Устойчивость к внешним воздействиям

FAO Burkina Faso Information Bulletin, 1st quarter 2022 - no. 2 (IN FRENCH)

FAO Burkina Faso Information Bulletin, 1st quarter 2022 - no. 2 (IN FRENCH)
May 2022

Entre janvier et mars 2022, la situation humanitaire au Burkina Faso s’est fortement dégradée comparé au trimestre précédent et à la même période l’année dernière. Les régions du Centre-Nord, de l’Est, du Nord et du Sahel, déjà caractérisées par d’importants enjeux sécuritaires, sont particulièrement touchées par l’aggravation de la situation. En effet, ces quatre régions concentrent plus de 88 pour cent des personnes déplacées internes de l’ensemble du pays (Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation, 28 février 2022). Depuis le début de l’année, de nombreux incidents sécuritaires ont été enregistrés, avec notamment un blocus imposé par les groupes armés non étatiques sur certaines villes, limitant ainsi les interventions humanitaires et paralysant l’économie locale. En outre, les résultats de la campagne agropastorale 2021/22 indiquent un taux de couverture des besoins céréaliers déficitaire dans les régions du Centre-Nord, du Nord et du Sahel, avec environ 75 pour cent des ménages qui ne pourront pas couvrir leurs besoins alimentaires grâce à leur propre production, contre 52 pour cent au niveau national (Coordination des politiques sectorielles agricoles, mars 2022). De plus, l’analyse du Cadre Harmonisé (mars 2022) indique que 70 pour cent des 2,36 millions de personnes actuellement en insécurité alimentaire aiguë sont localisées dans ces quatre régions. La plupart des ménages ruraux de ces quatre régions ont déjà épuisé leurs stocks et s’appuient sur les marchés pour s’alimenter. Cependant, en raison de l’insécurité accrue et des perturbations du fonctionnement des marchés, une flambée des prix des denrées de base a été enregistrée, avec des taux les plus élevés depuis ces dix dernières années (Société nationale de gestion des stocks de sécurité alimentaire, février 2022). Avec les difficultés d’acheminement de l’assistance humanitaire dans certaines localités de ces régions, les ménages adopteraient des stratégies d’adaptation négatives sévères. Bien que les régions soient caractérisées par leur vocation pastorale, les conditions environnementales pour le cheptel des populations sont exacerbées. Selon le bilan fourrager de la campagne agropastorale 2021/22, la région du Sahel est déficitaire, l’Est en équilibre et le Centre-Nord et le Nord sont excédentaires. Ces quatre régions, qui concentrent une grande proportion du cheptel national, sont confrontées à une soudure pastorale très précoce et complexe. Cette situation est exacerbée par la réduction croissante des espaces pastoraux en raison principalement de l’insécurité, mais également de l’irrégularité des pluies.

 

Share this page