Page précédente Table des matières


LISTE DES ANNEXES


APPENDICE I - Etat d’avancement des travaux
ANNEXE I - List of participants/Liste des participants/Lista de participantes
ANNEXE II - Projet de norme Codex pour les choux caraïbes (a l’étape 8)
ANNEXE III - Projet de norme Codex révisée pour les papayes (a l’étape 8)
ANNEXE IV - Projet de Norme Codex Pour les Asperges (à l’étape 8)
ANNEXE V - Projet de norme Codex pour les physalis (à l’étape 8)
ANNEXE VI - Projet de disposition concernant la teneur minimale en jus (Norme Codex pour les limes CODEX STAN 213-1999)
ANNEXE VII - Avant-projet de norme Codex pour le manioc (À l’étape 5)
ANNEXE VIII - Liste des fruits et légumes frais devant faire l’objet en priorité d’une normalisation

APPENDICE I - Etat d’avancement des travaux

Objet

Etape

Mesures à prendre par:

Document de référence (ALINORM 01/35)

Choux caraïbes

8

24e session de la Commission du Codex Alimentarius

Par. 23 Annexe II

Papayes (révisée)



Par. 33 Annexe III

Asperges



Par. 45 Annexe IV

Physalis



Par. 74 Annexe V

Section 2.1.2 - Teneur minimale en jus (Norme Codex pour les limes)



Par. 61 Annexe VI

Pitahayas jaunes

6

Colombie (avec l’aide de la France et du Mexique) Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 25

Oranges, y compris le guide pour le classement des dommages provoqués par la congélation


Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 57

Section 3 - Calibrage (Normes Codex pour les limes, les pomelos et les pamplemousses)


Groupe de rédaction sur le calibrage (Etats-Unis avec l’aide de la Communauté européenne) Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 57, 59, 62 et 64

Manioc

5

24e session de la Commission du Codex Alimentarius

Par. 92 Annexe VII

Pommes

2/3

Etats-Unis (aidé par: Afrique du Sud, Chili, Inde, Mexique, Nouvelle-Zélande et Communauté européenne) Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 98

Raisins de table


Chili (avec l’aide des Etats-Unis et de l’Inde) Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 101

Tomates


Mexique (avec l’aide des Etats-Unis) Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 104

Guide pour le contrôle de la qualité des fruits et légumes frais


Canada Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 78

Document de travail sur la définition des termes

-

Etats-Unis Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 109

Liste des priorités


Gouvernements 10e session du CCFFV

Par. 112 Annexe VIII

ANNEXE I - List of participants/Liste des participants/Lista de participantes

Chairperson:


LIC. CARMEN QUINTANILLA MADERO

Président:


Directora General de Normas

Presidente:


Secretaría de Comercio y Fomento Industrial



Av. Puente de Tecamachalco No. 6, Sección Fuentes



Naucalpan de Juárez, Estado de México



C.P. 53950 México



Tel: 525 729 94 80



Fax: 525 729 94 84


Assistant to the Chairperson:


LIC. MARCIAL ALFONSO MORFIN MACIEL

Assistant du Président:


Director de Asuntos Internacionales

Asistente del Presidente:


Dirección General de Normas



Secretaría de Comercio y Fomento Industrial



Av. Puente de Tecamachalco No. 6, Sección Fuentes



Naucalpan de Juárez, Estado de México



C.P. 53950 México



Tel: 525 729 94 80



Fax: 525 729 94 84



E-mail: mmurfin@secofi.gob.mx


BRAZIL
BRESIL
BRASIL

Mr. ILTO ANTONIO MORANDINI
Coordenador de Protecao de Plantas
Ministério da Agricultura E/do Abastecimento
Esplanada Dos Ministerios
Bloco D - Anexo Sala 331 “A”
70.043- 900 Brasília - DF
Brasil
Tel: 55 61 218 27 00
Fax: 55 61 225 42 11
E-mail: morandini@agricultura.gov.br

Mr. DEMETRIO CARVALHO
Primero Secretario
Encarrgado del Setur comerciel
Embajada de Brasil
Lope de Armendaríz 130
Lomas de Chapultepec
Delegación Miguel Hidalgo
11000 México, D. F.
Tel: 525 202 75 00

Mr. EMIVAL MARTINS ARAUJO
Ministério da Agricultura e do Abastecimento
Anexo do Ministério da Agricultura,
Ala “B” Sala 350 - Esplanada dos Ministérios
Bloco “D”
Brasilia - DF - Brasil
CEP: 70.043-900
Tel: 0055 61 218 27 06
Fax: 0055 61 226 98 42
E-mail: fernandes@agricultura.gov.br

CAPE VERDE
CAP- VERT
CABO VERDE

Ms. ANA PAULA SPENCER DE CARVALHO
Directrice des Services de la Securité Alimentarie
Ministerie de l’Agriculture, Alimentation et Environnment
Praia B. P. 50, Santiago
Cap Vert
Tel: (238) 618207
Fax: (238) 6182 06
E-mail: igaecv.@eutelecom.ev

CANADA

Mr. RENE CARDINAL
Chief Fresh Product Inspection
Canadian Food Inspection Agency
59 Camelot Drive
Nepean, Ontario
Canada
KIA 049
Tel: 1-613-225-2342
Fax: 1-613-228-6632
E-mail: rcardinal@em.agr.ca

CHILE
CHILI

Mr. ANGEL SARTORI ARELLANO
Embajador de Chile ante FAO
Ministerio Relaciones Exteriores de Chile
Vía Po Nº. 22 - Roma
Tel: 3906 8417450
Fax: 3906 85833855
E-mail: embajadorchilefao@tin.it

Ms. PAULINA V. ESCUDERO MIRA
Asociación de Exportadores de Chile
Cruz del sur 133, Piso 2, Los Condes
Santiago Chile
Tel: 562 2066604
Fax: 562 2064163
E-mail: pescudero@asoex.cl

Mr. RUDIBERTO EDUARDO LARA VILLANUEVA
Delegado Ministerio Agricultura
Avenida Bulnes 140 - 6º Piso
Santiago, Chile
Tel: 562 6955930
Fax: 502 6955 930
E-mail: rlara@sag.minagri.gob.cl

COLOMBIA
COLOMBIE

Mr. RICARDO ENRIQUE MUNAR LEON
Profesional de Normalización
Instituto Colombiano de Normas
Técnicas y Certificación
(ICONTEC)
Carrera 37 Nº 52 - 95
Bogotá, Colombia
Tel: 315 0377
Fax: 315 0613
E-mail: rmunar@calidad.icontec.org.co

Ms. GLORIA MARLENE VIDAL CORDOBA
Profesional Especializado
Instituto Colombiano Agropecuario (ICA)
Sanidad Vegetal
Kilómetro 19 Vía Madrid. (ICA-LANIP).
Laboratorio Tratamiento Cuarentenarios
Instituto Colombiano Agropecuario (ICA)
Bogotá, Colombia
Tel: 288 4128, 2820 203
Fax 288 1753, 2820 203
E-mail: sanivege@impsat.net.co

