Genre

Rencontre avec de jeunes «agripreneurs» qui ne se laissent pas abattre par la covid-19

Par le biais de partenariats avec les organisations de jeunes ruraux, la FAO a collaboré avec de jeunes travailleurs agricoles et entrepreneurs afin de comprendre leurs besoins et d’atténuer les effets négatifs de la pandémie.

En prenant des commandes sur les réseaux sociaux et en livrant à domicile, Adeline a réussi à maintenir en activité son entreprise de vente de champignons. ©Adeline Umukunzi

11/08/2020

Depuis la crise de la covid-19, la vie a changé pour les entrepreneurs et les entreprises du monde entier. Les mesures de confinement et de restriction des déplacements ont privé les petits agriculteurs et les entreprises rurales de la possibilité d’accéder aux marchés et de vendre leurs produits ou d’autres denrées. Les jeunes ruraux n’ont souvent que peu ou pas d’accès à la sécurité sociale et pâtissent beaucoup plus que d’autres des restrictions imposées aux entreprises en raison de la pandémie. De manière générale, les jeunes accusent déjà des taux plus élevés de chômage et de sous-emploi que les adultes.

Cependant, les jeunes entrepreneurs agricoles – ou «agripreneurs» – possèdent de bonnes connaissances en technologie et adaptent rapidement leurs modèles économiques en mettant à profit les outils numériques. Ils acceptent les commandes en ligne et les paiements par téléphone mobile, proposent des services de livraison à domicile, commercialisent des produits sur les réseaux sociaux, utilisent l’informatique pour travailler à domicile et suivent des cours en ligne pour acquérir de nouvelles compétences. Ce ne sont là que quelques exemples de la manière dont les jeunes saisissent cette opportunité de croissance et d’innovation.

En mars 2020, la FAO a lancé une initiative ayant trait à l’engagement des jeunes, «Coping with COVID-19: voices of young agripreneurs» (Faire face à la covid-19 – les voix des jeunes entrepreneurs agricoles), afin de mieux comprendre les incidences de la pandémie sur les entreprises des jeunes ruraux et de leur apporter l’appui nécessaire pendant et après la pandémie. Par l’intermédiaire des réseaux et groupes de jeunes agriculteurs et agripreneurs d’Afrique et d’Amérique centrale, l’initiative a permis de trouver des solutions propres aux jeunes qui leur permettent de faire face à la crise. Cette démarche a permis d’étayer les conseils stratégiques fournis par la FAO aux gouvernements et les efforts de mobilisation de ressources destinées à promouvoir des mesures à l’appui des jeunes.

En savoir plus