Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord

La FAO a pris des mesures importantes dans le cadre de son programme de travail dans les pays NENA pour mieux contribuer à des systèmes agroalimentaires plus efficaces, inclusifs et résilients et à l'agenda 2030 pour les objectifs de développement durable en se concentrant sur quatre priorités régionales interconnectées et des domaines d'action transversaux pertinents qui sont importants pour une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une meilleure vie, sans laisser personne de côté.

 

L’action mondiale pour le développement vert des produits agricoles spéciaux (PAS) : Un pays, un produit prioritaire (OCOP) a été lancée par le Directeur général de la FAO en 2021. L’initiative visera à aider les pays à transformer leurs systèmes agroalimentaires pour qu’ils soient plus durables, efficaces, résilients et inclusifs.

 

Le Bureau régional dispose d’un programme de travail autonome sur l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes qui aborde le genre comme un thème transversal dans toutes ses priorités et initiatives régionales.

 

Les jeunes hommes et femmes ont un rôle essentiel à jouer pour favoriser la durabilité, l’équité et la résilience des systèmes agroalimentaires dans la région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord (NENA). La FAO travaille avec les jeunes de la région pour améliorer leur accès à une éducation et une formation de qualité, à un emploi décent, aux institutions rurales et aux actifs et services essentiels, dans les chaînes de valeur agroalimentaires. 

 

Les services de conseil rural (SRC) ont un rôle central à jouer pour doter les agriculteurs des connaissances et des compétences nécessaires pour faire face aux défis et leur donner les moyens de prendre des décisions éclairées, de se relier aux marchés et d’agir collectivement pour améliorer leurs moyens de subsistance et revendiquer leur rôle dans la transformation rurale inclusive.

 

Le changement climatique est un multiplicateur de menaces pour les pays de la région du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord qui figurent déjà parmi les plus secs et les plus pauvres en eau dans le monde. Les secteurs agricoles sont particulièrement exposés aux effets du changement climatique, notamment la modification des régimes de précipitations, la sécheresse, l'élévation du niveau de la mer et l'expansion géographique des ravageurs et des maladies. Une diminution de 10 à 20 % des rendements des cultures est prévue d'ici 2050, ce qui menace la réalisation des objectifs de développement durable n°2 (ODD2) : Faim "zéro".