©FAO

Grâce à la Banque mondiale la FAO soutiendra la relance du secteur de l'élevage au Burkina Faso fortement touché par les effets de la covid-19

10/09/2021

Le 7 septembre 2021, la FAO et le Gouvernement du Burkina Faso ont signé un accord pour soutenir le développement du secteur de l’élevage grâce à la contribution de 2,67 millions d’USD de la Banque mondiale.

Le projet sera mis en œuvre dans le cadre du Projet d’appui au développement du secteur de l’élevage au Burkina Faso, qui vise à améliorer la productivité et la commercialisation de la production animale dans le pays et à soutenir la relance de l’économie nationale. Des activités précises seront axées sur la fourniture de transferts monétaires conditionnels à 3 450 agriculteurs qui ont été particulièrement touchés par les effets de la maladie à coronavirus 2019. Ces activités aideront à protéger et soutenir les moyens de subsistance des agriculteurs, en stimulant les économies locales et en renforçant les liens avec les marchés, ce qui permettra à terme de renforcer leur résilience. 

« Nous sommes un partenaire clé du Gouvernement du Burkina Faso dans les secteurs de la sécurité alimentaire, de l'agriculture et surtout de l'élevage. Nous collaborons étroitement avec les autorités nationales pour apporter une réponse urgente aux besoins des producteurs », a déclaré Dauda Sau, Représentant de la FAO au Burkina Faso.

La logique de l’intervention repose sur  l’interface action humanitaire-développement-paix, qui réunit l'expérience et les connaissances de la FAO en matière de transferts monétaires et de renforcement des capacités de production agrosylvopastorale des bénéficiaires. 

La signature de l'accord avec le Gouvernement du Burkina Faso, par l'intermédiaire du Ministère des ressources animales et halieutiques, renforce la collaboration sur les interventions d'urgence et de résilience, tant avec le Gouvernement qu'avec la Banque mondiale, au profit des communautés vulnérables dans tout le pays.