Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

16 octobre 2021

Journée mondiale de l'alimentation

Rich Francis

«Je voudrais que les gens sachent qui sont vraiment les peuples autochtones et quelle est effectivement notre alimentation.»
13/07/2021

Canada 

Le Chef Rich Francis est un chef cuisinier autochtone moderne, auteur, enseignant et souverainiste de l’alimentation, issu des Premières Nations des Haudenosaunee et des Gwich’in des Six-Nations en Ontario. Il est aussi le fondateur du Seventh Fire Hospitality Group au Canada. 

Rich Francis a été le premier candidat autochtone à avoir participé au concours du meilleur chef du Canada, le Top Chef Canada, et à être arrivé jusqu’en finale. Depuis lors, il est apparu dans plusieurs séries documentaires, telles que Red Chef Revival et Wild Game, qui ont pour but de divulguer la souveraineté et l’histoire alimentaires des Autochtones. 

«Vous ne trouverez pas ces informations dans les livres de cuisine. Pas plus que dans les livres d’histoire.» 

Pour Rich Francis, comme pour bien d’autres, la pandémie de covid-19 a été à la fois un bien et un mal, car elle lui a permis de prendre conscience de sa mission en tant que chef cuisinier et de l’importance de faire entendre sa voix d’Autochtone plus souvent. Le Seventh Fire Hospitality Group a été conçue comme une «expérience gastronomique», où l’on sert et respecte les recettes des Autochtones. 

«Vous allez manger des plats excellents mais cela va aussi vous faire réfléchir.» 

Le Chef Francis s’applique à faire redécouvrir et connaître aux jeunes autochtones du Canada leur nourriture traditionnelle, à travers des ateliers où ils apprennent à récolter, à préparer et à honorer les aliments. 

«Vous voyez une petite lumière qui s’allume soudain dans leurs petites têtes, un silence calme dont ils font l’expérience seuls. C’est vraiment drôle à observer. C’est leur ADN alimentaire qui fait irruption.» 

Il travaille aussi avec les adultes en utilisant les qualités thérapeutiques des aliments afin de «raviver» leurs habitudes alimentaires et leur patrimoine traditionnels. 

«Les aliments avec lesquels je travaille sont très puissants, et d’ailleurs ils peuvent générer des traumatismes, mais ils peuvent aussi activer la résilience qui est en nous.» 

Le Chef Francis appelle à un dialogue plus profond avec la nourriture et il invite les chefs cuisiniers du Canada et d’ailleurs à honorer les terres, les peuples et les traditions qui fondent et inspirent leur art.