Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

16 octobre 2021

Journée mondiale de l'alimentation

Bogale Borena

«Cultiver des plants d’avocatiers greffés m’a permis d’améliorer mon revenu et de transformer la vie de ma famille.»
13/07/2021

Éthiopie  

Bogale Borena, 50 ans, père de six enfants, a récemment créé une pépinière d’avocatiers capable de produire 40 000 plants greffés. Aujourd’hui la pépinière de Bogale, qui compte 14 jeunes employés, est un exemple de la manière dont les filières agricoles peuvent améliorer l’emploi des jeunes et les revenus des agriculteurs, et contribuer à éradiquer la pauvreté. 

Les agriculteurs locaux, comme Bogale, ont été motivés à cultiver des avocatiers quand une nouvelle usine d’extraction de l’huile d’avocat s’est installée dans le parc agroindustriel intégré (PAII) à proximité de leur village. Le parc, premier dans son genre, emploie 490 habitants locaux.  

Le projet actuel – Développement d’une filière inclusive et durable (en anglais ISVCD) – permet à 300 000 cultivateurs d’avocatiers de bénéficier de l’appui technique de la FAO dans la région de Sidama et dans la Région des nations, nationalités et peuples du Sud, dans le but de développer un modèle de filière, améliorer la productivité et la qualité des variétés commerciales d’avocatiers et promouvoir des pratiques agricoles durables auprès des petits propriétaires locaux. Le projet consiste en un prêt à taux réduit du Gouvernement italien mis en œuvre par le Ministère de l’agriculture, qui vise à encourager la production de produits choisis dans les PAII de Bulbula et Yirgalem. 

Pour Gizachew Bogale, le directeur du parc agroindustriel de Yirgalem, le principal défi consiste à répondre à la demande quotidienne d’avocats. Il travaille en étroite collaboration avec les petits cultivateurs d’avocatiers pour pouvoir garantir une offre adéquate. 

«Ce projet de la FAO peut contribuer de manière importante à l’offre durable d’avocats pour toutes les industries impliquées.» 

Grâce à une gestion attentive des pépinières d’avocatiers et à l’utilisation d’outils de greffes et des sacs de polyéthylène, Bogale a augmenté la production, qui est passée de 15 000 plants en 2020 à 40 000 plants en 2021. Son initiative a été très vite rentabilisée puisqu’il faut moins d’un an pour cultiver et vendre les plants – quoique 3 à 4 ans pour produire des fruits. En effet, si au départ il vendait les plants localement à 500 birrs la pièce, à présent il prévoit un gain de 2 millions de birrs (environ 50 000 USD). Et, par ailleurs, il projette de produire 100 000 plants d’ici 2022. 

«J’ai l’intention d’améliorer ma maison, d’acheter un camion pour transporter les fruits et d’autres produits agricoles, et de construire un moulin à blé dans mon village. Il sera utile à la communauté locale et il permettra de créer des emplois pour les jeunes.»