Peuples Autochtones

Coordination is essential to ensure the implementation of the FAO Policy on Indigenous and Tribal People. FAO Indigenous Peoples Unit devotes particular attention to coordinating with Indigenous leaders and Organizations, Rome-Based Agencies, UN agencies, Academics, Researchers, CSOs and Member countries. PSUI acts as convener; organizer; secretariat and participant in different 9 platforms and mechanisms sharing the work done by Indigenous Peoples with FAO.

The coordination pillar encompasses the following main liaison, coordination and secretariat activities:

Le Groupe de Travail Interdépartemental de la FAO concernant les Peuples Autochtones

L’équipe des Peuples Autochtones de la FAO préside et réunit le Groupe de Travail Interdépartemental de la FAO concernant les Peuples Autochtones (IDWG – acronyme anglais). Le Groupe de Travail est composé d’experts techniques en foresterie, semences, élevage, statistiques, genre, partenariats, investissements, droit, pêche et aquaculture, venant de diverses divisions de la FAO. Il sert tant de réseau, que d’organe de coordination permettant aux unités de la FAO de travailler avec la Division des partenariats et de la coopération Sud-Sud, à la mise en œuvre de la Politique de la FAO de 2010 concernant les peuples autochtones et tribaux. 

Le Groupe d’Appui Inter-Organisations des Nations Unies sur les Questions Autochtones

Deux fois par an, le Groupe d’Appui Inter-Organisations (GAIO) des Nations Unies sur les Questions Autochtones rassemble les points focaux pour les peuples autochtones de toutes les agences des Nations Unies. Les rôles principaux du GAIO sont d’intégrer le travail des peuples autochtones dans les différentes organisations des Nations Unies et de fournir un support technique à l’Instance permanente des Nations Unies sur les Questions Autochtones. En 2016, le GAIO a développé un Plan d’Action à l’échelle du système des Nations Unies (UN-SWAP – acronyme anglais) sur les droits des peuples autochtones, qui fut présenté par le Secrétariat Général des Nations Unies en Mai 2016.

L’Instance permanente des Nations Unies sur les Questions Autochtones

L’Instance Permanente des Nations Unies sur les Questions Autochtones (IPNUQA) est le forum des Nations Unies au sein de laquelle les délégués des peuples autochtones se rassemblent une fois par an pour discuter de questions autochtones. Avec la moitié des représentants désignés par les Etats Membres et l’autre moitié désignée par les Chefs autochtones, l’IPNUQA est, aujourd’hui, conjointement avec le Bureau de la Rapporteuse Spéciale des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones, l’organe le plus représentatif des Nations Unies où les questions autochtones sont discutées. Ensemble avec les autres organisations des Nations Unies, la FAO participe aux débats de l’IPNUQA et aux réunions d’experts.

Le Groupe de Travail de la FAO sur le Consentement Préalable, donné Librement et en Connaissance de cause

Le groupe de travail de la FAO sur le Consentement Préalable, donné Librement et en Connaissance de Cause (CPLCC) a été créé par l’équipe des Peuples Autochtones de la FAO pour assurer une bonne mise en œuvre du CPLCC au sein de la FAO. Composé d’unités travaillant sur des projets du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), principalement sur la pêche et l’aquaculture, les Directives Volontaires pour une Gouvernance Responsable des Régimes Fonciers, les situations d’urgence et la foresterie, il assure que les unités techniques de la FAO mettent en œuvre le CPLCC pour les programmes et projets qui affectent les peuples autochtones.

Le Caucus des Peuples Autochtones

Suite à la réunion entre la haute direction de la FAO, les experts techniques de la FAO et les peuples autochtones, un plan de travail conjoint pour la mise en œuvre de la Politique de la FAO de 2010 concernant les peuples autochtones et tribaux a été convenu. Afin de suivre sa mise en œuvre, un caucus de coordination a été établi avec sept représentants des peuples autochtones. 

Chaque représentant autochtone coordonne avec d’autres organisations autochtones dans chacune des sept régions socio-culturelles comprises par les peuples autochtones. L’équipe des Peuples Autochtones de la Division des partenariats et de la coopération Sud-Sud – Plaidoyer (DPSA – acronyme anglais) coordonne avec le caucus dans le but de partager l’information, et de suivre la mise en œuvre du plan de travail conjoint sur la politique de 2010 concernant les peuples autochtones et tribaux.

Groupe de Travail sur les Systèmes Alimentaires Autochtones

En Février 2015, les peuples autochtones on fait la requête à la FAO de créer un groupe de travail sur les systèmes alimentaires autochtones. Co-présidé par l’équipe des Peuples Autochtones de la DPSA et par la Division de la Production végétale et de la Protection des plantes (AGP – acronyme anglais), ce Groupe de Travail repose sur l’expertise du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), Bioversity, le Réseau International des systèmes de données sur l’alimentation (INFOODS – acronyme anglais), et les divisions techniques de la FAO sur la nutrition, le commerce, les semences, l’agroécologie, les situations d’urgence et la foresterie.