The Niger | Resilience programme (July 2021–June 2024) (IN FRENCH)

The Niger | Resilience programme (July 2021–June 2024) (IN FRENCH)
Jun 2021

Depuis 2013-2014, la région du lac Tchad a été touchée par les violences liées à Boko Haram dans le nord-est du Nigéria qui ont débordé sur les pays sahéliens voisins. L’insécurité persistante et l’état d’urgence ont également gravement limité la pêche et l’agriculture avec un accès restreint aux pâturages au bord du lac. Arrosée par le lac Tchad et située à l’est de la République du Niger, la région de Diffa couvre 12,4 pour cent de la superficie totale du pays. C’est la région nigérienne où la proportion de population vulnérable est la plus élevée du pays. À ceci s’ajoute l’arrivée de déplacés venant du nord du Nigéria, ce qui accroît les risques en termes de pression sur les ressources naturelles et d’instabilité socio-politique. Depuis début 2020, la région a été également touchée par la maladie à coronavirus 2019 (covid-19) les mesures de lutte contre la pandémie. En outre, les incertitudes climatiques, les inondations de plus en plus fréquentes, les sécheresses récurrentes et l’arrivée de déplacés et d’animaux de pâturage ont contribué à l’intensification des risques de conflit autour des ressources naturelles.

Face à cette situation, la FAO a développé un programme de trois ans afin d’améliorer la résilience, la sécurité alimentaire et la nutrition des populations touchées par les chocs naturels et les conflits dans le bassin du lac Tchad.