«Appel aux contributions du secteur privé pour relever le défi Faim zéro»: la FAO et ses partenaires lancent un appel au monde des affaires.

Les contributions annoncées par 42 entreprises s’élèvent pour l’heure à un total de 345 millions d’USD.

Rome, le 21 septembre 2021 – Le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. Qu Dongyu, a assisté aujourd’hui au lancement de l’«Appel aux contributions du secteur privé pour relever le défi Faim zéro», qui invite les entreprises à aider les Nations Unies à atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

«Sans une participation plus dynamique du secteur privé, nous ne serons pas en mesure d’atteindre les ODD. C’est pourquoi la FAO se félicite de cet événement», a déclaré M. Qu.

Selon les données de la FAO, plus de 810 millions de personnes souffraient de la faim et près de 2,4 milliards n’avaient pas accès à une alimentation nutritive en quantité suffisante en 2020.

On estime aujourd’hui que la situation s’est encore aggravée en raison de la pandémie de covid-19. Réaliser, d’ici à 2030, les 17 ODD, notamment ceux liés à l’élimination de l’extrême pauvreté (ODD 1), à l’éradication de la faim (ODD 2) et à la réduction des inégalités (ODD 10), nécessitera 3 500 milliards d’USD chaque année.

«L’appel à contributions repose sur l’idée qu’aucun gouvernement ne peut éliminer la faim seul», a poursuivi M. Qu.

Plus de 40 entreprises privées de 34 pays ont déjà répondu à l’appel, ce qui représente un total d’environ 350 millions d’USD. Vous trouverez de plus amples informations ici.

Parallèlement à la FAO, un réseau de partenaires contribue à l’initiative; il comprend notamment l’Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition (GAIN), les partenariats Grow Africa et Grow Asia, la World Benchmarking Alliance (alliance chargée d’établir des critères de référence permettant d’évaluer les entreprises), le Programme alimentaire mondial (PAM), l’Institut international du développement durable (IIDD) et l’Université Cornell.

Une nouvelle stratégie relative à la mobilisation du secteur privé

En 2020, la FAO a adopté sa nouvelle Stratégie relative à la mobilisation du secteur privé, en partant du constat qu’avec une mobilisation plus dynamique et plus souple du secteur privé, qu’il s’agisse d’entreprises familiales locales ou de conglomérats internationaux, la réalisation des ODD pourrait être facilitée.

La Stratégie permet d’élargir les moyens de collaboration et d’y intégrer l’innovation, d’encourager le partage et la diffusion des données et d’accroître les investissements axés sur les ODD dans les secteurs agroalimentaires.

La manifestation se déroule le même jour que la réunion du Conseil de direction de l’Initiative pour les systèmes alimentaires du Forum économique mondial et juste avant le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, qui doit se tenir à New York le 23 septembre. Elle vient compléter l’Initiative Main dans la main de la FAO, qui est une initiative fondée sur des éléments concrets, prise en main par les pays et pilotée par ceux-ci et qui a pour objectif d’accélérer la transformation des systèmes agroalimentaires.

«Je me réjouis que d’autres personnes se joignent à nous et prennent des engagements pour que l’objectif Faim zéro soit atteint d’ici à 2030, en ne laissant personne de côté», a déclaré M. Qu.

Photo: ©FAO/
Lancement de l’Appel aux contributions du secteur privé pour relever le défi Faim zéro (Composite picture from Left): FAO Director-General QU Dongyu; Lawrence Haddad, Executive Director, Global Alliance for Improved Nutrition (GAIN); Agnes Kalibata, UN Secretary-General’s Special Envoy; Valerie Guarnieri, Assistant Executive Director World Food Programme (WFP); Desire M'zinga Birihanze, Minister of Agriculture of the Democratic Republic of Congo; Peter Bakker, President/CEO, World Business Council for Sustainable Development (WBCSD).