Mr. JAIME ABELLO SOTO
Profesional Especializado
Instituto Colombiano Agropecuario (ICA)
Sanidad Vegetal
Kilómetro 19 Vía Madrid. (ICA-LANIP).
Laboratorio Tratamiento Cuarentenarios
Instituto Colombiano Agropecuario (ICA)
Bogotá, Colombia
Tel: 288 4128, 2820 203
Fax: 288 1753, 2820 203
E-mail: sanivege@impsat.net.co

COSTA RICA

Mr. RÓGER IRIAS CAMPOS
Ministerio de Economía Industria y Comercio
Oficina Nacional de Normas
Unidades de Medida
San Pedro de Montes de Oca,
San José Costa Rica, Apdo. 1734-2050 s. j.
Tel: 506 22435-02
Fax: 506 22451-33
E-mail: rogirias@hotmail.com

Mr. JUAN LUIS MORALES CHACON
Investigaciones del Monte
Costa Rica
Del Monte
Apdo. 4084-1000 San José
Tel: 506 730 0267
Fax: 506 730 0113
E-mail: morales.juan@cr.freshdelmonte.com

Ms. MAGDA GONZALEZ
Jefe Depto. Fitosanitario de Exportación
Ministerio de Agricultura y Ganadería
PO. Box 70 3006
Barreal, Heredia
Costa Rica
Tel: 506 260 - 6721
Fax: 506 260 - 8301
E-mail: mgonzalez@protecnet.go.cr

Mr. HUGO VILLALOBOS ESPINOZA
Consejo Nacional de Producción
Apdo. 2205-1000 San José, Costa Rica
Tel: 506 23320 58
Fax: 506 23320 58
E-mail: hugovilla@cnp.go.cr.

IVORY COAST
COTE D’IVOIRE
COSTA DE MARFIL

Ms. PHILIPPE MAVEL
Delegué en Europe
OCAB
16 BP 1908
Abidjan 16
Cote D’Ivoire
Tel: 225 2032 5882
Fax: 225 20321060
E-mail: ocab@aviso.ci; ocab@aol.com

CUBA

Ms. CIRA MARGARITA SANCHEZ GARCIA
Jefe Departamento Gestión de Calidad
IICF
Presidente Comité Técnico Normalización sobre
Frutas y Vegetales Frescos (CNT#54)
Instituto de Investigaciones de Cítricos y Frutales
7ma Ave. # 3005 entre 30 y 32, Miramar
Mapio Playa, Ciudad de la Habana, Cuba
C.P. 11300
Tel: (537) 293585, 23 4818
Fax: (537) 246794
E-mail: iicit@ceniai.inf.cu

Ms. IBIS MONTANÉ RIZO
Especialista en cuarentena exterior
Centro Nacional de Sanidad Vegetal
Ayuntamiento Nº. 231 e/11 San Pedro y Lombillo
Plaza de la Revolución
Tel: (537) 79 4805, 79 4805 784976
Fax: (537) 79 1339
E-mail: cnsv@ceniai.inf.cu

Ms. ELIA MARIA ARMENTEROS GARCIA
Esp. Aseguramiento de la Calidad
Ministerio de la Agricultura
Calle Conill e/ Ave. Boyeros
Y Marino, Plaza de la Revolución
Ciudad de la Habana
Tel: (537) 845415
Fax: (537) 338850
E-mail: desarrllo@minag.gov.cu

Mr. SILVIO JOAQUIN DEL VALLE LARRALDE
Especialista en Envase y Embalaje
Centro Nacional de Envase y Embalaje
Ave. Bosque Nº 121 e/ Ave. del Zoológico y Calle 26
Nuevo Vedado
Fax. (537) 812 813
E-mail: cnee@ceniai.inf.cu

EGYPT
EGYPTE
EGIPTO

Mr. AMR HALIM
Second Secretary -(Comm.) - Head of the Commercial Office
Embassy of the Trade Republic of Egypt
Alenjandro Dumas Nº 131
Col. Polanco
C.P. 11560 México, D. F.
Tel: 5281 0823, 5281 0698
Fax: 5280 4018
E-mail: eg_mxqhotmail.com

SPAIN
ESPAGNE
ESPAÑA

Mr. ELADIO OTEIZA GIL
Jefe Servicio Análisis Oferta y Normalización
Ministerio de Agricultura, Pesca y Alimentación
Avda. Ciudad de Barcelona 6, 28007 Madrid
Tel: 34 91 3476674
Fax: 34 91 3476720
E-mail: mblazque@mapya.es

Mr. ADOLFO MARTINEZ GIMENO
Jefe de Servicio Normalización
Mº Agricultura Pesca y Alimentación
Pº Infanta Isabel Nº 1
28027 Madrid
España
Tel: 34 91 3475389
Fax: 34 91 3475006
E-mail: amartine@mapya.es

FINLAND
FINLANDE
FILANDIA

Mr. LASSE KEISALO
Segundo Secretario
Embajada de Finlandia
Monte Pelvoux Nº 111, Piso 4
Lomas de Chapultepec
11000 México, D.F.
Tel: 5540 6036
Fax: 5540 0114
E-mail: lasse.keisalo@formin.fi

FRANCE
FRANCIA

Mr. BRUNO CAUQUIL
DGCCRF
Control Officer
53 Bd Vincent Auriol
75013 Paris cedex 13
Tel: 01 44 97 3143
Fax: 0144 97 0527
E-mail: bruno.cauquil@dgccrf-finances.gouv.fr

Ms. ROSELINE LECOURT
Ministere de l’Economie de Finances et de l’Industrie
Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répresion des Fraudes
Et de la Repression des Fraudes - Teledoc 051
59 bld Vincent Auriol
75703 Paris cedex 13
Tel: 01 44 973470
Fax: 01 44 973037
E-mail: roseline.lecourt@dgccrf.finances.gouv.fr

Mr. BRUNO BOUGEROL
INTERFEL
60 Rue du Fbg Poissonniere
75010 Paris
Tel: 01 44 949 1515
Fax: 01 44 949 1508
E-mail: b.bougerol@interfel

GUATEMALA

Mr. MANUEL ANTONIO ALONSO PADILLA
Unidad de Normas y Regulaciones
Ministerio de Agricultura /MAGA
7ª. Av. 12 - 90 Zona 13
Guatemala, Guatemala
Tel: 503 475 3058, 68, 74
Fax: 503 475 3058
E-mail: unr@terra.com.gt

GERMANY
ALLEMAGNE
ALEMANIA

Mr. JOHANNES GRAF
Bundesministerium für Ernährung, Langwirtschaft und Forsten Federal Ministry of food, Agriculture and Forestry Ministere fédéral de l’Agriculture et des Forets
RochusstraBe 1
53123 Bonn (Germany)
Tel: 49 0228 529 3531
Fax: 49 0228 529 3375
E-mail: yohannes.graf@bml.bund.de

Mr. ERIK SCHNEIDER
Administrador
Bundesanstalt Für Landwirtschaft Und Ernährung
60322 Frankfurt/Main
Tel: (069) 1564 429
Fax: (069) 1564 945
E-mail: u32305@ffm.ble.bund400.de

