Les éleveurs devaient unir leurs efforts pour remplir le bac, presser la luzerne et la lier avant qu’Abdullah ne mette au point sa presse à fourrage. ©FAO/Andrea Thiodour

Un Syrien aide sa communauté d’une façon inhabituelle

26/01/2022

Grâce à son invention, un éleveur syrien aide ses voisins à maintenir leur source de revenus pendant les mois d’hiver.

«Je laisse tous ceux qui en ont besoin utiliser gratuitement ma presse à fourrage», déclare Abdullah Bilal Tobal, petit éleveur de Tal Hasel dans le gouvernorat d’Alep, au Nord-ouest de la Syrie. «Si mes voisins voulaient une machine comme celle-ci, je serais heureux de leur en fabriquer une.»

Abdullah a eu une idée innovante après avoir suivi une formation dans l’une des écoles pratiques d’agriculture de la FAO, où il a appris, comme d’autres éleveurs, à compacter la luzerne séchée en bottes pour la conserver afin de pouvoir nourrir ses vaches en hiver.

«Nous avions l’habitude de nourrir nos animaux avec de la luzerne verte l’été et de jeter le surplus à la fin de la saison. À l’école [pratique d’agriculture], nous avons appris à éviter cette perte: nous récoltons la luzerne tous les 20 à 30 jours, puis nous la séchons et la compactons en bottes à l’aide d’une caisse portative, ce qui nous permet de stocker le fourrage pendant l’hiver.»