La résilience
Les récoltes seront meilleures

Les récoltes seront meilleures

16/11/2015

Visiblement très excitée, Mme Kou N. Kulah, Présidente de l’Organisation des femmes de Bunadin, prend la parole et déclare au nom de son groupement paysan : « Toute l’aide que vous nous avez fournie : semences de riz, outils et personnel, n’a pas été vaine. Vous pouvez voir le résultat dans cette plantation de riz ».

Cutting the ribbon

La présidente de ce groupe de femmes de 25 membres a souligné l’importance du projet, y compris la valeur ajoutée de la variété améliorée qu’elle dit sera soutenue. « Désormais, les récoltes seront beaucoup mieux que les précédentes parce que c’est la première fois que nous cultivons cette variété de riz [NERICA L-19], ce qui a augmenté nos rendements sur les mêmes parcelles. » Selon elle, la formation, le soutien, l’appui technique et le suivi constant du partenaire d’exécution, l’Équipe diocésaine de développement agricole et des ressources humaines (DAHRDT) et du personnel de terrain de la FAO au Libéria étaient très remarquables. Elle a également demandé une aide supplémentaire pour augmenter et ajouter de la valeur à la superficie de production. « Nous avons besoin d’une aide financière en espèce pour notre plan d’épargne [susu], pour un moulin à riz et une fraise rotative. Nous sommes unies dans une organisation de femmes et nous dépendons de nos champs pour prendre soin de nos enfants ; nous ne voulons pas croiser les bras et attendre l’aide du gouvernement ou de nos maris. Nous comptons des orphelins et des veuves parmi nous ».

Fin octobre, les bénéficiaires de la communauté de Bunadin dans le comté de Nimba ont commencé la récolte du riz, cultivé avec le soutien de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Ministère de l’Agriculture (MOA) et le partenaire d’exécution, DAHRDT.

« Nous ne sommes pas des visiteurs. Nous faisons partie de votre équipe et en sommes membres parce que nous travaillons ensemble », a déclaré le Représentant de la FAO au Libéria, M. Marc Abdala, lors du lancement de la récolte à Bunadin. Il a déclaré qu’il était heureux d’entendre DAHRDT dire que le projet contribue à l’OMD 1 consistant à lutter contre la faim et la malnutrition. « Vous les femmes allez dans la bonne direction dans la lutte contre la faim, et c’est pourquoi la FAO est ici présente. »

Le chargé de projet de DAHRDT, Oliver Kekel, dit qu’il y avait quelque chose de plus grand que la récolte elle-même : « Nous sommes venus ici pour lancer la récolte, mais il y a quelque chose de mieux que la récolte. Nous sommes également venus montrer comment la population de Bunadin contribue à la réduction de la pauvreté grâce à l’agriculture, pour réaliser les OMD ».

Selon les agronomes de la FAO, Albert C. Kpassawah et Offerce Kpokolo, la variété de riz utilisée est le NERICA L-19 (nouvelle variété de riz des basses terres pour l’Afrique), meilleure que les autres variétés de riz des basses terres cultivés au Liberia par les agriculteurs dans le passé. La variété convient à la production dans les basses terres, surtout parce qu’elle a une durée de croissance courte (environ 100 jours), résiste aux maladies, donne un haut rendement et une bonne sapidité, contient une teneur élevée en protéines, contribue à améliorer la santé en se substituant aux sources de protéines plus coûteuses, et améliore le développement mental des jeunes.

Financé par le Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies, ce projet, Initiative pour la sécurité humaine dans les communautés les plus négligées avec l’intégration des efforts déployés par l’équipe de pays des Nations Unies au Libéria, vise à soutenir 550 ménages dans la production de riz des basses terres dans les comtés de Nimba, Grand Gedeh, River Gee et Maryland. Les partenaires impliqués dans la mise en œuvre des différents aspects relevant de leur mandat et expertise sont la FAO, l’UNICEF, le FNUAP, l’OIT, le PAM et ONU Femmes, avec le soutien de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL)) et du gouvernement du Libéria.

Partagez