GREECE
GRECE
GRECIA

Ms. HELENE PAPADIMITRIOU
Embajada de Grecia
Paseo de las Palmas Nº 2060
Lomas de Reforma
C. P. 11930, México, D. F.
Tel: 5596 6038, 5596 6333
Fax: 5251 3001
E-mail: grecemb.prodigy.net.mx

INDIA
INDE

Mr. S. DAVE
General Manager
Agri. Products Export Dev. Authority
(Dept. of Commerce. Govt. Of India)
3 Ncui Building
August Kranti Marg
New Delhi - 110016
Tel: 91 11 6534175
Fax: 91 11 6534175
E-mail: gmffv@apeda.com

Dr. JOSE C. SAMUEL
Deputy Commissioner
Ministry of Agriculture
Krishi Bhavan
New Delhi - 11001
Tel: 91 11 3382773
Fax: 91 11 3384978
E-mail: jose@krishi.delhi.nic.in

INDONESIA
INDONESIE

Mr. SYUKUR IWANTORO
Director, Agriculture Quality Services
Ministry of Agriculture
JL Harsono RM 3.
Ragunan Pasar Minggu
Yakarta Selatan
Indonesia
Tel: 6221 7815880
Fax: 6221 7815880
E-mail: syukur_agribis@deptan.go.id

Ms. RATNA WUSONO
Indonesian Embassy
Julio Verne Nº 27
Col. Polanco
México, D. F.
Tel: 5280 6863
Fax: 5280 7062
E-mail: economics3@hotmail.com

Mr. ASA SILALAHI
Embassy of Indonesia
Julio Verne Nº 27
Col. Polanco
México, D. F.
Tel: 5280 6363
Fax: 5280 7062
E-mail: economics3@hotmail.com

Ms. SUBIYANTI MARWOTO
Agricultural Attache
Indonesian Embassy
2020 Massachusetts Ave N.W.
Washington D.C. 20036
Tel: 202 775 5340
Fax: 202 775 5343
E-mail: attani@washington.kbri.org

ITALY
ITALIE
ITALIA

Mr. CIRO IMPAGNATIELLO
Ministero Delle Politiche Agricole
E Forestali
Via XX Settembre 20
I-00187 Roma
Tel: 3906 46656511
Fax: 3906 4880273
E-mail: beturco@tiscalinet.it

JAPAN
JAPON

Mr. SETSUO OHMORI
Consejero, Embajada del Japón
Paseo de la Reforma Nº 395
Col. Cuauhtémoc
C. P. 06500 México, D. F.
Tel: 5211 0028
Fax: 5207 1143
E-mail: setsuo.ohmori@mofa.go.jp

Mr. SHINYA KAWACHINO
Segundo Secretario Embajada del Japón
Paseo de la Reforma Nº 395
Col. Cuauhtémoc
C. P. 06500 México, D. F.

MALAYSIA
MALAISIE
MALASIA

Mr HASSAN ABDULLAH
Assistant Director
MARDI
Horticulture Research Centre
Mardi, GPO. Box 12301
50774 Kuala Lumpur,
Tel:6 03 89 43 71 11
Fax: 6 03 89 42 29 06
E-mail: abhassan@mardi.m

MEXICO
MEXIQUE

Ing. JOSE LUIS PLAZA SANCHEZ
Director General de Agricultura
SAGAR
Lope de Vega No. 125 pent house
Col. Chapultepec Morales, 11570 México D.F.
Tel: 5 2 54 22 86
Fax:5 2 03 39 23
E-mail: jplaza@sagar.gob.mx

Ing. SALVADOR DE LA CRUZ GARCIA
Director de Fomento Agrícola
SAGAR
Lope de Vega No. 125 Piso 4
Col. Chapultepec Morales, 11570, México D.F.
Tel: 5 2 50 94 60
E-mail fagricola@sagar.gob.mx

Ing. MATEO VAZQUEZ MORALES
Asesor de la Dirección General de Agricultura
SAGAR
Lope de Vega No.125 Piso 9
Col. Chapultepec Morales, 11570, México D.F.
Tel: 5 2 03 39 23
Fax:5 2 03 39 23
E-mail: mateo@prodigy.net.mx

Ing. SEBASTIÁN PEÑA MALDONADO
Director de Hortofruticolas
SAGAR
Lope de Vega No. 125 Piso 7
Col. Chapultepec, Morales 11570, México D.F.
Tel: 5 2 50 64 51
Fax: 5 2 50 64 51
E-mail: dga.director@sagar.gob.mx

Ing. RICARDO MANUEL GONZÁLEZ AGUILAR
Director Unidad de Normalización y Verificación
SAGAR/CONASAG
Amores No.321
Col. del Valle 11323, México. D.F.
Tel: 5 6 87 10 81
Fax: 5 6 87 79 38
E-mail: cgda.asesor2@sagar.gob.mx

Ing. JOSE JUVENAL CASTORENA CONTRERAS
Subdirector de Normalización
SAGAR
Lope de Vega 125 Piso 9
Tel: 5 2 03 97 68
Fax: 5 2 03 39 23
E-mail: norma.mx@sagar.gob.mx

Lic. MARÍA LETICIA HERNÁNDEZ SÁNCHEZ
Jefa de Dpto. de Normas Agrícolas
SAGAR
Lope de Vega 125 Piso 9
Tel: 5 2 50 95 35
Fax: 5 2 03 39 23
E-mail: norma.mx@sagar.gob.mx

Ing. JOSE NOE LIZARRAGA CAMACHO
Dictaminador Especializado de la Secretaría de Salud
Donceles No.39
Col. Centro 06010, México D.F.
Tel: 5 5 21 32 32 ext. 206, 233
Fax: 5 5 12 96 28
E-mail: eespinosa@ssa.mail.gob.mx

M en C. JULIO CESAR MEZA GREENE
Verificador Especializado de la Secretaría de Salud
Donceles No.39
Col. Centro 06010, México D.F.
Tel: 5 5 21 32 32 ext. 206, 233
Fax: 5 5 12 96 28
E-mail: eespinosa@ssa.mail.gob.mx

Ing. JUAN ANTONIO LEOS
Universidad Autónoma de Chapingo
Km.38.5 Carr. México, Texcoco
Tel: 5 95 2 16 69
FAX: 5 95 21 66 9
E-mail: leos @taurus1chapingo.mx

Ing. ROBERTO CALZADA PEREIRA
Instituto Mexicano de Normalización y Certificación
Manuel Ma. Contreras No. 133 Piso 6
Col.Cuauhtémoc, México.D.F.
Tel: 5 5 46 45 46
Fax: 5 7 05 36 86
E-mail: imnc@imnc.org.mx

Ing. ROSA MA. GALICIA CABRERA
Universidad Autónoma Metropolitana-I
Av. Michoacan y la Purísima
Col. Vicentina, Iztapalapa, 09340, México.D.F.
Tel: 5 8 04 47 11
Fax: 5 8 04 47 12
E-mail: rmgc@xanum.uam.mx

NETHERLANDS
PAYS-BAS
PAÍSES BAJOS

Ing. Agr. JELLE LANDSTRA
Agricultural Comnsellor
Ministry of Agriculture
Nature Management c/o
Royal Netherlands Embassy to México
Tel: 5 2 5 258 99 21
Fax: 5 2 5 2 58 81 39
E-mail: nlmeagr@nlgovmex.com

