritablement la solidarité dans toute la région. Il s’agit là d’une réussite sans précédent. Permettez-moi d’exprimer mes sincères remerciements au Gouvernement de l’Ouzbékistan ainsi qu’aux bureaux régionaux et aux bureaux de pays de la FAO. Je suis conscient des efforts considérables que vous avez consentis pour garantir le bon déroulement de cette Conférence régionale. Vous vous trouvez face à un défi de taille puisque les autres conférences régionales – d’abord pour l’Asie et le Pacifique, puis pour l’Afrique du Nord et le Proche-Orient, l’Amérique latine et les Caraïbes et enfin l’Afrique – ont toutes été couronnées d’un succès historique. Étant donné que l’Europe est une région développée et avancée et que la FAO y est implantée, vous devez préserver votre réputation et faire de cette session une réussite. Parfois, la pression et des éléments externes nous sont tout aussi nécessaires que les dynamiques internes de l’Organisation.

6. Il s’agit là d’un signe de soutien à la nouvelle FAO.

7. La pandémie nous a obligés à nous réunir à distance. Mais cette situation nouvelle nous a également permis de nous soustraire aux formalités et de nous concentrer davantage sur le contenu.

8. Lorsque j’ai pris mes fonctions il y a un peu plus d’un an, j’ai demandé aux représentants régionaux de faire en sorte que ces conférences régionales soient plus dynamiques et moins formelles et qu’elles soient plus ouvertes au dialogue avec les Membres et, surtout, plus axées sur ceux-ci. Elles doivent être transparentes pour que les points de vue et suggestions des Membres, des agriculteurs, des principaux acteurs et de la société soient entendus. Il s’agit d’une base solide pour obtenir une vue d’ensemble de ce que nous pourrions faire pour améliorer davantage les services que nous fournissons aux Membres. Cette Conférence régionale doit inciter à l’action. Il ne s’agit pas de se réunir pour se réunir. Il ne s’agit pas simplement d’enchaîner les réunions. Non! Nous devons modifier notre modèle de fonctionnement pour que nos services soient plus conformes aux attentes et plus concrets.

9. Mais surtout, nous devons faire en sorte que ces conférences régionales s’inscrivent dans un processus qui se poursuit par la voie de consultations et d’un dialogue avec l’ensemble des Membres et des partenaires.

10. Comme le montrent les échanges que nous avons eus ces trois derniers jours, cette approche a conféré une valeur considérable à la session.

11. J’ai écouté vos débats avec la plus grande attention et pris note de vos points de vue et recommandations. Alors que nous préparons la Réunion conjointe du Comité du Programme et du Comité financier, qui se tiendra la semaine prochaine, nous avons déjà mené plusieurs séries de consultations informelles auprès des représentants permanents et des différents groupes régionaux et sous-régionaux. Cependant, la Conférence régionale est un processus de consultation formel. Nous n’avons pas pu accepter toutes vos suggestions, mais nous tenons pleinement compte de toutes vos priorités. En prenant en considération les priorités fixées par les autres régions, nous parviendrons à un consensus à l’échelle mondiale. 

12. L’Europe compte parmi les régions les plus hétérogènes au monde. Aussi, je me réjouis que vous soyez parvenus à vous mettre d’accord sur un certain nombre de questions importantes. J’ai le sentiment que votre région est encore plus diversifiée que les régions Amérique latine et Asie-Pacifique. Dégager un consensus n’est pas chose aisée si chaque personne se présente avec ses idées brillantes. 

13. J’ai tout particulièrement noté l’intérêt porté à la question des systèmes alimentaires durables et de l’alimentation saine en Europe et en Asie centrale, qui est d’une grande importance pour l’avenir. Les systèmes agroalimentaires diffèrent d’une région à l’autre, tout comme les préférences en matière d’alimentation saine. Nous devons respecter la diversité des aliments, la diversité des cultures et la diversité des pratiques agricoles dans les différentes régions.

14. Cette région peut énormément contribuer à nourrir le monde, et ce,  de façon plus durable, plus résiliente et plus inclusive. Par ailleurs, une alimentation saine et durable est essentielle pour réduire le fardeau toujours plus lourd de l’obésité. C’est pourquoi j’ai été ravi d’apprendre que vous avez été si nombreux à partager vos expériences nationales en matière de réduction des pertes et du gaspillage alimentaires.

