Portail de l'appui aux politiques et de la gouvernance
©FAO

Alliances parlementaires

Si l’accès à la nourriture demeure très problématique dans une grande partie du monde, l’accès à une alimentation saine constitue un défi de plus grande ampleur encore.  Les parlementaires ont un rôle crucial à jouer pour assurer la priorité de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans les agendas politiques et législatifs.

Alliances parlementaires visant à mettre un terme à la faim et à la malnutrition.

La collaboration entre parlementaires est à même de renforcer la volonté politique et d’augmenter l’impact des mesures prises pour relever ces défis. La FAO aide les parlementaires à élaborer des lois cadres nationales et régionales spécifiques, à accéder à des informations techniques et des statistiques et à échanger les bonnes pratiques, les cadres juridiques, les politiques publiques et les expériences.

Suite aux résultats du premier Sommet parlementaire mondial (Madrid 2018) et à son appel à l'action, la FAO a organisé en 2021 une série de dialogues parlementaires virtuels sur la sécurité alimentaire et la nutrition au temps de Covid-19, en collaboration avec l'Agence espagnole pour la Coopération Internationale au Développement (AECID).

Messages clés

  • Tout le monde a droit à une alimentation adéquate, sûre, suffisante et nutritive ainsi qu’à manger à sa faim. Les faits montrent que lorsqu’une volonté politique forte se traduit en politiques et programmes publics ancrés dans la législation, les indicateurs de la sécurité alimentaire et de la nutrition enregistrent une amélioration significative.
  • Les parlementaires ont un rôle important à jouer dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 ainsi que dans des initiatives régionales (p. ex., la Déclaration de Malabo pour l’éradication de la faim en Afrique) visant à mettre un terme à la pauvreté et à la faim. Les alliances parlementaires constituent un important mécanisme de collaboration pour atteindre ces objectifs. Par exemple, depuis sa création en 2009, le Front parlementaire contre la faim en Amérique latine et aux Caraïbes a contribué à la production de six lois-cadres (notamment sur l’agriculture familiale, l’alimentation scolaire et le droit à l’alimentation) et de plus de quarante lois nationales en rapport avec l’ODD 2.

  • Depuis le début de la pandémie de COVID-19, les parlementaires du monde entier prennent des mesures pour en atténuer les impacts négatifs sur les systèmes alimentaires. Par exemple, au Guatemala, une loi sur les cantines scolaires a permis aux enfants de continuer à bénéficier d’une alimentation nutritive pendant la propagation de l’épidémie. Au Costa Rica, une loi garantissant l’accès à des aliments de base pendant la crise sanitaire de la COVID-19 est en cours de ratification. El Salvador, le Honduras, Panama et le Paraguay ont pris des mesures similaires et divers organes parlementaires ont émis des déclarations, notamment PARLATINO, PARLACEN et le Front parlementaire contre la faim.
  • L'éradication de la faim ne concerne pas uniquement l’agriculture et représente une entreprise complexe qui nécessite l’implication de multiples secteurs et domaines. Le recours à des formes de collaboration non partisane peut faciliter l’instauration de la confiance entre les partis au niveau national et accélérer ainsi les progrès en vue de la réalisation des objectifs communs. Cela permet également de s’assurer qu’en période de transitions institutionnelles certains sujets importants continuent d’être pris en compte dans l’élaboration des agendas politiques. À titre d’exemple, suite à une augmentation des taux de surpoids et d’obésité au sein de la population chilienne, les parlementaires de ce pays ont travaillé en étroite collaboration avec la communauté scientifique afin d’introduire une législation sur l’étiquetage des produits alimentaires.
  • La FAO a récemment adopté un nouveau cadre stratégique qui vise à orienter les efforts de l'Organisation pour transformer les systèmes agroalimentaires et lutter contre la faim, la pauvreté et les inégalités au cours de la prochaine décennie. Il encourage également un engagement plus fort avec les alliances parlementaires et les réseaux régionaux/locaux en tant que l'un des principaux acteurs de la transformation des systèmes agroalimentaires grâce à un impact positif sur les agendas législatifs nationaux.

Ressources mises en avant

Share this page