Migration en Méditerranée: le Pape François salue le rôle de la FAO dans la nouvelle initiative onusienne

L’initiative «Espoir bleu» et l’impact du phénomène El Niño parmi les thèmes abordés lors de la rencontre entre M. José Graziano da Silva et le Souverain Pontife

23 juin 2016, Rome – Lors de sa rencontre, aujourd’hui, avec le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, le Pape François a salué les efforts de l’Organisation en matière de migration en Méditerranée, ainsi que le travail accompli en vue de promouvoir les liens étroits entre paix et sécurité alimentaire et changement climatique et développement durable.


M. José Graziano da Silva a discuté du concept de l’initiative «Espoir bleu» (de son acronyme anglais Blue Hope) de la FAO avec le Pape, qui cherche à transformer les communautés des zones côtières de la région sud-méditerranéenne en moteurs de stabilité et de croissance, notamment en soutenant la pêche artisanale.

 
«Les questions de migration lui tiennent vraiment à cœur. Davantage doit être fait pour faire face à la situation en mer Méditerranée où, selon les estimations, plus de 2500 personnes sont mortes cette année en tentant de rejoindre l’Europe par la mer», a déclaré le Directeur général de la FAO après la réunion d’aujourd’hui.


Le Pape et M. José Graziano da Silva ont également abordé les efforts de paix en cours en Colombie et en République centrafricaine et ont par ailleurs exprimé le souhait que des solutions durables soient trouvées pour mettre fin au conflit dans les deux pays.

 
Relancer le développement rural pour lutter contre la migration


Au cours de son entretien avec le Souverain Pontife, M. José Graziano da Silva a souligné la position de la FAO qui consiste à augmenter les investissements dans la sécurité alimentaire et dans le développement rural durable, mais également à encourager les efforts visant à adapter l’agriculture au changement climatique. L’objectif est de contribuer à la création d’un environnement au sein duquel les populations, en particulier les jeunes, ne seront plus obligées d’abandonner leurs terres pour partir à la recherche d’une vie meilleure.


Il a également précisé la position de la FAO sur la question de la migration et le rôle de l’Organisation dans la réussite des efforts entrepris pour atteindre les Objectifs de développement durable établis par la communauté internationale, y compris l’éradication de la faim d’ici à 2030.


Le Souverain Pontife et M. José Graziano da Silva ont également discuté du phénomène El Niño. Le Pape François a d’ailleurs exprimé ses inquiétudes concernant l’impact direct du phénomène climatique sur les grandes étendues du monde, à savoir les graves sécheresses et les inondations. Le Forum global des Nations Unies sur la sécurité alimentaire et la nutrition, dont le Directeur général est le vice-président, a tenu mercredi une session spéciale sur El Niño.

 
M. José Graziano da Silva a informé le Pape que la FAO accueillera deux réunions de haut-niveau, les 30 juin et 6 juillet prochains, afin d’évaluer l’impact du phénomène El Niño dans le «couloir sec» d'Amérique centrale , ainsi qu’en Afrique, en Asie et dans la région du Pacifique.


Le Directeur général de la FAO a insisté sur la manière dont le changement climatique menace les moyens d’existence de millions de petits agriculteurs familiaux à travers le monde, dont la majorité est  fortement tributaire de l’agriculture de subsistance.


M. José Graziano da Silva a en outre souligné l’importance d’investir dans l’amélioration de la capacité des populations rurales défavorisées à accéder aux terres, au crédit et aux autres ressources en réponse aux effets du changement climatique, tout en leur garantissant des services de base tels que l’eau, l’assainissement, la santé, l’éducation, les infrastructures de transport et l’électricité.


De son côté, le Pape François a fait part de ses inquiétudes concernant la bureaucratie actuelle au sein des organisations internationales. Selon lui, le système des Nations Unies devrait travailler davantage dans l'intérêt de ses Etats membres.

Photo: © L
Le pape François rencontre le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva.