Nouveau coronavirus (COVID-19)

Synthèses

La pandémie de COVID-19 a un impact non seulement sur le commerce des denrées alimentaires, les chaînes d'approvisionnement et les marchés, mais aussi sur la vie, les moyens d’existence et la nutrition des populations.

Ces notes d’orientation présentent une évaluation qualitative et quantitative des impacts de la pandémie sur ces domaines. 

Elles sont publiées jour après jour. Veuillez consulter fréquemment cette page pour découvrir les dernières notes disponibles.

Pour toute demande des médias liée aux ci-dessous, veuillez contacter [email protected]

Rechercher des dossiers

Sujets
Région
Travailleurs migrants et pandémie de covid-19

Cette note d'orientation examine les impacts de la pandémie de COVID-19 sur les migrants travaillant dans les systèmes agroalimentaires et leurs familles dans les zones rurales d'origine. La note souligne certaines des implications politiques et présente des recommandations politiques clés. Les mesures affectant la circulation des personnes (au niveau interne et international) et les pénuries de main-d’œuvre qui en résultent auront un impact sur les chaînes de valeur agricoles, affectant ainsi la disponibilité alimentaire et les prix sur les marchés à l’échelle mondiale.

Dans le même temps, de grandes proportions de migrants travaillent sous des arrangements informels ou occasionnels, ce qui les laisse sans protection, vulnérables à l’exploitation, à la pauvreté et à l’insécurité alimentaire, et souvent sans accès aux soins de santé, à la protection sociale et aux mesures mises en place par les gouvernements.

Personne à contacterCristina Rapone, spécialiste de l’emploi et des migrations

Faire face aux effets de la flambée de covid-19 sur les chaînes de valeur alimentaires grâce à une logistique efficace

Les mesures mises en œuvre dans le monde entier pour endiguer la pandémie de COVID-19 se sont traduites par une forte réduction non seulement du transport des biens et des services qui en dépendent, mais aussi de la migration de la main-d'œuvre au niveau national et international. Les perturbations dans les systèmes de transport et les restrictions visant à freiner la transmission de la maladie, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur des frontières, expliquent que les travailleurs soient moins disponibles.

L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) exhorte les pays à préserver le bon fonctionnement des chaînes de valeur alimentaires afin d'éviter les pénuries alimentaires, moyennant l’application de pratiques éprouvées. Cette note récapitule certaines pratiques qui pourraient s’avérer utiles aux gouvernements et au secteur privé pour maintenir les éléments logistiques essentiels de la chaîne de valeur alimentaire.

Personne à contacter: Siobhan Kelly, Agribusiness Officer, FAO Strategic Programme to enable more inclusive and efficient agricultural and food systems, and Florence Tartanac, Senior Officer, Nutrition and Food Systems Division, FAO

Les répercussions de la covid-19 sur l’accès des petits producteurs aux marchés

Face à la crise mondiale causée par la pandémie de covid-19, les pays prennent des mesures. Les rayons des supermarchés restent approvisionnés pour le moment. Mais une crise pandémique prolongée pourrait rapidement mettre à mal les chaînes d’approvisionnement alimentaire, qui sont des réseaux complexes d’interactions entre exploitants, intrants agricoles, usines de transformation, services d’expédition, détaillants et bien d’autres. Les transporteurs signalent déjà des ralentissements dus à la fermeture des ports et des difficultés logistiques pourraient perturber les chaînes d’approvisionnement dans les semaines à venir. La présente note d’orientation énonce un certain nombre de recommandations concernant les mesures qui pourraient être envisagées pour que les filières d’approvisionnement continuent de fonctionner en cette période de crise.

Personne à contacter: Adriano Campolina, Fonctionnaire principal (politiques), Division des politiques sociales et des institutions rurales, FAO

Marchés agroalimentaires et politique commerciale au temps de la covid-19

La note d’information souligne que l’action à mener doit avoir pour objectif de faire face aux perturbations réelles, et non pas perçues, de la demande et de l’offre et qu’une plus grande transparence du marché ainsi qu’une coordination renforcée entre tous les partenaires commerciaux sont cruciales à cet égard. Il convient de noter que les enseignements tirés de la gestion des crises passées montrent qu’il faut non seulement apporter un soutien direct aux consommateurs et aux producteurs, mais qu’il est tout aussi important d’éviter de prendre certaines mesures de restrictions commerciales. Dans ce contexte, le respect des directives internationales en matière de couloirs sécuritaires pour la circulation des personnes et des biens peut permettre d’assurer le bon fonctionnement des filières d’approvisionnement agroalimentaire et d’atténuer les ruptures d’approvisionnement, tout en contribuant à la sécurité alimentaire.

Personne à contacter : Boubaker Ben-Belhassen, Directeur, Division du commerce et des marches, FAO

Récession économique mondiale liée à la covid-19: la lutte contre la faim doit être au centre de la relance économique

En janvier dernier, le Fonds monétaire international (FMI) prévoyait une croissance de 3,3 pour cent de l’économie mondiale en 2020, mais dans ses dernières perspectives publiées en avril dernier, il annonce à présent une récession de 3 pour cent, sans scénarios de reprise et avec de nombreux risques. 

Les scénarios décrits dans la présente note de synthèse prévoient que, si la récession mondiale provoquée par l’épidémie de covid 19 devait entraîner une réduction du taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) comprise entre deux et dix pour cent dans tous les pays en 2020, l’augmentation du nombre de personnes sous-alimentées dans les pays importateurs nets de produits alimentaires se situerait entre 14,4 et 80,3 millions, principalement dans les pays à faible revenu. 

Dans tous les pays, la relance économique doit avoir pour principal objectif de permettre aux chaînes d’approvisionnement alimentaire de continuer à fonctionner, tout en protégeant l’accès aux aliments produits aux niveaux local, régional et mondial. Les mesures de relance qui visent à lutter contre les menaces pesant sur l’accès aux aliments doivent mettre l’accent sur les initiatives de renforcement de la résilience des systèmes alimentaires afin de les prémunir contre les ralentissements et les fléchissements économiques.

Personne à contacter: Marco Sanchez, Directeur adjoint, Division économique du développement agricole,FAO

1 2 3 4 5

Partagez