La résilience
Les animaux sont toujours vaccinés malgré les défis. ©FAO/Luis Tato

Peste des petits ruminants (PPR): La FAO demande plus de financements pour éradiquer la maladie d’ici 2030

10/12/2021

Le programme de vaccination est en cours malgré l’envolée des prix en raison de la pandémie de covid-19.

Le programme de vaccination est en cours malgré l’envolée des prix en raison de la pandémie de covid-19.L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a demandé aujourd’hui aux donateurs et aux Membres d’augmenter le financement de la lutte contre la peste des petits ruminants (PPR). La FAO et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) souhaitent que cette maladie soit éradiquée d’ici 2030.

La PPR, également connue sous le nom de peste des ovins et des caprins, est une maladie virale à propagation rapide qui atteint et tue les petits ruminants (principalement des ovins et des caprins) dans plus de 70 pays d’Afrique, du Proche-Orient et d’Asie. Ses conséquences économiques à l’échelle mondiale sont estimées à 2,1 milliards d’USD. Plus de 300 millions de familles rurales parmi les plus pauvres de la planète subsistent grâce aux petits ruminants.

La FAO, l’OIE et leurs partenaires ont été chargés de contribuer à l’élimination de la maladie d’ici 2030. La première phase du Programme mondial d’éradication de la peste des petits ruminants est financée principalement par les pays touchés, dont le montant des contributions s’élève à près de 1 milliard d’USD à ce jour. La deuxième phase, très importante, qui doit débuter en 2022, nécessite des engagements de financement à hauteur de 340 millions d’USD.

Partagez