Maladie à virus Ebola - Note sur la sécurité alimentaire 5 septembre 2014

Maladie à virus Ebola - Note sur la sécurité alimentaire 5 septembre 2014
Sep 2014

FAITS SAILLANTS

  • La Guinée, le Libéria et la Sierra Leone luttent pour contenir l’épidémie la plus meurtrière jamais enregistrée de la maladie à virus Ebola (EVD). Quelques cas ont également été rapportés au Nigeria et un cas a été signalé au Sénégal. L’épidémie ouest-africaine semble avoir démarré avec la transmission du virus d’animaux sauvages infectés à la population humaine. Le virus s’est ensuite transmis entre humains.
  • L’épidémie a de graves répercussions sur l’agriculture et la sécurité alimentaire en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Dans les zones affectées, des agriculteurs abandonnent leurs exploitations et leurs stocks alimentaires. La diminution du commerce des denrées alimentaires, l’envolée consécutive des prix, et le recul attendu des récoltes devraient saper davantage la sécurité alimentaire déjà précaire.
  • La réponse immédiate de la FAO inclut la conduite d’évaluations de la sécurité alimentaire dans les zones affectées et l’intensification des efforts afin d’améliorer la sensibilisation sur les risques de contagion par le virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Des mesures doivent être prises de toute urgence pour apporter un soutien aux agriculteurs affectés, afin de limiter l’impact de la pénurie de main d’oeuvre pendant la période de récolte et pour les besoins post-récoltes (avec par exemple la fourniture d’intrants agricoles pour la saison agricole à venir, le soutien aux activités post-récoltes, à la production animale/piscicole, aux activités génératrices de revenus et des transferts monétaires).