База данных по гендерной проблематике и правам на землю

Congo

Основные организации гражданского общества, включая организации коренного населения, выступающие в защиту равенства земельных прав

L'Union pour l’Émancipation de la Femme Autochtone (UEFA): Principaux domaines d’intervention: protection et promotion des droits humains en général et des droits des peuples autochtones en particulier (20)

Le Réseau Action femmes (RAF): fondé en 1980, est un organisme d'action politique qui cherche à améliorer la situation des femmes francophones du Manitoba sur le plan social, économique, culturel, éducatif et politique (21)

Les Droits de la femme et Internet en RDC (DFNET): Organisation non gouvernementale  ayant notamment pour objectifs de promouvoir et de défendre les droits de la femme et de la jeune fille à la communication, d’assurer l’assistance juridique et judiciaire aux femmes démunies (16).

Местные организации принятия решений и представительство женщин

La participation des femmes dans les instances de prise de décision à tous les niveaux des institutions politiques et publiques reste encore minime (18).

Le Décret n°04/41 du 16 mai 2004 nomme 12 gouverneurs et 20 vice-gouverneurs dont 3 femmes. C’est une régression par rapport à la situation antérieure où on comptait 11 femmes vices gouverneurs sur 22 (1).

Transition politique de 2003-2006: il y avait 9% de femmes dans les institutions politiques du pays (8).

Правовая информация и подготовка в области земельных прав

Des ONG interviennent dans la médiation des conflits et la réduction des conflits fonciers par des méthodes indirectes, telles que la vulgarisation des techniques agricoles ou l’organisation de colloques et séminaires de sensibilisation de la population contre la vente de terres (9). Par exemple, le FAT, ONG installée dans la région des Grands lacs, lutte contre la vente des terres. Son logo: «la terre n’est pas à vendre» (9).

L'ONG SYDIP dont les objectifs sont notamment de construire un observatoire des conflits fonciers aigus, particulièrement au Nord-Kivu, et de servir de cadre d’expression des paysans sur les questions touchant leurs intérêts. Formation dans le cadre de l’accompagnement juridique de ses membres et formation de para-juristes pour les paysans. La formation est sanctionnée par l’obtention d’un brevet autorisant les détenteurs à assister les paysans membres de l’ONG dans la gestion des différends. Chaque groupement agricole a au moins un para-juriste. On compte plus de 300 para-juristes brevetés (9).

Le Ministère des affaires foncières a ouvert une extension de l’Ecole nationale du cadastre à Butembo. Dans le cadre des travaux pratiques, les étudiants des sections Géomètre et Droit foncier contribuent à la gestion des lotissements des terres rurales et urbaines, à la sensibilisation de la population à la nécessité de la détention des titres fonciers. L’institution diffuse dans son périodique «Bulletin de l’ENACTI-Butembo» des informations foncières sur la vulgarisation de la loi foncière» (9).

Le Réseau Dimitra/FAO: organisation d’ateliers, notamment sur le «renforcement des capacités en information et communication et en genre des organisations paysannes et des radios communautaires». Un axe thématique portait sur l’accès des femmes à la terre, la faible vulgarisation des lois spécifiques - minière, foncière et forestière - et la faible consultation populaire dans leur élaboration. Un autre axe concernait le genre et la communication pour le développement et un meilleur accès à l’information et à la communication, notamment par le biais des radios rurales et des clubs d’écoute (15).


Источники: цифры в скобках (*) обратиться к источникам, отображаются в списке литературы.