NEW ZELAND
NOUVELLE-ZÉLANDE
NUEVA ZELANDA

Mr.TIM KNOX
Director, Dairy and Plant Products
Ministry of Agriculture and Forestry
P.O. BOX 2526
Tel: 6 4 4 4 74 41 91
Fax: 6 4 4 4 74 42 40
E-mail: knoxt@maf.govt.nz

Mr. PHILLIP FAWCET
National Manager (International Standards)
Ministry of Agriculture and Forestry
P.O. BOX2526
Tel: 6 4 4 4 98 74
Fax: 6 4 4 4 74 41 96
E-mail: fawcetp@maf.govt.nz

PERU
PEROU

Mr. ALVARO SALAS LOZADA
Gerente General
FRIO AEREO
Augusto Tamayo 160 piso 4
San Isidro, Lima
Tel:5 11 4 2146 50
Fax:5 11 3 51 76 24
E-mail: frioser@terra.com.pe

Ms. ALEJANDRA DIAZ RODRIGUEZ
Jefe de área de Calidad y Normatividad
PROMPEX
Augusto Tamayo 160 piso 4
San Isidro, Lima
Tel:5 11 4 2146 50
Fax:5 11 3 51 76 24
E-mail: acring@terra.com.pe

PHILIPPINES
FILIPINAS

Dr. ELDA B. ESGUERRA
Reseach Associate Professor
University of the Philippines Los Baños
College, Laguna 4031
Philippines
Tel: 63 049 536 3138, 536 2444
Fax: 63 049 536 3259
E-mail: phtrc@laguna.net

Ms. THERESA DE VEGA
Consul y Segundo Secretaria
Embajada de Filipinas en México
Paseo de las Palmas No. 1950
Lomas de Chapultepec
C.P.11000 México, D. F.
Tel: 55251 9759/60
Fax: 55251 9754
E-mail: tde_vegahotmail.com

POLAND
POLONIA
POLOGNE

Mr. PIETRZAH SLAWOMIR
Deputy Director
Agricultural and Food Quality Inspection
32/34 Zurawia Stn
00-950 Warsaw
Tel: 4 8 22 6 21 64 61
Fax: 4 8 22 6 21 48 58
E-mail: cis@wa.onet.pl

SOUTH AFRICA
AFRIQUE DU SUD
SUDÁFRICA

Mr. CYRIL JULIUS
Assistant Director
National Department of Agriculture
Private Bag X 258
Prétoria
0001 South Africa
Tel: 27 12 319 6023
Fax: 27 12 319 6055
E-mail: cyrilj@nda.agric.za

SWITZERLAND
SUISSE
SUIZA

Mr. PIERRE SCHAUENBERG
Chef de Section
Office fédéral de L´Agriculture
Division Principale Production et Affaires Internationales
Section Cultures spéciales et économie vinicole

Mattenhofstrasse 5
3003 Berne
Tel: 0041 31 324 84 21
Fax: 0041 31 323 05 55
E-mail: pierre.schauenberg@blw.admin.ch

SUDAN
SOUDAN
SUDÁN

Mr. ABBAS ELAMIN ELFADIL
Deputy Director General
Sudanese Standards Organization (SSMO)
Sudanise Standards & Metrology Organization
KHÁRTOUM - SUDAN

Tel: 24911 771 497
Fax: 24911 77 48 52
E-mail: ssmo@sudatel.net

THAILAND
THAILANDE
TAILANDIA

Mr. SURAPHONG KOSIYACHINDA
Chairman of Subcommittee of Fruit and Vegetable Standards
Bureau of Standards
Ministry of Industries
578 S.oi 12 NGARMWONWAN 25
Nontaburi 11000 Thailand
Tel: 66 02 58 81 764
Fax: 66 02 58 81 764

Mr. FABIO CHINDA
Second Secretary
Royal Thai Embassy, México
Sierra Vertientes 1030
Bosques de las Lomas
1100 México, D.F.
Tel: 525 59 61 290
Fax: 525 59 68 230
E-mail: thaimex@infosel.net.mx

Mr. PONGPRACIA MAKCHANG
Third Secretary
Royal Thaí Embassy
Sierra Vertientes 1030
Bosques de las Lomas
1100 México, D.F.
Tel: 525 596 12 90
Fax: 525 5 96 82 36
E-mail: thaimex@infosel.net.mx

Mrs. VORANUCH KITSUKCHIT
Standards Officer
Thai Industrial Standards Institute
Ministry of Industry
Ràma VI Street
Ratchathewi
Bangkok 10400
Tel: 662 202 33 48
Fax 662 248 79 87
E-mail: voranuch@tisi.go.th

UNITED KINGDOM
GRANDE BRETAGNE
REINO UNIDO

Dr. MARK WOOLFE
Head of Branch
Food Standards Agency
Food Labelling, Standards, and Consumer
Protection Division
P.O. BOX 31037
London SWIP 3WG
Tel: 44 20 7238 61 68
Fax: 44 20 7238 67 63
E-mail: mark.woolfe@foodstandards.gsi.gov.uk

UNITED STATES OF AMERICA
ETATS-UNIS D’AMERIQUE
ESTADOS UNIDOS DE AMÉRICA

Mr. DAVID PRIESTER
Head of Section
Standardization Section
USDA
USDA Stop 0240, Room 2049- South
1400 Independence Avenue, S.W.
Washington, D.C. 20250-0240
Tel: 202 720 21 85
Fax: 202 720 88 71
E-mail: david.priester@usda.gov

Mr. BLAINE CARIAN
Vicepresident
Desert Fresh Inc.
Tel: 760 398 18 08
Fax: 760 398 28 69
E-mail: grapes@desertfresh.com

Ms. CHRISTINE M. SLOOP
Senior Policy Analist
U.S. Department of Agriculture
Forein Agricultural Service
Horticulture & Tropical Products Division
Stop 1049
Washington, D.C 20250-1000
Tel: 202 720 3423
Fax: 202 720 37 99
E-mail: sloopc@fas.usda.gov

Ms. EDITH E. KENNARD
Staff Officer
US CODEX Office
Room 4861, South Building 14th and Independence Avenue.
20250 Washington, D.C.
Tel: 202 720 720 34 23
Fax: 202 720 720 37 99
E-mail: edith.kennard@usda.gov

Mr. JIM ARCHER
Manager
Consultant to USDA
Northwest Fruit Exporters
105 South 18th Street
Yakima, Wa98901 -2149
Tel: 001 509 576 80 04
Fax: 001 509 576 36 46
E-mail: jarcher@goodfruit.com

Dr. ANTHONY HEPTON
Consultant
433 Upper Lake Rd.
Westlake Village
California 91361 USA
Tel: 01 805 379 5913
Fax: 01 818 874 4804
E-mail: heptonpac@aol.com

VENEZUELA

Ms. SOIRA ELENA SALAZAR RIVERA
Ministerio de Salud y Desarrollo Social
Torre Sur, Ala Oeste
Centro Simón Bolivar
Oficina 313 Silencio
Caracas, Venezuela
Tel: 58 02 483 1566 Ext. 1828
Fax: 58 02 481 80 98
E-mail: dyanez@msds.gov.ve

