Niger (le)

Niger (le)

Depuis plusieurs décennies, le Niger est confronté à une insécurité alimentaire chronique. Les vulnérabilités des ménages ne cessent d’être exacerbées par des chocs récurrents liés à l’insécurité, au climat et aux épidémies, ainsi qu’à des problèmes structurels tels que la pauvreté, la dégradation des sols et le manque d’accès aux services sociaux de base, associés à une forte croissance démographique. La pandémie de la maladie à coronavirus 2019 (covid-19) a aggravé une situation déjà fragile, entraînant une augmentation des niveaux d’insécurité alimentaire et de malnutrition dans le pays.

Défis liés à la sécurité alimentaire

L’insécurité persistante dans les régions de Diffa, Maradi, Tahoua et Tillabéri, ainsi que dans les pays voisins, continue de forcer les personnes à quitter leurs foyers. Ceci a entraîné une perturbation généralisée des activités agricoles et commerciales, engendrant des déficits de production localisés, une dépendance accrue des ménages à l’aide humanitaire et l’adoption de mécanismes d’adaptation négatifs pour couvrir leurs besoins alimentaires de base. En outre, le rassemblement d’animaux dans des zones sécurisées mais réduites, entraîne une dégradation rapide des ressources fourragères et hydriques disponibles ainsi qu’une augmentation des tensions entre agriculteurs et éleveurs. De plus, la dégradation des terres, les attaques de ravageurs, les déficits fourragers dus à la sécheresse dans les zones agricoles et pastorales et les graves inondations qui ont engendré des dommages et des pertes considérables dans tout le pays, ont entraîné de faibles résultats de production, touchant considérablement les moyens d’existence des ménages et aggravant leur insécurité alimentaire.

Selon la dernière analyse du Cadre Harmonisé (décembre 2020), plus de 1,8 million de personnes sont estimées en situation d’insécurité alimentaire aiguë en juin-août 2021, si une assistance adéquate n’est pas fournie.

Améliorer la production agricole et animale

Avec 80 pour cent de la population qui dépend de l’agriculture pour leur subsistance, fournir une assistance agricole est essentiel afin d’empêcher la détérioration de l’insécurité alimentaire des populations. Constituer des stocks alimentaires et relancer la production fourragère sont indispensables pour améliorer les moyens d’existence des personnes vulnérables et leur résilience face aux chocs. Dans le cadre du Plan de réponse humanitaire 2021, la FAO requiert 17 millions d’USD afin de fournir une assistance à 728 700 personnes. Les activités mises en œuvre sont principalement axées sur la fourniture d’intrants de qualité pour la production agricole et animale, les transferts monétaires, la réhabilitation des sites agricoles et des infrastructures touchées par les inondations et le soutien aux activités génératrices de revenus au profit des femmes et des jeunes. La FAO et le Programme alimentaire mondial continuent de codiriger le Cluster sécurité alimentaire pour améliorer la coordination et renforcer les capacités nationales afin d’assurer l’évaluation, le suivi des activités, l’analyse des réponses sensibles au genre et les mécanismes de protection. Les deux partenaires visent à fournir une assistance alimentaire et agricole coordonnée afin de renforcer la résilience des ménages face aux chocs dans les zones touchées par la crise.

 

Plus sur le pays

 - Située dans la partie orientale du Niger, la région de Diffa est une vaste étendue semi-aride dont l'équilibre entre les activités agricoles et pastorales est rompu ...en lire plus
25/11/2021
 - Depuis plusieurs années, le Niger, et en particulier la région de Tillabéry, est touché par des niveaux d’insécurité alimentaire chronique, en raison notamment des effets conjugués ...en lire plus
19/11/2021
 - Au Niger, la situation humanitaire est marquée par une insécurité persistante au niveau des zones frontalières avec le Burkina Faso, le Mali, le Nigéria et le Tchad, ainsi ...en lire plus
15/11/2021
 - Dans le contexte actuel du Sahel, la montée des conflits et des antagonismes liés aux ressources naturelles suscite des préoccupations d’autant plus fortes que ces conflits constituent un ...en lire plus
09/11/2021
 - Située au coeur de la bande sahélo-saharienne, la région du Liptako‑Gourma s’étend sur une large zone de 370 000 km2 où vit une population d'environ 10,8 ...en lire plus
26/10/2021
 - L’analyse des conflits liés à l’accès aux ressources naturelles au Niger a permis de mettre en évidence l’ampleur et la complexité de ces conflits. Ce rapport de synthèse met en ...en lire plus
24/09/2021
 - Répondre aux besoins prioritaires des populations vulnérables au démarrage de la saison agricole et soutenir les éleveurs en période de soudure pastorale.
18/08/2021
 - Depuis 2013-2014, la région du lac Tchad a été touchée par les violences liées à Boko Haram dans le nord-est du Nigéria qui ont débordé sur ...en lire plus
30/06/2021
 - Food insecurity in the Niger is linked to armed conflict (especially in the Lake Chad Basin, Liptako Gourma area, northern Tahoua and southern Maradi) triggering forced ...en lire plus
07/06/2021
 - Ce rapport propose une analyse des effets de la maladie à coronavirus 2019 (covid-19) sur le système agroalimentaire au Niger, en se basant sur l’évaluation menée entre août et ...en lire plus
21/05/2021