Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture

16 octobre 2021

Journée mondiale de l'alimentation

Royd Mukonda

« L’absence de stratégies commerciales alternatives applicables contribue au taux de chômage élevé parmi les jeunes actuellement. »
15/10/2021

Zambie 

Royd Mukonda, un jeune entrepreneur déterminé, fait la différence dans le secteur de l’aquaculture dans la ville de Kabwe, de la Province centrale. En plus d’augmenter la production du poisson-chat, Royd collabore avec des femmes et des jeunes pour les aider à développer leur potentiel d’acteurs-clé dans les systèmes agroalimentaires. 

Ces quatre dernières années, Royd a augmenté sa propre capacité de production de poisson-chat à 300 000 unités. Ses 20 employés gèrent environ 700 000 alevins (des poissons-chats de trois ou quatre semaines) chaque mois et il vient d’installer des cages au barrage de Mulungushi en Zambie centrale. 

Le projet Zambia Aquaculture Enterprise Development Project (ZAEDP) est une initiative financée par la Banque africaine de développement (BAfD), avec l’appui technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). L’initiative a permis à Royd Mukonda de suivre une formation en ligne sur la santé des animaux aquatiques durant la pandémie de Covid-19. Grâce à cela, l’exploitation de Royd a mis au point sa propre surveillance de la maladie et augmenté sa capacité avec un minimum de difficultés durant une période de crise et de changements mondiaux. 

« En 2020, nous avons eu des maladies mais elles ont été plus faciles à gérer car nous étions plus préparés grâce au projet. » 

Royd souhaite soutenir pleinement sa communauté en investissant dans les femmes et les jeunes. Il offre à 18 exploitants une formation sur la culture en cages et sur les stratégies pour obtenir une valeur ajoutée. Pour Royd, les jeunes jouent un rôle essentiel dans le développement car ils s’adaptent mieux et ils sont plus à même d’affronter les risques commerciaux. Il fait appel, en leur nom, aux parties prenantes afin qu’elles accordent un meilleur accès aux financements, à la commercialisation et aux possibilités de capitaux, pour que le secteur agricole puisse prospérer. 

« Il est temps que nous améliorions l’accès aux financements car les jeunes diplômés n’ont pas de capitaux pour démarrer ou poursuivre une activité commerciale. Si on les aide à avoir accès aux financements, aux équipements et aux ressources, et si des industries sont construites, le niveau du chômage baissera dans le pays. » 

L’objectif de Royd est que l’exploitation aquacole Mukasa Fish Farm puisse contribuer au bien-être de la population, grâce à la nutrition, et devenir une source d’inspiration pour les exploitants qui pourraient répliquer les méthodes aquacoles dans la communauté et, au final, atteindre une capacité de production capable de nourrir l’ensemble du pays. 

Ce héros de l’alimentation fait appel à l’esprit d’entrepreneuriat pour améliorer l’agriculture et la rendre séduisante aux yeux des jeunes, afin d’offrir à ses concitoyens l’espoir d’un avenir meilleur.