Publications FAO

FAO. 2011. Guide pour la mise en œuvre des normes phytosanitaires dans le secteur forestier. Étude FAO forêts 164, FAO, Rome.
Disponible aussi en Chinois Coréen Espagnol Serbe Arabe Albanais Russe
Ce guide, produit par un groupe international compos de scientifiques, dautorits phytosanitaires et de reprsentants du secteur forestier et revu par plus de 100 spcialistes provenant de 46 pays, fournit des informations qui aident comprendre comment les bonnes pratiques de gestion forestire peuvent contribuer minimiser la prsence et la dissmination des organismes nuisibles, et comment la mise en oeuvre des normes phytosanitaires peut promouvoir un commerce [plus…]

FAO. 2004. Réseau Africaine sur les espèces envahissantes. Unasylva, 219(55): 65-66. 
Á une réunion d’équipe spéciale organisée du 15 au 17 décembre 2004 par l’Institut de recherche du Malawi (FRIM), le Département de Forêts du Malawi et la FAO, le Réseau de lutte contre le ravageurs de l’arbre pour l’Afrique Centrale, Orientale et Australe qui était en sommeil, á été réactive sous le nom de Réseau Africaine sur les espèces envahissantes pour l’Afrique (FISNA). La réunion de l’équipe spéciale a eu lieu à Zomba (Malawi)  [plus…]

FAO. 2004. Menaces pour les forêts. Unasylva, 217(55/2).
Les menaces naturelles, comme le feu, les insectes et les maladies, font partie intégrante de la dynamique forestière. Cependant, elles peuvent perturber le flux des biens et services procurés par les forêts, en nuisant à la croissance et à la survie des arbres, à la qualité et au débit de l’eau et à la biodiversité. Il faut aussi tenir compte des espèces envahissantes étrangères – ravageurs, micro-organismes ou arbres qui ne sont pas originaires d’un écosystème particulier et dont l’introduction provoque, ou pourrait provoquer, des dommages économiques ou environnementaux. De nombreuses espèces d’arbres introduites ont une haute valeur socioéconomique et [plus...]

[-]FAO. 2003. Etude prospective du secteur forestier en Afrique. Rapport régional - opportunités et défis à l'horizon 2020. Étude FAO forêts 141, Rome, 68 pp.
Ce rapport régional de l'Etude prospective du secteur forestier en Afrique fournit une vue d'ensemble des possibilités offertes et des défits à relever pour renforcer la contribution du secteur forestier au développement durable de l'Afrique, dans le contexte des changements politiques et institutionnels, démographiques, économiques, technologiques et environnementaux. Sur la base d'un examen de l'impact des facteurs de changement et des scénarios probables, il donne une indication de ce qui pourrait arriver d'ici à 2020, si les tendances actuelles persistent. Les priorités et les stratégies permettant de renforcer la contribution du secteur forestier au bien-être social sont également étudiées [plus…]

[-]FAO. 2002. Les normes internationales pour les mesures phytosanitaires. Directives pour la réglementation de matériaux d’emballage à base de bois dans le commerce international. NIMP n.15, FAO, Rome.
Les matériaux d’emballage faits à partir de bois non transformé, constituent une filière pour l'introduction et la dissémination d’organismes nuisibles. Étant donné qu’il est souvent difficile de déterminer l’origine des matériaux d’emballage en bois, des mesures mondialement approuvées permettant de réduire de façon significative la dissémination des organismes nuisibles sont décrites. Les ONPV sont encouragées à accepter des matériaux d’emballage en bois qui ont fait l’objet de mesures approuvées sans requérir d’exigences supplémentaires [plus... ]

[-]Murphy, S.T. 1998. Protéger les arbres en Afrique. Unasylva, 41/1(192).
En 1986, un puceron exotique suceur de sève, le puceron du cyprès, (Cinara cupressi) a été signalé dans des plantations de Cupressus au Malawi, où il a causé le dépérissement des branches et, souvent, la mort des arbres. En 1991, il a envahi huit pays d'Afrique orientale et occidentale où il a tué des arbres, occasionnant ainsi des pertes estimées à 41 millions de dollars EU et continue à réduire l'accroissement annuel, à raison de pertes évaluées à 413,5 millions de dollars par an (Murphy, 1993). L'histoire du puceron du cyprès illustre l'un des problèmes affectant aujourd'hui les arbres d'Afrique: l'introduction accidentelle d'insectes et de maladies exotiques, qui peut avoir une incidence négative tant sur les plantations d'essences exotiques dans le cadre d'activités forestières et agroforestières que sur les essences forestières indigenes [plus…]

Autres références

Anderson, R.L. 1994a. Assessment of forest diseases in Kenya with specific emphasis on cedar decline, FAO, Rome (Italy). Forestry Department, Ministry of Environment and Natural Resources, Nairobi (Kenya), 34 pp.

Ciesla, W.M. 1991. Cypress aphid, a new pest of confers in eastern and southern Africa. FAO Plant Protection Bulletin, 39 (2/3): 82-93.

dernière mise à jour:  mardi 4 juin 2019