Genre

Le smartphone, un outil pour l’égalité des genres en Géorgie et ailleurs dans le monde

La formation de la FAO a permis à Malika d’augmenter le rendement de son exploitation, ce dont elle a profité pour accroître ses revenus en vendant ses produits grâce aux nouvelles technologies.

©FAO/David Khelashvili

06/03/2023

Nichée dans les vastes plaines de Géorgie, à l’ombre des montagnes enneigées du Caucase, dans la vallée du Pankissi, l’exploitation de Malika Machalikashvili était autrefois plutôt traditionnelle. Avec sa famille, Malika prenait soin quotidiennement de son bétail et de ses volailles, cultivait ses légumes et s’occupait de son verger de noisetiers, ainsi que de quelques autres arbres et arbustes fruitiers. Elle vendait sa production sur le marché local et parfois même à Tbilissi, la capitale du pays. Aujourd’hui, outre l’ajout d’une serre et d’un système d’irrigation moderne, le plus grand changement au sein de l’exploitation est sans doute l’utilisation d’un smartphone comme outil de commercialisation.

Ces trois dernières années, Malika a suivi des formations de la FAO, qui sont financées avec le concours de l’Union européenne. Dispensées dans le cadre d’écoles pratiques d’agriculture, ces formations permettent d’enseigner de meilleures pratiques agricoles aux petits exploitants. Ces derniers apprennent par la pratique dans des parcelles et exploitations de démonstration. Les formations de ce type s’avèrent également très utiles pour sensibiliser les populations rurales, hommes et femmes, à l’égalité des genres, à la violence fondée sur le genre et à l’émancipation économique des femmes.

En savoir plus