Organisation des Nations Unies pour l'alimentation etl'agriculture
Connaître la FAO L´aide au développement



Integrated pest management


Une révolution dans la lutte contre les ravageurs

La Révolution verte des années 60 et 70 a permis l'introduction de variétés végétales à haut rendement dans les pays en développement. Elle a également entraîné une forte augmentation de l'emploi des insecticides.

Outre les dangers pour la santé humaine et l'environnement que ces produits chimiques hautement toxiques représentent, les scientifiques ont constaté que les insecticides tuaient des insectes bénéfiques en même temps que les ravageurs. En Indonésie, par exemple, la densité de delphacides brunes du riz, un insecte qui se nourrit uniquement des plants de riz, a été multipliée par cent, parfois même par mille, après l'application d'insecticides. Ceux-ci étaient en effet plus efficaces pour éliminer les ennemis naturels de cet insecte, qui contribuaient à en limiter les ravages, que contre le ravageur lui-même.

Les spécialistes se sont attaqués à ce problème en mettant au point les méthodes de Lutte intégrée contre les ravageurs (LIR), qui ont recours à des méthodes de lutte biologique et aux prédateurs naturels, comme les araignées et les guêpes pour repousser les ravageurs, obtenir des cultures saines et réduire la dépendance par rapport à des pesticides coûteux.

La FAO a aujourd'hui un grand programme de promotion de la LIR, qui a permis de former en Indonésie 200 000 riziculteurs à des méthodes qui ne font désormais plus appel à des quantités considérables de pesticides. Les résultats ont été spectaculaires: les rendements rizicoles ont augmenté, l'usage des pesticides a chuté et le gouvernement de l'Indonésie a économisé plus de 120 millions de dollars par an en subventions pour les pesticides.

Les techniques de lutte intégrée contre les ravageurs sont maintenant adaptées à d'autres cultures et à d'autres régions. Au Soudan, un projet a permis de former 300 agronomes et 2 500 ouvriers agricoles pour appliquer les principes de la LIR à la culture du coton et aux cultures vivrières pratiquées en rotation. La FAO a également organisé des voyages d'étude pour permettre aux spécialistes de la protection des végétaux provenant d'Afrique, du Proche Orient et d'Amérique latine d'aller observer la LIR à l'oeuvre dans les champs de l'Asie.


FAO home page Début de la section Cherchez

Suggestions: Webmaster@fao.org

© FAO,1996