La résilience

Mesure et analyse de l’indice de résilience (RIMA)

La mesure et l'analyse de la résilience sont essentielles pour la formulation de politiques, programmes et investissements fondés sur des preuves et au soutien de la sécurité alimentaire. Depuis 2008, la FAO est à l’avant-garde de la mesure de la résilience à l'insécurité alimentaire et a lancé le développement et l'utilisation de l'Indice de mesure et d’analyse de la résilience (Resilience Index Measurement and Analysis) appelé RIMA.

RIMA est une approche quantitative qui permet une analyse rigoureuse de la façon dont les ménages font face aux chocs et aux facteurs de stress. Des comparaisons peuvent être faites entre différents types de ménages (par exemple, des ménages dirigés par des hommes par rapport à ceux dirigés par des femmes, ou ménages urbains contre ménages ruraux) dans un pays ou une région donnés. L’analyse de la résilience RIMA fournit les preuves nécessaires pour concevoir, fournir, surveiller et évaluer plus efficacement l'assistance aux populations vulnérables, sur la base de leurs besoins les plus flagrants.

Actuellement, la FAO applique RIMA dans plus de dix pays du Proche-Orient et de l'Afrique subsaharienne, y compris le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal, la Mauritanie, la Somalie, le Soudan du Sud et le Soudan. L’objectif principal du travail de la FAO en matière d'analyse de la résilience est de renforcer les capacités nationales et régionales. Par le biais de ses bureaux régionaux et nationaux, la FAO travaille en étroite collaboration avec des organismes régionaux tels que l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) et le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), des organisations internationales (dont le Fonds des Nations Unies pour l'enfance, le Programme des Nations Unies pour le développement, le Programme alimentaire mondial et la Banque mondiale), des universités et d’autres partenaires institutionnels sur la collecte et l’analyse de données et sur les évaluations d'impact de la résilience en vue d’informer les politiques dans ce domaine.

La FAO perfectionne continuellement son travail de mesure et d’analyse de la résilience grâce à l'expérience qu’elle accumule par les applications pratiques de RIMA, dont les principaux objectifs sont de:

  • contribuer efficacement à la programmation de la résilience dans les régions prioritaires et les pays sélectionnés à travers une analyse de la résilience coordonnée au niveau national et l'identification des politiques;
  • développer les capacités au sein des institutions nationales et régionales, des organisations internationales et des organisations partenaires en vue de mettre à l’échelle les analyses de la résilience ; cela inclut la cartographie et l’évaluation de la qualité des données existantes au niveau des pays, le développement de modules d'apprentissage spécifiques, de directives et outils pour la formation professionnelle du personnel issu des instances gouvernementales et des partenaires;
  • consolider RIMA en tant qu’outil clé pour une programmation de la résilience qui s’intègre à d'autres indicateurs de la FAO sur la résilience au changement climatique, à la pauvreté, à la nutrition et aux crises.

Au fur et à mesure des applications pratiques de RIMA, la FAO développe une série de produits et publications connexes, parmi lesquels des:

  • Rapports sur l’analyse de la résilience dans des pays ou des zones spécifiques ainsi que des notes d'orientation à ce sujet ;
  • Rapports d'évaluation d'impact en lien avec des données de référence ;
  • Collectes et ensembles de données ;
  • Documents techniques ;
  • Notes et directives méthodologiques ;
  • Outils d'apprentissage pour le nettoyage et la gestion de données, l’estimation et le profilage de la résilience.

Rubriques connexes

 - 10/05/2007
The American Red Cross and the Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO) have announced the launch of a new partnership to support the ...en lire plus
 - 31/01/2007
The Dinas Kelautan dan Perikanan (DKP) of Nanggroe Aceh Darussalam (NAD) Province, with technical support from the FAO of the UN and the financial support of the American Red ...en lire plus
 - 01/01/2007
The WCDR was held from 18 to 22 January 2005 in Kobe, Hyogo, Japan, and adopted the present Framework for Action 2005-2015: Building the Resilience of ...en lire plus
 - 10/08/2005
Les communautés de pêche au Yémen ont été touchées par le tsunami de décembre 2004 beaucoup plus gravement que l'on ce que l'on avait pensé dans ...en lire plus
 - 23/06/2005
Six months after the tsunami disaster, FAO continues to focus efforts on the rehabilitation of the food production in coastal communities. FAO Regional Coordinator of the tsunami ...en lire plus
 - 17/02/2005
Fisheries are the worst affected sector after the tsunami. There is an urgent need to rehabilitate it in a coordinated, appropriate and sustainable manner. Priorities are, ...en lire plus
 - 16/02/2005
Deux mois après le tsunami, la FAO a annoncé aujourd'hui avoir reçu des engagements fermes de la part des donateurs pour un montant d'environ 20,5 millions ...en lire plus
 - 27/01/2005
Richard China is the Rome-based Co-ordinator for FAO's response to the tsunami; he recently visited Sri Lanka, the Maldives, Indonesia and Thailand. Commenting on the ...en lire plus
 - 24/01/2005
Un Atlas produit par la FAO sur les zones dévastées par le tsunami du 26 décembre dernier en Asie du Sud-Est s'avère extrêmement utile non seulement ...en lire plus
 - 14/01/2005
Rien ne prouve que les maladies liées à la consommation des produits de la mer ont augmenté dans les pays d'Asie ravagés par le tsunami, selon ...en lire plus