Des agricultrices dans un champ à Madagascar. ©FAO/Yasuyoshi Chiba

Sud de Madagascar : Le gouvernement et l'ONU tirent la sonnette d'alarme sur le risque de famine et appellent à l'action

11/05/2021

Chaque jour qui passe voit s'accroître le nombre de vies en danger alors que la faim resserre son étau dans le sud de Madagascar. C'est l'avertissement lancé par deux agences des Nations Unies, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM), qui cherchent à attirer l'attention de la communauté internationale sur une crise humanitaire qui risque de devenir invisible.

Environ 1,14 million de personnes dans le sud de Madagascar sont confrontées à des niveaux élevés d'insécurité alimentaire aiguë, dont près de 14 000 personnes en situation de "Catastrophe" (phase 5 - la plus élevée sur l'échelle à cinq niveaux du cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC).

C'est la première fois que des personnes sont enregistrées en phase 5 à Madagascar depuis l'introduction de la méthodologie IPC en 2016. Si des mesures urgentes ne sont pas prises maintenant, le nombre de personnes dans la catégorie " Catastrophe " va doubler au cours de la prochaine période de soudure qui débutera en octobre 2021.