INTERNATIONAL ORGANIZATIONS
ORGANISATIONS INTERNATIONALES
ORGANIZACIONES INTERNACIONALES

Comité de liaison de l’agrumiculture méditerranéenne (CLAM)

Mr. OCTAVIO RAMON SALES
Presidente
San Francisco de Sales 41
Esc. 1 - 2º C
2800 Madrid, España
Tel: 24 91 55 32 642
Fax: 24 91 53 30 251
E-mail: secretariageneral@clamcitras.org

Comité de Liaison Europe-Afrique/Caraïbes /Pacifique (COLEACP)

Mr. THIERRY PAQUI
Chargé d´Etudes
Project Officer COLEACP
5 Rue de la Corderie
Centra 342
94586 Rungis CEDEX
Tel: 33 1 41 80 02 10
Fax: 33 1 41 80 02 19
E-mail: Thierry.Paqui@coleacp.org

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION
CONSEIL DE L´UNION EUROPEÉ
CONSEJO DE LA UNION EUROPEA

Mr. KLAUS SKOVSHOLM
Administrator
Council of the European Union
Rue de la Loi 175
B-1048 Bruxelles
BELGICA
Tel: 0032 2 285 83 79
Fax: 0032 2 285 78 29
E-mail: secretariat.dgb@consilium.eu.int

EUROPEAN COMMUNITY
COMMUNAUTE EUROPEENE
COMUNIDAD EUROPEA

Mr. FABIEN SANTINI
DG AGRI
L130 - 09/44
Rue de la Loi, 200
B-1049 Bruxelles
BELGICA
Tel: 00 32 2 29 53 211
Fax: 00 33 2 29 53 709
E-mail: fabien.santini@cec.eu.

International Union of Food Science and Technology (IUFoST)

Mr. EDUARDO MÉNDEZ RUBELLO
Representante
International Union of Food Science and Technology
Apartado Postal 60 - 486
03800 México, D.F.
Tel: 525 6 87 44 26
Fax: 525 5 43 91 89
E-mail: ermendez@datasys.com.mx

Organization for the Economic Cooperation
and Development (OCDE)

Ms. Sylvie Poret
Administrateur
OCDE
2 rue André Pascal
75016 París, France
Tel: 33 1 45 24 95 53
Fax: 33 1 45 24 78 34
E-mail: Sylvie.Poret@oecd.org

United Nations Economic Commission for Europe (UN/ECE)
Mr. TOM HEILANDT
Food Standards Officer
UN/ECE
Palais des Nations
Bureau 432
1211 Geneva 10
Tel: 41 22 917 24 50
Fax: 41 22 917 00 41
E-mail: tom.heilandt@unece.org

Food and Agriculture Organization of the United Nations (FAO)

Mr. AUGUSTO SIMOES LOPES NETO
Representante de la FAO en México
A.P. 10783
México, D.F. 11000
Tel: 525 652 4903/8644/8654/5311/8640/8898
Fax 525 6528716
E-mail: FAO-MEX@field.fao.org

FAO/WHO SECRETARIAT
SECRETARIAT FAO/OMS
SECRETARIA FAO/OMS

Ms. GRACIA TERESA BRISCO LOPEZ
Food Standards Officer
Joint FAO/WHO Food Standards Programme
FAO
Via delle Terme di Caracalla
00100, Rome, Italy
Tel: 39 6 57 05 2700
Fax: 39 6 57 05 4593
E-mail: gracia.brisco@fao.org

Mr. DAVID H. BYRON
Food Standards Officer
Joint FAO/WHO Food Standards Programme
FAO
Via delle Terme di Caracalla
00100, Rome, Italy
Tel: 39 6 5705 5826
Fax: 39 6 5705 4593
E-mail: david.byron@fao.org

SECRETARIA DE RELACIONES EXTERIORES
Lic. Jesús Huerta
Subdirector de Organismos Internacionales
Especializados

CENTRAL DE ABASTO DE LA CIUDAD DE MEXICO

Lic. Arturo Murrieta Rodríguez
Subdirector de Comercialización

Lic. Heidi Pfister González
Jefa de Apoyo a la Comercialización

Ms. Teresa Saldivar Osorio
Coordinadora Operativa

TECHNICAL SECRETARIAT
SECRETARIAT TECHNIQUE
SECRETARIA TECNICA

Lic. CARLOS R. BERZUNZA SANCHEZ
Subdirector de Asuntos Internacionales “A”
Dirección General de Normas
Secretaría de Comercio y Fomento Industrial
Av. Puente de Tecamachalco No. 6 Sección
Fuentes, Naucalpan de Juárez, Estado de México
C.P. 53950, México
Tel: (52) 5729-94-80
Fax: (52) 5729-94-84
E-mail: cberzunz@secofi.gob.mx

Ing. JORGE ANTONIO LOPEZ ZARATE
Jefe del Departamento de Normalización Internacional
Dirección General de Normas
Secretaría de Comercio y Fomento Industrial
Av. Puente de Tecamachalco No. 6 Sección Fuentes
Naucalpan de Juárez, Estado de México
C.P. 53950, México
Tel: (52) 5729-94-80
Fax: (52) 5729-94-84
E-mail: jorgez@secofi.gob.mx

MVZ. I. ROSSANA SANCHEZ DELGADO
Jefa de la Oficina del Codex y COPANT
Dirección General de Normas
Secretaría de Comercio y Fomento Industrial
Av. Puente de Tecamachalco No. 6 Sección
Fuentes, Naucalpan de Juárez, Estado de México
Tel: (52) 5729-94-80

TECHNICAL SUPPORT
SUPPORT TECHNIQUE
SOPORTE TÉCNICO

Ing. SALVADOR SANCHEZ ABARCA
Subdirector de Informática
Dirección General de Normas
Secretaría de Comercio y Fomento Industrial
Av. Puente de Tecamachalco No. 6 Sección Fuentes
Naucalpan de Juárez, Estado de México
C.P. 53950, México
Tel: (52) 5729-94-81
E-mail: ssanchez@secofi.gob.mx

Ing. OSCAR GOMEZ PIÑA
Jefe del Departamento de Informática
Dirección General de Normas
Secretaría de Comercio y Fomento Industrial
Av. Puente de Tecamachalco No. 6 Sección Fuentes
Naucalpan de Juárez, Estado de México
C.P. 53950, México
Tel: (52) 5729-94-81
E-mail: oscarg@secofi.gob.mx

MVZ. GABRIELA ALEJANDRA JIMENEZ RODRIGUEZ.
Jefa del Departamento para la Atención de la ISO Dirección General de Normas
Secretaría de Comercio y Fomento Industrial
Av. Puente de Tecamachalco No. 6 Sección Fuentes
Naucalpan de Juárez, Estado de México
C.P. 53950, México
Tel: (52) 5729-94-80
E-mail: gjimenez@secofi.gob.mx

Ms. PATRICIA GONZALEZ LOERA
Dirección General de Normas
Secretaría de Comercio y Fomento Industrial
Av. Puente de Tecamachalco No. 6 Sección Fuentes
Naucalpan de Juárez, Estado de México
C.P. 53950, México
Tel: (52) 5729-94-80

Mr. JESUS QUIROZ VEGA
Soporte Informático
Dirección General de Normas
Secretaría de Comercio y Fomento Industrial
Av. Puente de Tecamachalco No. 6 Sección Fuentes
Naucalpan de Juárez, Estado de México
C.P. 53950, México
Tel: (52) 5729-94-81

ANNEXE II - Projet de norme Codex pour les choux caraïbes[25] (a l’étape 8)

1. DÉFINITION DU PRODUIT

La présente norme s’applique aux tubercules des variétés commerciales de choux caraïbes mauves appartenant à l’espèce Xanthosoma violaceum Schott et de choux caraïbes blancs appartenant à l’espèce Xanthosoma sagittifolium (L.) Schott de la famille des Araceae destinés à être livrés frais au consommateur après conditionnement et emballage. Elle ne vise pas les choux caraïbes destinés à la transformation industrielle[26].

