FAO :: Locust Watch :: Informations :: Informations
Criquet pèlerin - Mise à jour 3 janvier 2017

Diminution des infestations acridiennes en Mauritanie et des résurgences en Érythrée

Grâce aux des opérations de lutte en cours, les infestations du Criquet pèlerin ont diminué en décembre dans les zones affectées par les récentes résurgences en Mauritanie, s’étendant au sud du Maroc, et en Érythrée. Néanmoins, une stricte vigilance devrait être maintenue car les conditions écologiques continuent à être favorables et une autre reproduction va probablement avoir lieu en janvier et en février.

Avec la hausse des températures au cours des prochains mois, des éclosions –avec la possible formation de petits groupes larvaires- auront probablement lieu dans des parties du nord-ouest et du nord de la Mauritanie et les zones adjacentes du sud du Maroc. Les groupes d’ailés actuellement présents vont probablement faire des allers-retours entre les deux pays.

En Érythrée, les opérations de lutte terrestre ont réduit les infestations acridiennes sur la côte centrale et évité les dégâts aux cultures. Toutefois, plusieurs groupes d’ailés se sont déplacés vers la côte septentrionale et pondu, entraînant éclosions et formation de petites bandes larvaires. Quelques groupes d’ailés ont atteint les zones adjacentes sur la côte du Soudan, où une reproduction à petite échelle est en cours et où des opérations de lutte ont été réalisées. Une reproduction est également en cours dans quelques zones le long de la côte de la mer Rouge de l’Arabie saoudite et du Yémen. Des opérations de lutte limitées ont été récemment réalisées dans ces deux pays.

Ailleurs, des ailés en faibles effectifs sont présents en Algérie, dans le nord du Niger et le nord-ouest de la Somalie.

Mises à jour antérieures

Dernier bulletin sur le Criquet pèlerin (No. 459, décembre 2016)

arabic english français

Bulletin précédent sur le Criquet pèlerin (No. 458, novembre 2016)

arabic english français

Situation actuelle (cliquer pour agrandir l'image)

Menace acridienne actuelle (cliquer pour agrandir l’image)

Facebook

Twitter