Русская версия данной статьи недоступна.

Чтобы закрыть, щелкните мышью в окне сообщения.

Les pays du Proche-Orient se réunissent pour discuter des priorités communes en matière de sécurité alimentaire

Ouverture de la Conférence régionale de la FAO pour le Proche-Orient à Rome

9 mai 2016, Rome - La Conférence régionale de la FAO pour le Proche-Orient a débuté aujourd'hui, au siège de l'Organisation, en présence de ministres de l'agriculture, de hauts-fonctionnaires, de représentants de la société civile et du secteur privé afin d'établir une feuille de route pour les futurs travaux relatifs aux défis communs liés à la sécurité alimentaire.

Près de 150 participants à la Conférence, qui se déroule jusqu'au 13 mai, seront amenés à discuter
de problèmes urgents liés à l'agriculture, à la nutrition et au développement rural au Proche-Orient et en Afrique du nord. L'objectif sera, entre autres, de tirer des enseignements des leçons du passé pouvant servir de réponse aux problèmes communs.

Au début de l'événement, une réunion de trois jours des hauts-fonctionnaires donnera lieu à des discussions approfondies sur des thèmes tels que la contribution du secteur de l'élevage à la sécurité alimentaire, la mise en place de l'initiative «Croissance bleue» de la FAO et l'autonomisation des petits exploitants agricoles et des femmes. Les progrès réalisés par le Bureau régional de la FAO dans la mise en œuvre des recommandations faites lors de la Conférence précédente en 2014 seront également examinés.

Les programmes et questions budgétaires feront également l'objet d'une attention particulière ainsi que les activités prioritaires de la FAO dans la région, et notamment ces trois initiatives clés : «Favoriser la résilience pour renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition au Proche-Orient et en Afrique du Nord », «Une petite agriculture durable à l'appui d'un développement ouvert à tous dans la région Proche-Orient et Afrique du Nord » et  «L'Initiative sur la raréfaction des ressources en eau au Proche-Orient ».

Ces trois initiatives répondent aux priorités pour le Proche Orient et l'Afrique du Nord et ont été identifiées par les pays membres de la FAO dans la région.

S'exprimant à l'occasion de l'ouverture de la Conférence, Abdessalam Ould Ahmed, Sous-Directeur général et Représentant régional de la FAO pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord, a déclaré: «2015 a marqué la fin d'une ère importante en matière de coopération internationale pour le développement, car la période a mis un terme au délai fixé par la communauté internationale pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement.  Les premières évaluations montrent que l'impact de cette période au Proche-Orient et en Afrique du Nord a varié, avec quinze pays qui ont réussi à réaliser les Objectifs du Millénaire liés à la faim».


«Les progrès de chaque pays ne reflètent pas entièrement la situation de la région Proche-Orient-Afrique du Nord (de son acronyme anglais NENA), affectée par des crises et des guerres à répétition qui ont conduit à une hausse fulgurante du nombre de réfugiés et de déplacés internes et à la détérioration des plus grandes économies de la région,» a-t-il ajouté.

Une session de haut-niveau

Des ministres de l'agriculture et d'autres secteurs liés prendront part à une session de haut-niveau les 12 et 13 mai. Des représentants des pays observateurs, d'autres organisations des Nations Unies et d'organisations gouvernementales et non-gouvernementales sont également attendus.

Au cours des sessions ministérielles seront abordées les questions prioritaires à l'échelle régionale et nationale en matière d'agriculture, de sécurité alimentaire et de développement rural. Le rapport de la réunion des hauts-fonctionnaires sera également examiné.

La Conférence régionale, actuellement présidée par le Gouvernement du Liban, se réunit tous les deux ans pour s'assurer de l'efficacité du travail de la FAO dans les États membres et dans les communautés économiques régionales. Il s'agit de l'organe directeur le plus important de l'Organisation au niveau régional qui doit mettre en place ses priorités de travail et de budget pour l'exercice biennal suivant. 

Photo: ©FAO/Giulio Napolitano
Un agriculteur nourrit ses vaches avec du fourrage frais à Kafr el-Sheikh, en Egypte.