2. CRITÈRES DE QUALITÉ

2.1 Caractéristiques minimales

Dans toutes les catégories, sous réserve des dispositions propres à chaque catégorie et des tolérances admises, les choux caraïbes doivent être:

- entiers,

- fermes,

- sains; sont exclus ceux qui présentent des signes de pourriture, moisissure ou altérations de nature à les rendre impropres à la consommation,

- propres, pratiquement exempts de matières étrangères visibles, exception faite des substances utilisées pour la conservation;

- pratiquement exempts de signes de germination;

- pratiquement exempts de dommages d’origine mécanique et de meurtrissures,

- pratiquement exempts de ravageurs affectant l’aspect général du produit,

- pratiquement exempts de dommages causés par des ravageurs,

- exempts d’humidité extérieure anormale, exception faite de la condensation qui apparaît lors du retrait de la chambre froide,

- exempts de toute odeur et/ou saveur étrangère[27].

2.1.1 Les choux caraïbes doivent avoir été récoltés avec soin, et présenter un degré approprié de développement physiologique, compte tenu des caractéristiques de la variété et/ou du type commercial et de la région où ils sont cultivés.

Le développement et l’état des choux caraïbes doivent être tels qu’ils leur permettent: de supporter le transport et la manutention et de parvenir dans un état satisfaisant au lieu de destination.

2.2 Classification

Les choux caraïbes sont classés en trois catégories, comme suit:

2.2.1 Catégorie “Extra”

Les choux caraïbes classés dans cette catégorie doivent être de qualité supérieure. Ils doivent présenter les caractéristiques de la variété .

Ils doivent être exempts de défauts, exception faite de très légers défauts superficiels, à condition que ceux-ci n’altèrent pas l’aspect général du produit, sa qualité, sa conservation et sa présentation dans l’emballage.

2.2.2 Catégorie I

Les choux caraïbes classés dans cette catégorie doivent être de bonne qualité. Ils doivent présenter les caractéristiques de la variété .

Les légers défauts suivants peuvent être admis à condition que ceux-ci n’altèrent pas l’aspect général du produit, sa qualité, sa conservation et sa présentation dans l’emballage:

- légers défauts de forme,

- cicatrices, n’affectant pas plus de 20 pour cent de la surface du tubercule,

- éraflures de la surface n’affectant pas plus de 20 pour cent de la surface du tubercule.

Ces défauts ne doivent en aucun cas affecter la pulpe du tubercule.

2.2.3 Catégorie II

Cette catégorie comprend les choux caraïbes qui ne peuvent être classés dans les catégories supérieures, mais qui satisfont aux caractéristiques minimales définies à la section 2.1. ci-dessus.

Les défauts suivants peuvent être admis à condition que les choux caraïbes conservent leurs caractéristiques essentielles de qualité, de conservation et de présentation dans l’emballage

- défauts de la forme

- cicatrices, n’affectant pas plus de 30 pour cent de la surface du tubercule ,

- éraflures de la surface n’affectant pas plus de 30 pour cent de la surface du tubercule.

Ces défauts ne doivent en aucun cas affecter la pulpe du tubercule .

3. CALIBRAGE

Le calibre est déterminé par le poids du tubercule , conformément au tableau ci-après:

Code calibre

Poids (en grammes)

Longueur

Diamètre

A

150-249

Comprise entre 100 et 300 mm (mesurée sur la partie convexe de la racine)

De 45 à 70 mm (mesuré à la section la plus large)

B

250-349



C

350-450




4. TOLÉRANCES

Des tolérances de qualité et de calibre sont autorisées dans chaque colis pour les produits non conformes aux caractéristiques de la catégorie indiquée.

4.1 Tolérances de qualité

4.1.1 Catégorie “Extra”

Cinq pour cent, en nombre ou en poids, des choux caraïbes non conformes aux caractéristiques de la catégorie, mais conformes à celles de la catégorie I ou, exceptionnellement, admis dans les tolérances de cette catégorie.

4.1.2 Catégorie I

Dix pour cent, en nombre ou en poids, des choux caraïbes non conformes aux caractéristiques de la catégorie, mais conformes à celles de la catégorie II ou, exceptionnellement, admis dans les tolérances de cette catégorie.

4.1.3 Catégorie II

Dix pour cent, en nombre ou en poids, des choux caraïbes ne correspondant ni aux caractéristiques de la catégorie ni aux caractéristiques minimales, à l’exclusion des tubercules fruits atteints de pourriture ou de toute autre altération les rendant impropres à la consommation.

4.2 Tolérances de calibre

Pour toutes les catégories, dix pour cent, en nombre ou en poids, des choux caraïbes présentant un calibre immédiatement inférieur ou supérieur à celui indiqué sur l’emballage.

5. PRÉSENTATION

5.1 Homogénéité

Le contenu de chaque colis doit être homogène et ne comporter que des choux caraïbes de même origine, variété et/ou type commercial, qualité et calibre.

La partie visible du contenu du colis doit être représentative de l’ensemble.

5.2 Conditionnement

Les choux caraïbes doivent être conditionnés de telle manière que le produit soit convenablement protégé.

Les matériaux utilisés à l’intérieur des colis doivent être neufs[28], propres et d’une qualité telle qu’ils ne puissent causer au produit aucune altération externe ou interne. L’emploi de matériaux et notamment de papier ou de timbres portant des indications commerciales est autorisé, sous réserve que l’impression ou l’étiquetage aient été réalisés à l’aide d’une encre ou d’une colle non toxiques.

Les choux caraïbes doivent être conditionnés conformément au Code d’usages international recommandé pour l’emballage et le transport des fruits et légumes frais tropicaux (CAC/RCP 44-1995).

5.2.1 Description des emballages

Les emballages doivent posséder les caractéristiques de qualité, d’hygiène, d’aération et de résistance permettant de garantir de bonnes conditions de manutention, d’expédition et de conservation des choux caraïbes. Les colis doivent être exempts de toute matière et odeur étrangères.

6. MARQUAGE ET ÉTIQUETAGE

6.1 Emballages destinés au consommateur final

Outre les dispositions de la Norme générale Codex pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées (CODEX STAN 1-1985, Rév. 1-1991), les dispositions spécifiques ci-après s’appliquent :

6.1.1 Nature du produit

Si le produit n’est pas visible de l’extérieur, chaque colis doit porter une étiquette indiquant le nom du produit et, le cas échéant, celui de la variété et/ou du type commercial.

