Plateforme de connaissances sur l'agriculture familiale

Jeunesse rurale & agriculture familiale

Les nouvelles générations jouent un rôle fondamental en tant qu’agents du changement en vue de la transformation des territoires ruraux et des systèmes agroalimentaires. Les jeunes peuvent faire la différence en ce qui concerne la revitalisation des économies locales, l’innovation, le renforcement des organisations sociales, la gestion des ressources naturelles et l’élaboration de politiques publiques en faveur du développement des territoires ruraux.

Afin de s’assurer que la nouvelle génération prend la relève et de mettre un frein à l’exode vers les centres urbains, il est nécessaire de renforcer les capacités des jeunes et de créer des possibilités d'emploi et d’ouverture d’entreprises dans les zones rurales.

Plus d’informations

Plus d’informations

Une série de facteurs structurels ont contribué à ces dynamiques de pauvreté et d’inégalité, en particulier en milieu rural: l’exclusion sociale des groupes ruraux les plus vulnérables, surtout les populations autochtones, les femmes et les jeunes; un modèle de développement économique non durable et propice à la concentration, qui favorise de manière disproportionnée les population bénéficiant des revenus les plus élevés; le manque d’investissement public dans les infrastructures, le capital humain et d’autres prestations de base qui favorisent le bien-être.

Il est plus urgent que jamais d’apporter une réponse coordonnée aux problèmes complexes auxquels les jeunes ruraux sont confrontés. Il faut prendre des mesures qui permettent aux jeunes de disposer d’un accès adapté à l’information, à l’éducation et à la formation professionnelle, ainsi qu’aux actifs productifs corporels et incorporels et aux marchés. Il est crucial de favoriser les mesures juridiques et financières qui facilitent la transmission des exploitations existantes et incitent à en créer de nouvelles. Les programmes de formation et d’éducation différenciés et spécifiques destinés aux jeunes peuvent contribuer considérablement à la continuité de l’agriculture familiale d’une génération à l’autre.

Mais quels sont les principaux obstacles à la participation des jeunes et les principales solutions pour l’accroître? FAO, 2014: Les jeunes et l’agriculture: principaux enjeux et solutions concrètes.

Accès insuffisant des jeunes au savoir, à l’information et à l’éducation – L’éducation est un droit humain fondamental. D’une part, une éducation insuffisante ou inadaptée limite la productivité et l’acquisition de savoir-faire et de compétences et, d’autre part, l’accès insuffisant aux savoirs et à l’information entrave le développement des communautés. La formation et l’enseignement agricoles doivent répondre aux besoins des marchés du travail ruraux et l’éducation informelle doit être encouragée pour favoriser la transmission et l’utilisation des connaissances traditionnelles et locales d’une génération à l’autre.

Accès limité des jeunes aux ressources naturelles et aux biens de production – L’accès à la terre et aux autres ressources naturelles est fondamental pour participer aux systèmes alimentaires, mais les jeunes ont souvent des difficultés dans ce domaine. Dans le cas de la terre, par exemple, la législation sur la succession et les coutumes dans les pays en développement compliquent souvent la transmission des terres aux jeunes femmes et c’est pourquoi il faut les faire évoluer.

Accès inadapté aux services financiers – La majorité des prestataires de services financiers se montrent réticents à l’idée d’offrir leurs services, notamment en matière de crédit, d’épargne et d’assurance, aux jeunes des zones rurales, en raison de leur peu de connaissances financières et de leur absence de garantie, entre autres. La promotion de produits financiers destinés aux jeunes, les programmes de parrainage et les possibilités de financement de création d’entreprise peuvent contribuer à régler ce problème.

Difficultés pour accéder aux emplois et au travail décent – L’insertion des jeunes ruraux sur le marché du travail est synonyme d’emplois informels, de bas salaires, de précarité, de conditions de travail dangereuses et de forte discrimination sexiste. Le travail décent permet d’obtenir des moyens d'existence plus durables. Il est urgent de produire des connaissances systématiques sur les jeunes et leur insertion professionnelle, de leur donner une plus grande visibilité dans les programmes politiques des pays, en général, et dans le cadre des emplois ruraux, en particulier, tout en donnant des orientations permettant de formuler une offre publique cohérente par rapport aux défis à relever dans cet environnement rural.

Accès limité des jeunes aux marchés – L’accès aux marchés devient de plus en plus difficile pour les jeunes, en raison de l’influence croissante des marchés conventionnels et des normes adoptées au sein de leurs chaînes d’approvisionnement. Un meilleur accès à l’éducation, à la formation et à l’information sur les marchés peut faciliter l’accès des jeunes aux marchés. De même, les politiques publiques et les législations sont indispensables pour renforcer le marché du travail et le travail décent dans le contexte du développement des territoires.

Participation limitée des jeunes au dialogue sur les politiques – Il arrive fréquemment que la parole des jeunes ne soit pas entendue dans le processus d’élaboration des politiques, y compris au sein de leurs propres organisations, ce qui fait que leurs besoins complexes et divers ne sont pas pris en compte. Pour remédier à ce problème, il faut que les jeunes disposent des compétences et des capacités nécessaires à une action collective, afin qu’ils puissent veiller à leur inclusion et jouer un rôle stratégique de premier plan dans leurs organisations et dans les processus d’élaboration des politiques.

Ressources

Enhancing synergies between gender equality and biodiversity, climate, and land degradation neutrality goals: Lessons from gender-responsive nature-based approaches

Lessons from gender-responsive nature-based approaches
Land- and nature-based approaches in the agroforestry and forestry sectors provide a unique opportunity to generate win-wins against the interrelated environmental crises of biodiversity loss, climate change, and land degradation. Harnessing synergies among these environmental goals, reflected in the Rio Conventions, critically hinges on land-use decisions, which are influenced by...
2021 - Alliance of Bioversity International and the International Center for Tropical Agriculture (CIAT)
More

Network

Access to Land Network

Civil society
The Access to Land Network is a European network of grassroots organisations promoting access to land for agroecological farmers. It facilitates experience-sharing amongst member organisations and like-minded organisations across Europe and promotes the significance of access to land for agroecological transition and generational renewal. Established in 2012, it functions as...
France
More