Questo articolo non è disponibile in italiano.

Cliccare qui per chiudere il messaggio.

Afghanistan – La FAO appelle à lever d’urgence 36 millions de dollars des États-Unis pour préserver les moyens de subsistance ruraux et éviter des déplacements de masse

Dans son allocution à la Réunion ministérielle de haut niveau sur la situation humanitaire en Afghanistan, le Directeur général, M. Qu Dongyu, déclare que le temps presse

Rome/Genève, 14/sep/2021 – Le Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, M. Qu Dongyu, a appelé à ce qu’une aide urgente soit apportée pour sauver la prochaine récolte de blé en Afghanistan, pour garder en vie les animaux d’élevage essentiels à l’alimentation des personnes et pour éviter que la crise humanitaire grave que traverse le pays ne s’aggrave. 

La FAO chercher à réunir 36 millions d’USD pour soutenir plus rapidement les agriculteurs afghans et éviter qu’ils sautent la prochaine campagne d’emblavage du blé d’hiver, ainsi que pour améliorer les moyens de subsistance agricoles de 3,5 millions d’Afghans vulnérables jusqu’à la fin de l’année.

«Le délai pour aider les producteurs afghans avant l’hiver est très court. Nous devons élargir et accélérer notre soutien sans plus tarder. Faute d’une intervention rapide, les agriculteurs vont manquer la campagne de semis qui vient de commencer, et cette campagne est cruciale pour eux», a expliqué M. Qu Dongyu lors de la Réunion ministérielle de haut niveau sur la situation humanitaire en Afghanistan convoquée à Genève par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres.

Environ 70 pour cent de la population afghane est rurale et plusieurs millions de personnes vivent de l’agriculture. L’apport calorique quotidien moyen provient pour plus de moitié du blé, et cette denrée est majoritairement produite dans le pays.

Du fait des bouleversements politiques, qui s’ajoutent à une sécheresse extrême et aux effets de la pandémie de covid 19 sur l’économie, une personne sur trois – soit 14 millions d’Afghans – est déjà en situation d’insécurité alimentaire aiguë élevée.

La FAO veut en outre apporter une assistance dans le domaine des soins vétérinaires et de la nutrition afin de garder en vie et productifs les animaux d’élevage essentiels et livrer des volailles et des kits de démarrage de potagers, qui permettront aux familles de s’alimenter et d’obtenir un revenu complémentaire. Des ménages vulnérables dont le chef est une femme, des personnes handicapées et des personnes âgées bénéficieront de versements d’argent inconditionnels.

Sans un soutien urgent, les agriculteurs et les éleveurs pastoraux pourraient perdre leurs moyens de subsistance et être contraints de quitter les zones rurales, et devenir ainsi des déplacés internes, ce qui aurait pour effet d’accentuer la pression qui pèse déjà sur les zones urbaines et périurbaines. Or l’assistance à des personnes déplacées à l’intérieur de leur pays a un coût nettement supérieur à celui d’une aide qui aurait été destinée à ces mêmes personnes sur leur lieu d’origine. Par exemple, un kit de blé d’hiver comprenant des engrais, des semences certifiées et une formation coûte moins de 150 USD et permet de produire suffisamment de nourriture pour couvrir les besoins d’une famille pendant un an.

«Il faut que les agriculteurs puissent rester dans leurs champs et que les bergers puissent conserver leurs troupeaux, afin d’éviter une crise plus grave avec des besoins humanitaires encore plus importants», a déclaré M. Qu.

Assistance à l’Afghanistan

En dépit des bouleversements politiques actuels, la FAO a pu poursuivre ses opérations dans 28 provinces – sur les 31 où elle intervient –, où elle vise à apporter une aide dans les prochaines semaines à plus d’un million de personnes appartenant à des familles de cultivateurs ou d’éleveurs.

Elle a d’ores et déjà apporté une assistance – moyens de subsistance ou transferts d’argent – à plus de 1,9 million de personnes cette année. La FAO entretient des relations de longue date avec un réseau de partenaires et d’institutions financières en Afghanistan, ainsi que directement avec les communautés qui sont en situation de risque.

L’appel lancé par la FAO a pour objet de réunir d’urgence 21 millions de dollars afin de compléter l’enveloppe nécessaire à l’action humanitaire, qui est actuellement fixée à 36 millions d’USD.

«La FAO est aux côtés des filles, des garçons, des femmes et des hommes – et des agriculteurs – d’Afghanistan. Nous comptons sur vous tous. Rejoignez-nous pour servir les populations vulnérables, afin que personne ne soit laissé de côté», a déclaré M. Qu Dongyu.

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a invité la communauté internationale à participer à la Réunion ministérielle de haut niveau afin qu’elle exprime sa solidarité avec le peuple afghan et qu’elle s’engage à prêter un soutien concret pour répondre aux besoins humanitaires fondamentaux.

Photo: ©FAO/Danfung Dennis
Un agriculteur dans un champ de blé en Afghanistan.