This article is not available in Portuguese.

Click this message to close.

Le Directeur général de la FAO invite le G20 à garantir la continuité des chaînes de valeur alimentaire pendant la pandémie du COVID-19

Les marchés nationaux et mondiaux doivent rester transparents, stables et des sources fiables d’approvisionnement alimentaire

26 mars 2020, Rome/Riyadh - M. QU Dongyu, Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a invité les leaders des pays du G20 à prendre les mesures appropriées pour assurer la continuité des systèmes alimentaires mondiaux, en particulier lorsqu'il s'agit de l'accès à la nourriture pour les populations les plus pauvres et vulnérables pendant la pandémie du COVID-19.

M. Qu s'exprimait depuis Rome dans le cadre d'un sommet virtuel extraordinaire des pays du G20 sur le COVID-19. Le prince saoudien Salman Bin Abdulaziz Al Saud présidait le sommet dont l'objectif était de mettre en place une réponse mondiale coordonnée face à la pandémie du COVID-19 et de réfléchir à ses implications humaines et économiques.

"La pandémie du COVID-19 affecte les systèmes alimentaires et toutes les dimensions de la sécurité alimentaire partout dans le monde. Aucun pays n'est epargné, " a déclaré M. QU.

"Nous devons nous assurer que les chaînes de valeur alimentaires ne soient pas pertubées et qu'elles puissEnt continuer à bien fonctionner tout en favorisant la production et la disponibilité d'une nourriture saine, diversifiée et nutritive," a-t-il indiqué.

Le Directeur général a indiqué que les confinements et les restrictions de mouvements pourraient perturber la production alimentaire, la transformation, la distribution et les ventes, au niveau national et mondial et pourraient avoir un impact "grave et immédiat" sur les personnes à mobilité restreinte.

" Les personnes pauvres et vulnérables seront les plus durement touchées et les gouvernements devront renforcer leurs mécanismes de sécurité sociale afin de maintenir leur accès à la nourriture,"a-t-il ajouté.

M. QU a indiqué que les marchés alimentaires mondiaux étaient bien approvisionnés mais qu'il etait nécessaire de prendre des mesures afin de s'assurer que les marchés nationaux et mondiaux restent transparents, stables et des sources fiables d'approvisionnement alimentaire.

Faisant référence à la crise mondiale des prix des produits alimentaires de 2008, le Directeur général a indiqué que l'incertitude du moment avait provoqué une vague de restrictions à l'exportation chez certains pays tandis que d'autres avaient commencé à importer de la nourriture de manière aggressive. M. QU a souligné qu'une telle situation avait contribué à une volatilité excessive des prix, un scénario particulièrement néfaste pour les pays à faible revenu et en déficit alimentaire.

Alors que les activités économiques ralentissent en raison de la pandémie du COVID-19, l'accès à la nourriture sera affectée de manière négative en raison d'une réduction des revenus et par des pertes d'emplois.

"Nous devons nous assurer que le commerce agricole continue de jouer un rôle important en contribuant à la sécurité alimentaire mondiale et à une meilleure nutrition. A présent, plus que jamais, nous devons travailler à atténuer les incertitudes et renforcer la transparence des marchés grâce à des informations opportunes et fiables, " a souligné M. QU.

La FAO et le Système d'information sur les marchés agricoles (AMIS), lancé par le G20 en 2011, continuera son travail de suivi des marchés alimentaires et fournira des informations régulières de manière à ce que chacun puisse prendre des décisions éclairées.

Le Groupe de la Banque mondiale (WBG), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le Fonds monétaire international (FMI) et l'Organisation de coopération et de développement économique  (OCDE) ont également pris part au sommet.

Photo: ©FAO/...
Le Directeur général de la FAO, QU Dongyu, prend la parole lors du sommet virtuel extraordinaire des leaders du G20 sur le COVID-19.