FAO.org

Accueil > FAO-Lauréats du prix Nobel pour la sécurité alimentaire et la paix > Contexte
FAO-Lauréats du prix Nobel pour la sécurité alimentaire et la paix
©FAO/Alessandra Benedetti

Pourquoi cette Alliance?

L'Alliance FAO-Nobel de la paix pour la sécurité alimentaire et la paix a été créée par le Directeur général de la FAO en mai 2016 pour mener un travail commun permettant de créer un cercle vertueux dans lequel la sécurité alimentaire permet la consolidation de la paix et inversement. L'Alliance est un groupe de sensibilisation composé des lauréats du prix Nobel de la Paix. Elle vise à amplifier la contribution de la FAO à la prévention des conflits et à donner de la visibilité aux travaux de l'Organisation dans les pays en situation de post-conflit dans le cadre du Programme de développement durable à l'horizon 2030. 

Les lauréats du prix Nobel de la Paix ont réalisé un travail exceptionnel avec des conséquences dans de nombreux domaines.

Le développement durable, la réduction de la pauvreté, la coopération internationale et la paix ne sont que quelques-uns des domaines dans lesquels l'Alliance a eu un impact.

Avec un engagement politique fort et une approche technique approfondie, il est possible de lutter contre l'insécurité alimentaire et ainsi de réduire le risque de conflit et d'instabilité.

L'Alliance a pour objectif global de contribuer à la création d'une volonté politique nécessaire pour éliminer la faim pour notre génération et pour construire une paix durable.

Avec le soutien des membres de la FAO, l'Alliance mène un travail de sensibilisation. Elle défend les activités menées aux niveaux mondial et national pour promouvoir les liens entre la sécurité alimentaire et la consolidation de la paix. Elle défend également le leadership technique de la FAO dans les politiques de sécurité alimentaire et les actions destinées à promouvoir la paix, le développement rural et la sécurité alimentaire.

Que peut faire l'Alliance?

RENFORCER LA RÉSILIENCE ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

La plupart des travaux de la FAO visent à promouvoir le développement durable et à renforcer la résilience des populations rurales. En soutenant l'agriculture et le développement rural, la FAO contribue à créer des emplois, à générer des revenus et à encourager le travail des jeunes. Cela peut aider à prévenir la migration de détresse et la radicalisation, mais aussi à atténuer les litiges liés à l'épuisement des ressources. En cas de conflit, la FAO veille à soutenir la production agricole et aide les communautés vulnérables à garantir la sécurité alimentaire et à rétablir les économies d'après-crise. La FAO joue un rôle unique dans la protection, la restauration et le développement des moyens de subsistance des agriculteurs, des pêcheurs, des éleveurs, des forestiers et autres qui dépendent de l'agriculture et des ressources naturelles pour assurer leur subsistance, leur sécurité et leur prospérité. La prévention et la résolution des conflits nécessitent des conditions sûres et résilientes qui répondent aux besoins des populations rurales en termes de nutrition et de moyens de subsistance.

SOUTENIR LA RÉINSERTION ET LA RÉINTÉGRATION

Lorsque les familles sont déplacées par un conflit armé, les communautés manquent de ressources ; les moyens de subsistance et les sources de nourriture deviennent très limités. Les programmes de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) visent à soutenir le désarmement volontaire et la démobilisation des combattants des groupes armés. La FAO collabore étroitement avec les acteurs de la consolidation de la paix et du maintien de la paix de l'ONU pour réintégrer les anciens combattants dans les pays qui sortent d'un conflit.

PROMOUVOIR UNE RÉSOLUTION DURABLE DES CONFLITS TERRITORIAUX

Le Développement territorial participatif et négocié (DTPN) est une approche de dialogue facilitant le renforcement de la confiance qui réunit autour de la table de négociation diverses parties prenantes souvent opposées pour débattre et rechercher des solutions aux problèmes liés au régime foncier, aux droits fonciers coutumiers et à l'utilisation durable des ressources naturelles. Les principales parties au conflit - par exemple, l'administration foncière et les autorités coutumières, les agriculteurs, les acteurs privés et les groupes armés – sont impliquées dans analyse territoriale participative pour aider à identifier les causes sous-jacentes des problèmes liés à l'accès aux ressources naturelles. L'histoire, les perceptions et les intérêts des différentes parties sont recueillis et un accord socio-territorial est négocié. L'accord prévoit une série de devoirs, de droits et de responsabilités spécifiques concernant l'accès, l'utilisation et la gestion des terres. Les institutions coutumières et officielles surveillent sa mise en œuvre. En utilisant l'approche DTPN, les conflits fonciers liés au retour des réfugiés et aux PDI (déplacés internes) sont réduits. C’est le début d’un processus générant de clairs dividendes de paix, dont la légitimité est ancrée dans un dialogue inclusif entre les parties prenantes concernées. Des interventions techniques supplémentaires, telles que les pépinières communautaires, contribuent à renforcer les capacités locales ainsi que la cohésion sociale naissante. Cette approche s'inscrit dans le cadre des VGGT (Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches, aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale), qui constituent un outil fondamental pour la promotion d'une paix durable et de la cohésion sociale. Les VGGT défendent les droits fonciers sécurisés et un accès équitable à la terre, à la pêche et aux forêts en tant que moyen d’éliminer la faim et la pauvreté, de soutenir le développement durable et de renforcer l’environnement.

PARTENARIATS

Les partenariats sont essentiels pour soutenir les efforts de la FAO visant à mettre en place des interventions préventives, complètes, centrées sur les personnes et prenant en compte le contexte spécifique. C’est le cœur de l’Alliance FAO-Lauréats du prix Nobel de la Paix pour la sécurité alimentaire et la paix, un partenariat novateur et puissant pour maintenir la paix dans un monde libéré de la faim.