WaPOR, la télédétection à l’appui de la productivité de l'eau

Le projet WaPOR

Actuellement dans sa deuxième phase, WaPOR 2, le projet s'appuie sur les efforts et les réalisations obtenus lors de la première phase, WaPOR 1, qui s'est terminée en janvier 2021. 

 

Atteindre la sécurité alimentaire tout en utilisant les ressources en eau de manière durable est un défi majeur pour nous et les prochaines générations. C'est particulièrement vrai dans le contexte des changements du climat qui provoquent des événements météorologiques extrêmes plus fréquents et plus intenses qui affectent directement la production agricole, telles que les inondations et les sécheresses. Les épisodes de sécheresse ont augmenté au cours des deux dernières décennies dans de nombreuses régions du monde, notamment en Afrique et au Proche-Orient, et cette tendance devrait se poursuivre.

 

L'agriculture irriguée est beaucoup moins vulnérable aux variations et aux changements climatiques que l'agriculture pluviale, ce qui se traduit par des sociétés généralement plus résilientes, tant qu'un approvisionnement en eau fiable puisse être assuré. En outre, avec des rendements qui peuvent être nettement supérieurs à ceux de l'agriculture pluviale dans certains régimes de gestion de l'eau, elle devient une solution inévitable au défi susmentionné. 

 

L'agriculture étant un utilisateur clé de l'eau, le suivi attentif de la productivité de l'eau dans ce secteur et l'exploration des possibilités de l'augmenter sont des mesures impératives pour contrer la pression accrue qu'elle exerce sur cette ressource. Pourtant, ce n'est pas une tâche facile et elle peut être très gourmande en données, car elle nécessite des informations opportunes et fiables sur l'état et la consommation d'eau des cultures alimentaires irriguées et pluviales. La gestion judicieuse de l'eau a également un rôle central à jouer dans ce cadre; éclairée par des données fiables, elle peut contribuer à renforcer la résilience face à l'augmentation des risques et des demandes auxquels sont soumis nos systèmes alimentaires.

 

Mais comment pouvons-nous surveiller la performance de l'utilisation de l'eau dans l'agriculture ?

 

Les progrès des technologies d'observation de la terre indiquent qu'il est aujourd'hui possible de surveiller les données essentielles à la production agricole durable et à la gestion des ressources naturelles en utilisant la télédétection par satellite. De là vient la nécessité d'une méthodologie opérationnelle complète, à la fois scientifiquement solide et efficace à différentes échelles.

 

WaPOR, le portail de la FAO pour le suivi de la productivité de l'eau par le libre accès aux données dérivées de la télédétection, aide les pays à surveiller la productivité de l'eau, à identifier les écarts de productivité de l'eau, à proposer des solutions pour réduire ces écarts et à contribuer à une augmentation durable de la production agricole. Dans le même temps, elle tient compte des écosystèmes et de l'utilisation équitable des ressources en eau, ce qui devrait conduire à terme à une réduction globale du stress hydrique.

 

En fournissant des informations sur les pixels en temps quasi réel, WaPOR permet aux prestataires de services d'aider les agriculteurs à obtenir des rendements plus fiables et à améliorer leurs moyens de subsistance. Dans le même temps, les autorités chargées de l'irrigation peuvent avoir accès aux informations pour moderniser leurs systèmes d'irrigation et les agences gouvernementales sont en mesure d'utiliser ces informations pour promouvoir et accroître l'utilisation efficace de leurs ressources naturelles.