Bâtir des solutions intelligentes pour promouvoir l’égalité des chances entre hommes et femmes

La FAO, le PAM et le FIDA célèbrent la Journée internationale de la femme

Communiqué de presse conjoint

Bâtir des solutions intelligentes pour promouvoir l’égalité des chances entre hommes et femmes

La FAO, le PAM et le FIDA célèbrent la Journée internationale de la femme

8 mars 2019, Rome – Un groupe de femmes éminentes se joint aujourd’hui aux trois agences des Nations Unies basées à Rome pour célébrer la Journée internationale de la femme lors d’un événement qui souligne le rôle des femmes dans la recherche de solutions intelligentes en faveur des personnes exclues du processus décisionnel, ayant une influence sur le développement dans tous les secteurs.

Une discussion animée a réuni Hilal Elver, Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation; Giulia Blasi, auteure et journaliste italienne; Minna Salami, auteure, blogueuse et critique sociale finno-nigérienne; et Sarah Jane Morris, chanteuse et compositrice britannique, afin de partager leur vision pour une société d’égalité des sexes où les femmes seront amenées à prospérer.

L’événement, organisé conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), s’est déroulé autour du thème de la Journée internationale de la femme de l’ONU de cette année: «Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement».

«Nous savons que parvenir à un monde libéré de la faim nécessite l’autonomisation d’un plus grand nombre de femmes et de filles, avec des programmes d’éducation et de création d’opportunités économiques», a déclaré M. Beasley, Directeur exécutif du PAM. «Nous devons travailler davantage dans ce domaine car, actuellement, les progrès sont freinés dans de nombreux endroits où les femmes ne disposent pas des opportunités qu’elles devraient avoir. C’est pourquoi, chaque jour, le PAM aide des millions de femmes à exploiter tout leur potentiel et à améliorer leur vie, la vie de leurs familles, de leurs communautés et de leurs pays».

«L’égalité des femmes est la pierre angulaire de la construction d’un monde libéré de la faim et de la pauvreté, c’est pourquoi elle représente l’un des quatre thèmes principaux du FIDA», a déclaré M. Gilbert F. Houngbo, Président du FIDA. «La moitié des participants aux projets soutenus par le FIDA sont des femmes. Notre approche consistant à travailler au niveau du ménage a eu des résultats transformateurs en vue de promouvoir des relations équitables, ainsi  qu’une division du travail et une prise de décision appropriées pour toute la famille».

« Les innovations en matière de technologie, de services et d’infrastructures offrent un potentiel considérable pour faire progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes en milieu rural», a déclaré la Directrice générale adjointe de la FAO, Mme Maria Helena Semedo. « Nous devons continuer à travailler ensemble pour éliminer les obstacles structurels et socioculturels qui empêchent les femmes et les filles d’exercer leurs droits et leurs libertés».

La FAO, le FIDA et le PAM œuvrent au niveau mondial pour lutter contre la discrimination fondée sur le sexe à l’égard des femmes et des filles, afin que les hommes et les femmes jouissent des même droits et puissent bénéficier d’un accès égal aux services, aux ressources et aux opportunités – ce qui est indispensable à la réalisation des Objectifs de développement durable, y compris l’objectif Faim zéro d’ici à 2030.  

Les trois agences des Nations Unies travaillent en synergie dans leurs programmes pour combler l’écart entre les sexes dans l’agriculture, en renforçant l’autonomisation économique des femmes et leur rôle en matière de développement rural.  Elles mettent en œuvre, en étroite collaboration avec ONU Femmes, le programme conjoint «Accélérer les progrès vers l’autonomisation économique des femmes rurales»  - JP RWEE – qui, depuis 2014, a touché 51 180 personnes (40 227 femmes et 10 953 hommes), ainsi que plus de 465 000 membres des ménages (directement et indirectement) en Ethiopie, au Guatemala, au Kirghizistan, au Libéria, au Népal, au Niger et au Rwanda. En contribuant à améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition des femmes, à augmenter leurs revenus et à renforcer leur pouvoir de décision, tout en encourageant des environnements propices à l’autonomisation économique des femmes, le JP RWEE promeut le développement rural durable et la réalisation du programme de développement durable à l’horizon 2030.

Photo: ©FAO/Riccardo Gangale / FAO
Cette année, la Journée internationale de la femme a pour thème: «Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement».