Bureau régional de la FAO pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord

Tunisie : La comptabilité de l’eau sera réalisée pour le cours d’eau stratégique de la Medjerda

Tunisie _Septembre 2021_ La FAO en Tunisie a appuyé le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche pour la mise en place d’une équipe multidisciplinaire spécialisée en comptabilité de l’eau. Cette équipe nationale se chargera cette année de la réalisation de l’exercice de la comptabilité de l’eau d’un sous bassin de la Medjerda.

La comptabilité de l’eau est une analyse du statut actuel des ressources hydriques, dans un site bien déterminé, mais également des tendances futures de l’approvisionnement, de la demande, de l’accessibilité et de l’utilisation de l’eau. Cette analyse est une condition, sine qua non, pour une bonne gestion des ressources en eau et pour avoir un bilan hydrique durable.

Une équipe multidisciplinaire formée de 15 ’Ingénieurs du Ministère de l’Agriculture a été mise en place, représentant ainsi la Direction Générale des Ressources en Eau, la Direction Générale du Génie Rural et Exploitation des Eaux, le Bureau de la Planification et des Ressources Hydrauliques et les Commissariats Régionaux de Développement Agricole. Un programme de formation et de renforcement des capacités de cette équipe a été effectué, en partie, en partenariat avec l’l’institut IHE Delft pour l’éducation de l’eau entre 2020 et 2021.

Le programme a permis à l’équipe d’acquérir des compétences complémentaires qui permettent, à travers un travail collectif, de réaliser les exercices de la comptabilité et de la gouvernance de l’eau.

Le programme de formation a été complété par des travaux de comptabilité rapide de l’eau dans deux sites pilotes ; le premier en amont du barrage Sidi Salem à Jendouba dans le nord du pays et le second, dans un sous bassin versant de Nebhana situé au centre du pays.

A partir de 2020, l’équipe s’est lancée dans la réalisation de la comptabilité de l’eau de la Medjerda.

Un cours d’eau stratégique pour le pays

La Medjerda est le plus long cours d'eau en Tunisie, il s’écoule sur 350 kilomètres à l’intérieur du pays. L’oued, connaît un débit moyen annuel de 30 m3/s subissant des contrastes saisonniers importants avec un débit de 91 m3/s en hiver et 3500 m3/s en crue (Jelassi F. et al.2015)

Les terres agricoles du bassin, dont presque 10 pour cent en irrigué, fournissent 51 pour cent de la production de blé, 34 pour cent de la production d’orge et 45 pour cent respectivement de la production bovine et caprine. (Rapport JICA, 2009)

Par ailleurs, La Medjerda alimente la moitié de la population Tunisienne en eau potable.

L’oued reçoit une pression, liée aux activités anthropiques, de plus en plus importante qui menace la durabilité de ses ressources. Les aléas climatiques ne font qu’aggraver la situation.

L’exercice de la comptabilité de l’eau permettra d’analyser la situation actuelle de l’oued notamment en identifiant les enjeux, les priorités d’intervention mais aussi les tendances futures de l’offre et de la demande.

Un exercice qui préparera l’institutionnalisation de la Comptabilité de l’eau

Au-delà d’un simple exercice et à un niveau plus stratégique, « la comptabilité de l’eau constitue pour l’équipe de la Direction Générale des Ressources en Eau, qui assure la coordination de cette composante du projet, un outil novateur qui permet de compléter les analyses et les travaux réalisées auparavant par nos équipes » nous a assuré la Coordinatrice de la composante de la comptabilité de l’eau du projet.

 « Les résultats de la comptabilité de l’eau, permettent d’avoir une compréhension fine des enjeux dans le site d’étude et donc une planification stratégique fondée sur des données scientifiquement validées. Sur le long terme nous espérons pouvoir mettre en place la comptabilité de l’eau au niveau national » Rajoute-elle. « Cet exercice n’est qu’un premier pas. »

Cette activité est réalisée dans le cadre du projet régional (WEPS-NENA) pour « la mise en œuvre de l’agenda 20130 pour l’efficience et de la productivité de l’eau et de sa durabilité dans les pays du proche Orient et de l’Afrique du Nord », financé par l’agence suédoise de développement et de la coopérationinternationale.


30/09/2021