La Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) Mme Monique Eloit et le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. Qu Dongyu, lors de leur participation à la réunion des ministres de la santé du G20, qui se déroule à Rome. ©FAO

La prévention et la lutte contre les pandémies doivent passer par l’approche «Une seule santé» et une collaboration renforcée

05/09/2021

Le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. Qu Dongyu, participait à la réunion des ministres de la santé du G20, qui se déroule à Rome. Il a affirmé que le monde avait la possibilité de renforcer les méthodes collectives et collaboratives visant à prévenir les pandémies en misant sur une approche «Une seule santé» universelle et inclusive.

Le Directeur général s’est exprimé lors de l’ouverture de cette rencontre de deux jours et a souligné qu’il fallait intensifier la coopération entre les pays, entre les secteurs et entre les disciplines pour mener une action viable et coordonnée contre la covid-19.

M. Qu Dongyu a loué le travail accompli par l’Italie, dans le cadre de sa présidence du G20, «pour faire en sorte que nous apportions de nouvelles solutions réalistes et pragmatiques concernant la santé et les systèmes agroalimentaires en vue d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD) et d’éliminer la faim d’ici à 2030».

Le Directeur général est intervenu au nom de l’Organisation qu’il dirige, mais aussi en sa qualité de président de l’alliance tripartite «Une seule santé», qui réunit la FAO, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et préconise des solutions fondées sur l’idée d’«Une seule santé», c’est-à-dire sur le lien qui existe entre la santé des personnes, celle des animaux et celle de l’environnement.