FAO Regional Office for Near East and North Africa

Le Directeur général de la FAO appelle à l’action pour les montagnes à l’Expo 2020 de Dubaï

Accroître la résilience des populations de montagne et protéger les environnements de montagne sont des besoins prioritaires

7 octobre 2021, Dubaï - Une action urgente est nécessaire pour donner la priorité aux écosystèmes de montagne afin de les protéger de la crise climatique actuelle et d’habiliter les populations de montagne à construire des moyens d’existence résilients, a déclaré aujourd’hui le Directeur général de la FAO QU Dongyu à l’Expo 2020 de Dubaï.

Le Directeur général s’exprimait dans un message vidéo lors de l’événement « Atteindre les étoiles (Reaching for the stars) : Développement durable et résilient des montagnes », qui se déroule dans le cadre de la semaine du climat et de la biodiversité d’Expo 2020.

Les montagnes fournissent de l’eau douce, régulent le climat et préservent la biodiversité, tout en contribuant à soutenir les moyens de subsistance de 1,1 milliard de personnes vivant dans les montagnes et de beaucoup d’autres vivant dans les plaines.

Cependant, les écosystèmes et les communautés de montagne fragiles sont parmi les plus vulnérables au changement climatique et à la dégradation des sols. Quelque 346 millions de montagnards des pays en développement sont menacés par la faim.

« La crise climatique rend les montagnes et les communautés de montagne encore plus fragiles », a déclaré Qu. « Elles doivent être au centre de nos processus décisionnels. Nous avons besoin de solutions et d’innovations qui respectent les valeurs, les cultures et les traditions. »

Qu a appelé à des actions collectives pour lutter contre la dégradation des terres, s’adapter au changement climatique, renforcer les chaînes de valeur agroalimentaires et promouvoir le développement économique, qui, selon lui, sont fondamentales pour réduire l’insécurité alimentaire, atténuer la pauvreté et atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Le Directeur général s’est également engagé à ce que la FAO contribue à intensifier le développement durable des montagnes par le biais du Partenariat de la montagne, en plaidant pour les montagnes dans les processus des Nations Unies, en promouvant des systèmes alimentaires durables dans les régions montagneuses et en renforçant les économies locales par la promotion des produits et services de montagne.

Organisé conjointement par le gouvernement italien, le Secrétariat du Partenariat de la montagne à la FAO et le Réseau de développement Aga Khan, cet événement d’une journée a examiné les moyens de renforcer la résilience des communautés, des moyens de subsistance et des écosystèmes de montagne afin de galvaniser l’action conformément aux ODD.

 

Meilleure pratique : Initiative des produits du Partenariat de la montagne

L’initiative des produits du Partenariat de la montagne est l’un des deux projets de la FAO sélectionnés pour le Programme des meilleures pratiques mondiales de l’Expo 2021 de Dubaï parmi 1 175 soumissions du monde entier.

Le Programme des meilleures pratiques mondiales présente des projets qui ont apporté des solutions tangibles aux plus grands défis du monde, en mettant en avant des initiatives simples mais efficaces qui localisent les ODD et peuvent être adaptées, reproduites et mises à l’échelle pour obtenir un impact mondial accru.

Avec le soutien de la FAO et financée par la Coopération italienne pour le développement, l’initiative des produits de Partenariat de la montagne est un système de certification et d’étiquetage des produits traditionnels de montagne visant à renforcer la résilience des peuples de montagne, de leurs économies et de leurs environnements.

Actuellement, l’initiative fonctionne dans huit pays - Bolivie, Inde, Kirghizistan, Mongolie, Népal, Panama, Pérou et Philippines - et implique environ 10 000 agriculteurs, dont 60% sont des femmes. Vingt produits portent actuellement le label de l’initiative des produits de Partenariat de la montagne, dont un miel d’abeille sans dard des Andes boliviennes et du riz rose et violet cultivé par des agriculteurs de l’Himalaya indien, ainsi que du thé, du café, des légumineuses et des textiles.

Les agriculteurs et producteurs des montagnes ont vu leurs ventes augmenter de 49%, leur production de 40% et leurs prix de vente de 25% grâce à cette initiative.

Une nouvelle phase de l’initiative a récemment été approuvée par le ministère italien des affaires étrangères, garantissant le financement du projet jusqu’en 2024 et l’étendant aux petits États insulaires en développement du Pacifique.

L’initiative des produits de Partenariat de la montagne sera présente à l’Expo du 2 décembre 2021 au 2 janvier 2022.

 


07/10/2021