La résilience
Un agriculteur au Yémen transporte des légumes de son champ. ©FAO/Essam Alkamaly

Yémen: la faim aiguë atteint des niveaux sans précédent alors que les financements se tarissent

15/03/2022

Communiqué de presse conjoint par FAO, PAM et UNICEF.

La crise de la faim au Yémen, déjà très grave, confine à la catastrophe, à l’heure où l’on compte 17,4 millions de personnes ayant besoin d’une aide alimentaire et où une proportion croissante de la population se retrouve aux prises avec des niveaux de faim atteignant le seuil d’urgence, ont averti plusieurs organismes des Nations Unies.

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) tirent la sonnette d’alarme après la parution aujourd’hui d’une nouvelle analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) pour le Yémen: la situation humanitaire est appelée à se détériorer encore davantage dans le pays entre juin et décembre 2022, période durant laquelle il se pourrait qu’un nombre record de 19 millions de personnes ne puissent plus subvenir à leurs besoins alimentaires minimaux.

Parallèlement, comme l’ajoutent les trois organismes, il est à redouter que 1,6 million de personnes supplémentaires basculent dans des niveaux de faim correspondant à une situation d’urgence, ce qui porterait le total à 7,3 millions de personnes d’ici la fin de l’année.

Partagez