6.2 Emballages non destinés à la vente au détail

Chaque colis doit porter les renseignements ci-après, imprimés d’un même côté en caractères lisibles, indélébiles et visibles de l’extérieur. Ces renseignements peuvent également figurer dans les documents d’accompagnement[29].

6.2.1 Identification

Nom et adresse de l’exportateur, de l’emballeur et/ou de l’expéditeur. Code d’identification (facultatif)[30].

6.2.2 Nature du produit

Nom du produit, si le contenu n’est pas visible de l’extérieur.

Nom de la variété et/ou du type commercial (facultatif).

6.2.3 Origine du produit

Pays d’origine et, à titre facultatif, zone de production ou appellation nationale, régionale ou locale.

6.2.4 Caractéristiques commerciales

- Type (blanc ou mauve);

- Catégorie;

- Calibre (code calibre ou poids minimal et maximal en grammes);

- Poids net (facultatif).

6.2.5 Cachet officiel d’inspection (facultatif)

7. CONTAMINANTS

7.1 Métaux lourds

Les choux caraïbes ne doivent pas dépasser les limites maximales fixées pour les métaux lourds présents dans ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

7.2 Résidus de pesticides

Les choux caraïbes ne doivent pas dépasser les limites maximales de résidus fixées pour ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

8. HYGIÈNE

8.1 Il est recommandé de préparer et manipuler le produit couvert par les dispositions de cette norme conformément aux sections appropriées du Code d’usages international recommandé - Principes généraux d’hygiène alimentaire (CAC/RCP 1-1969, Rév. 3-1997) et aux autres documents Codex pertinents tels que les codes d’usages en matière d’hygiène et autres codes d’usages.

Le produit doit être conforme aux critères microbiologiques établis en conformité avec les Principes régissant l’établissement et l’application de critères microbiologiques pour les aliments (CAC/GL 21-1997).

ANNEXE III - Projet de norme Codex révisée pour les papayes (a l’étape 8)

1. DÉFINITION DU PRODUIT

La présente norme s’applique aux fruits des variétés commerciales de papayes appartenant à l’espèce Carica papaya L. de la famille des Caricaceae destinés à être livrés à l’état frais après conditionnement et emballage. Elle ne vise pas les papayes destinées à la transformation industrielle[31].

2. CRITÈRES DE QUALITÉ

2.1 Caractéristiques minimales

Dans toutes les catégories, sous réserve des dispositions propres à chaque catégorie et des tolérances admises, les papayes doivent être:

- entières,

- fraîches

- fermes,

- saines; sont exclues celles qui présentent des signes de pourriture ou des altérations de nature à les rendre impropres à la consommation,

- propres et pratiquement exemptes de matières étrangères visibles,

- pratiquement exemptes de ravageurs affectant l’aspect général du produit,

- pratiquement exemptes de dommages causés par des ravageurs,

- pratiquement exemptes de dommages causés par de basses et/ou hautes températures,

- exemptes d’humidité extérieure anormale, exception faite de la condensation qui apparaît lors du retrait de la chambre froide,

- exemptes de toute odeur et/ou saveur étrangère[32],

- si le pédoncule est présent, celui-ci ne doit pas dépasser 1 cm de longueur.

2.1.1 Les papayes doivent avoir été cueillies avec soin, et présenter un degré approprié de développement et de maturité satisfaisant, compte tenu des caractéristiques de la variété et/ou du type commercial et de la région où elles sont cultivées.

Le développement et l’état des papayes doivent être tels qu’ils leur permettent: de supporter le transport et la manutention et de parvenir dans un état satisfaisant au lieu de destination.

2.2 Classification

Les papayes sont classées en trois catégories, comme suit:

2.2.1 Catégorie “Extra”

Les papayes classées dans cette catégorie doivent être de qualité supérieure. Elles doivent présenter les caractéristiques de la variété et/ou du type commercial.

Elles doivent être exemptes de défauts, exception faite de très légers défauts superficiels, à condition que ceux-ci n’altèrent pas l’aspect général du produit, sa qualité, sa conservation et sa présentation dans l’emballage.

2.2.2 Catégorie I

Les papayes classées dans cette catégorie doivent être de bonne qualité. Elles doivent présenter les caractéristiques de la variété et/ou du type commercial. Les légers défauts suivants peuvent être admis à condition que ceux-ci n’altèrent pas l’aspect général du produit, sa qualité, sa conservation et sa présentation dans l’emballage:

- légers défauts de forme;

- légers défauts de l’épiderme (c’est-à-dire meurtrissures d’origine mécanique, taches de soleil et/ou brûlures de latex). La surface altérée ne doit pas dépasser 10 pour cent de la surface totale.

En aucun cas, ces défauts ne doivent affecter la pulpe du fruit.

2.2.3 Catégorie II

Cette catégorie comprend les papayes qui ne peuvent être classées dans les catégories supérieures, mais qui satisfont aux caractéristiques minimales définies à la section 2.1. ci-dessus. Les défauts suivants peuvent être admis à condition que les papayes conservent leurs caractéristiques essentielles de qualité, de conservation et de présentation dans l’emballage:

- défauts de forme;

- défauts de coloration;

- défauts de l’épiderme (meurtrissures d’origine mécanique, taches de soleil et brûlures de latex). La surface altérée ne doit pas dépasser 15 pour cent de la surface totale;

- légers défauts causés par des ravageurs.

En aucun cas, ces défauts ne doivent affecter la pulpe du fruit.

3. CALIBRAGE

Le calibre est déterminé par le poids du fruit, le poids minimum étant de 200 grammes, en conformité avec le tableau suivant:

Code calibre

Poids (en grammes)

A

200 - 300

B

301 - 400

C

401 - 500

D

501 - 600

E

601 - 700

F

701 - 800

G

801 - 1100

H

1101 - 1500

I

1501 - 2000

J

> 2001


4. TOLÉRANCES

Des tolérances de qualité et de calibre sont autorisées dans chaque colis (ou dans chaque lot pour les produits en vrac) pour les produits non conformes aux caractéristiques de la catégorie indiquée.

4.1 Tolérances de qualité

4.1.1 Catégorie “Extra”

Cinq pour cent, en nombre ou en poids, des papayes non conformes aux caractéristiques de la catégorie, mais conformes à celles de la catégorie I ou, exceptionnellement, admises dans les tolérances de cette catégorie.

4.1.2 Catégorie I

Dix pour cent, en nombre ou en poids, des papayes non conformes aux caractéristiques de la catégorie, mais conformes à celles de la catégorie II ou, exceptionnellement, admises dans les tolérances de cette catégorie.

4.1.3 Catégorie II

Dix pour cent, en nombre ou en poids, des papayes ne correspondant ni aux caractéristiques de la catégorie ni aux caractéristiques minimales, à l’exclusion des fruits atteints de pourriture ou de toute autre altération les rendant impropres à la consommation.

