SAVE FOOD: Initiative mondiale de réduction des pertes et du gaspillage alimentaires

Communauté des Praticiens sur la réduction des pertes alimentaires (CdP)

La FAO salue la reconnaissance mondiale des fruits et légumes, du thé et des pertes et gaspillage alimentaires

Le 19 décembre 2019, la FAO (New York / Rome), salue la décision prise ce jour là par les Nations Unies de créer et célébrer deux nouvelles journées internationales et une année internationale consacrées aux questions directement liées à l'alimentation et à l'agriculture.

Suite aux demandes formulées par la Conférence de la FAO, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté les résolutions désignant l’année 2021 Année internationale des fruits et légumes, la journée du 21 mai Journée internationale du thé et la journée du 29 septembre Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillage alimentaires. «Sans une alimentation saine, nous ne pouvons espérer mettre un terme à la malnutrition - et nous n'éliminerons pas la faim à moins de limiter les pertes alimentaires. En soulignant la valeur des fruits et des légumes, et les dommages causés par les pertes et le gaspillage, les Nations Unies ont fait un pas décisif vers la promotion de systèmes alimentaires plus justes, plus verts et plus efficaces», a déclaré Maria Helena Semedo, Directrice générale adjointe de la FAO pour le climat et les ressources naturelles. «Honorer le thé est un hommage mérité à tous les petits agriculteurs qui contribuent à produire la boisson préférée du monde, après l'eau.»

D'autres résolutions, adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, ont été axées sur les progrès et les défis liés à l'agriculture, à la sécurité alimentaire et à la nutrition; au développement durable des montagnes; au rôle de la technologie agricole; à l'importance des fibres végétales naturelles comme moyens de subsistance et à l'environnement, et à la nécessité d'éradiquer la pauvreté rurale.

Les fruits et légumes

Le Chili, en ardent défenseur des fruits et légumes, a consacré une année entière à leur promotion, reconnaissant leurs qualités nutritionnelles et leur contribution à prévenir les maladies non transmissibles (MNT). La FAO et l'Organisation mondiale de la santé recommandent la consommation quotidienne d’au moins 400 grammes de fruits et légumes par adulte pour prévenir les MNT chroniques, y compris les maladies cardiaques, le cancer, le diabète et l'obésité, ainsi que pour lutter contre les carences en micronutriments. Le plaidoyer pour les produits frais répond également bien à l'objectif de renforcer le rôle des petits exploitants et des agriculteurs familiaux, et favorise les options de marché plus larges pour des millions de familles rurales. Les occasions d'égalité de genre sont également à noter, car les femmes jouent souvent un rôle de premier plan dans la production et la consommation de fruits et légumes du ménage.

Le thé

La Journée internationale du thé a été célébrée par certains pays (notamment en Asie du Sud et en Tanzanie), où le thé est une denrée majeure et une boisson importante depuis longtemps. L'Inde a proposé que la FAO donne son aval pour une plus grande reconnaissance du thé. Une résolution de l'AGNU a été présentée en ce sens par le Groupe des 77 et la Chine. La célébration du thé vise à reconnaître et à promouvoir la contribution de cette plante à la santé humaine, à la socialisation, au développement rural et aux moyens de subsistance durables. Le thé est une culture de rente majeure pour des millions de familles dans les pays en développement, et, en tant que secteur à forte intensité de main-d'œuvre (incluant la transformation), l'industrie du thé fournit des emplois dans des régions éloignées et économiquement défavorisées.

Les pertes et le gaspillage alimentaires

L'Andorre et Saint-Marin ont joué un rôle important en proposant la Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillage alimentaires. Cette journée offre une opportunité de se concentrer davantage sur la nécessité de réduire les pertes et le gaspillage alimentaires et sur la manière dont cela peut contribuer au développement durable. L’étude approfondie de la FAO de 2019, intitulée La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture, montre que les pertes et gaspillage alimentaires entraînent des émissions importantes qui aggravent le défi du changement climatique, ainsi que l'impact sur la sécurité alimentaire. On estime que 14 pour cent de la nourriture mondiale est perdue le long de la chaîne, de la récolte à la vente au détail, et que probablement davantage est gaspillé plus tard.