15. Vous avez apporté une contribution précieuse à nos travaux sur le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires. Je suis heureux que Mme Kalibata, Envoyée spéciale des Nations Unies, ait pris part à la Conférence régionale et écouté tous vos points de vue. À ce titre, j’aimerais à nouveau attirer votre attention sur le fait que le Sommet sur les systèmes alimentaires est un Sommet des Nations Unies, et non de la FAO. L’Envoyée spéciale des Nations Unies prend les rênes de son organisation afin qu’il soit plus axé sur les populations et orienté vers l’action et qu’il donne un nouvel élan à la transformation des systèmes agroalimentaires mondiaux. La FAO coopérera pleinement avec l’Envoyée spéciale et d’autres partenaires.  

16. Je suis heureux de voir que les travaux du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) font partie des sujets abordés pendant cette session de la Conférence régionale. 

17. Et je me félicite de l’importance accordée à la question des jeunes, de l’emploi et du développement des zones rurales dans le contexte de la Décennie des Nations Unies pour l’agriculture familiale. Vous êtes convenus de donner davantage de moyens d’action aux jeunes, non seulement au plan national, mais aussi dans les espaces de dialogues internationaux.

18. La FAO le fait également au plan interne – par l’intermédiaire du Comité des jeunes et du Comité des femmes, que j’ai mis sur pied, – et s’engage à travailler avec chacun de vous sur cette question importante.

19. Je suis ravi de constater que l’Initiative Main dans la main et la nouvelle approche de la FAO en matière d’innovation et de technologies numériques sont bien accueillies par la région et au sein de celle-ci. Il est étonnant que l’innovation et les technologies numériques n’aient pas été initialement inscrites à l’ordre du jour de cette Conférence régionale. Elles ont finalement été le thème d’une manifestation parallèle. Ce n’est pas grave! Vous êtes aux commandes. Cette Conférence régionale est la vôtre. Cela dit, j’encourage vivement votre région à se mettre à la page dans les domaines de l’innovation et de l’alimentation et l’agriculture numériques.

20. Je suis enthousiasmé par vos discussions et recommandations sur les moyens d’améliorer la FAO. Nous partageons la vision d’une FAO agile, efficace et inclusive, qui aide ses Membres à améliorer la production, la nutrition, l’environnement et les conditions de vie et qui est tenue de leur rendre des comptes.

Mesdames et Messieurs,

21.Je remercie le Bureau régional de s’être efforcé, sous la direction de Vladimir, de faire de cette session de la Conférence régionale une rencontre productive et bien organisée.

22. Et, naturellement, je salue le travail accompli par tous nos employés dans la région.

23. Ils ont réellement à cœur de promouvoir la FAO en tant qu’organisation professionnelle, dynamique et inclusive, qui travaille dur dans l’intérêt de l’ensemble des agriculteurs, des pêcheurs, des éleveurs et des consommateurs de la région Europe et Asie centrale.

Chers collègues,

24.  Permettez-moi de conclure en remerciant à nouveau le Gouvernement ouzbek d’avoir accueilli cette Conférence régionale dans ces circonstances très particulières. Je vous prie de bien vouloir transmettre à votre sage président, un vieil ami, mes meilleures salutations ainsi que ma reconnaissance. 

25. Je vous suis reconnaissant d’avoir contribué à la réussite de cette trente-deuxième session de la Conférence régionale pour l’Europe, et je compterai sur votre présidence dynamique de la Conférence régionale, M. Khodjaev, pendant les deux années qui nous séparent de sa prochaine session.

26. Je souhaite également remercier M. Hans Hoogeveen, premier vice-président, d’être intervenu pour présider habilement, fort de sa sagesse et de son expérience, une partie des débats.

27. Je serai heureux de pouvoir, dans un avenir pas si lointain, vous rencontrer en personne et, je l’espère, visiter la merveilleuse ville de Tachkent.

28. Je vous remercie de votre participation et de vos précieuses contributions.  

Send
Print