4.2 Tolérances de calibre

Pour toutes les catégories, dix pour cent, en nombre ou en poids, des papayes présentant un calibre immédiatement inférieur ou supérieur à celui indiqué sur l’emballage, avec un poids minimal de 190 grammes pour les papayes classées dans le plus petit calibre.

5. PRÉSENTATION

5.1 Homogénéité

Le contenu de chaque colis (ou de chaque lot pour les produits en vrac) doit être homogène et ne compter que des papayes de même origine, variété et/ou type commercial, qualité et calibre. Pour la catégorie “Extra”, la couleur et le degré de maturité doivent aussi être uniformes. La partie visible du contenu du colis (ou du lot pour les produits en vrac) doit être représentative de l’ensemble.

5.2 Conditionnement

Les papayes doivent être conditionnées de telle manière que le produit soit convenablement protégé.

Les matériaux utilisés à l’intérieur des colis doivent être neufs[33], propres et d’une qualité telle qu’ils ne puissent causer au produit aucune altération externe ou interne. L’emploi de matériaux et notamment de papier ou de timbres portant des indications commerciales est autorisé, sous réserve que l’impression ou l’étiquetage aient été réalisés à l’aide d’une encre ou d’une colle non toxiques.

Les papayes doivent être conditionnées dans chaque colis conformément au Code d’usages international recommandé pour l’emballage et le transport des fruits et légumes frais tropicaux (CAC/RCP 44-1995).

5.2.1 Description des emballages

Les emballages doivent posséder les caractéristiques de qualité, d’hygiène, d’aération et de résistance permettant de garantir de bonnes conditions de manutention, d’expédition et de conservation des papayes. Les colis (ou les lots, si le produit est en vrac) doivent être exempts de toute matière et odeur étrangères.

6. MARQUAGE OU ÉTIQUETAGE

6.1 Emballages destinés au consommateur final

Outre les dispositions de la Norme générale Codex pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées (CODEX STAN 1-1985, Rév. 1-1991), les dispositions spécifiques ci-après s’appliquent:

6.1.1 Nature du produit

Si le produit n’est pas visible de l’extérieur, chaque colis doit porter une étiquette indiquant le nom du produit et, le cas échéant, celui de la variété et/ou du type commercial.

6.2 Emballages non destinés à la vente au détail

Chaque colis doit porter les renseignements ci-après, imprimés d’un même côté en caractères lisibles, indélébiles et visibles de l’extérieur. Ces renseignements peuvent également figurer, groupés sur un même côté, dans les documents d’accompagnement[34]. Dans le cas des produits transportés en vrac, ces renseignements doivent figurer dans le document qui accompagne les marchandises.

6.2.1 Identification

Exportateur, nom et adresse de l’emballeur et/ou de l’expéditeur. Code d’identification (facultatif)[35].

6.2.2 Nature du produit

Nom du produit, si le contenu n’est pas visible de l’extérieur.

Nom de la variété et/ou du type commercial (facultatif).

6.2.3 Origine du produit

Pays d’origine et, à titre facultatif, zone de production ou appellation nationale, régionale ou locale.

6.2.4 Caractéristiques commerciales

- Catégorie;

- Calibre (code de calibre ou poids moyen en grammes);

- Nombre d’unités (facultatif)

- Poids net (facultatif)

6.2.5 Cachet officiel d’inspection (facultatif)

7. CONTAMINANTS

7.1 Métaux lourds

Les papayes ne doivent pas dépasser les limites maximales fixées pour les métaux lourds présents dans ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

7.2 Résidus de pesticides

Les papayes ne doivent pas dépasser les limites maximales de résidus fixées pour ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

8. HYGIÈNE

8.1 Il est recommandé de préparer et manipuler le produit visé par les dispositions de cette norme, conformément aux sections appropriées du Code d’usages international recommandé - Principes généraux d’hygiène alimentaire (CAC/RCP 1-1969, Rév. 3-1997) et aux autres documents Codex pertinents tels que les codes d’usages en matière d’hygiène et autres codes d’usages.

Le produit devrait être conforme aux critères microbiologiques établis en conformité avec les Principes régissant l’établissement et l’application de critères microbiologiques pour les aliments (CAC/GL 21-1997).

ANNEXE IV - Projet de Norme Codex Pour les Asperges (à l’étape 8)

1. DÉFINITION DU PRODUIT

La présente norme s’applique aux turions des variétés commerciales appartenant à l’espèce Asparagus officinalis L., de la famille des Liliaceae, destinés à être livrés à l’état frais au consommateur après conditionnement et emballage. Elle ne vise pas les asperges destinées à la transformation industrielle[36].

Les turions d’asperges sont classés en quatre groupes selon leur coloration:

- asperges blanches;

- asperges violettes, avec bourgeon d’une coloration rose à violette ou pourpre et une partie du turion blanc;

- asperges violettes/vertes, dont une partie est violette et verte;

- asperges vertes, avec bourgeon et la plus grande partie du turion vert.

Cette norme ne s’applique pas aux asperges vertes et aux asperges violettes/vertes d’un diamètre inférieur à 3 mm, ni aux asperges blanches ou violettes d’un diamètre inférieur à 8 mm, présentées en bottes uniformes ou en emballages unitaires.

2. CRITÈRES DE QUALITÉ

2.1 Caractéristiques minimales

Dans toutes les catégories, compte tenu des dispositions propres à chaque catégorie et des tolérances admises, les asperges doivent être:

- entières;

- d’aspect et d’odeur frais;

- saines; sont exclues les asperges qui présentent des signes de pourriture ou des altérations de nature à les rendre impropres à la consommation;

- exemptes de dommages causés par un lavage inapproprié ;

- propres, pratiquement exemptes de matières étrangères visibles;

- pratiquement exemptes de ravageurs affectant l’aspect général du produit;

- pratiquement exemptes de dommages causés par des ravageurs;

- pratiquement exemptes de meurtrissures;

- exemptes d’humidité extérieure anormale, exception faite de la condensation qui apparaît lors du retrait de la chambre froide;

- exemptes de toute odeur et/ou saveur étrangère.

La section pratiquée à la base doit être, autant que possible, nette.

En outre, les turions ne doivent être ni creux, ni fendus, ni épluchés, ni brisés. De petites fentes, survenues après la récolte, sont cependant tolérées à condition de ne pas dépasser les limites prévues à la Section 4.1, “Tolérances de qualité”.

2.1.1 Le développement et l’état des asperges doivent être tels qu’ils leur permettent:

- de supporter le transport et la manutention; et

- parvenir dans un état satisfaisant au lieu de destination.

2.2 Classification

Les asperges sont classées en trois catégories, comme suit:

2.2.1 Catégorie Extra

Les turions classés dans cette catégorie doivent être de qualité supérieure, très bien formés et pratiquement droits. Compte tenu des caractéristiques normales du groupe auquel ils appartiennent, leur bourgeon terminal doit être très serré.

Seules quelques très légères traces de rouille causée par des agents non pathogènes sur les turions sont admises, sous réserve qu’elles puissent être éliminées par simple épluchage.

Dans le groupe des asperges blanches, les bourgeons et les turions doivent être blancs; seule une légère teinte rose est tolérée sur les turions.

Les asperges vertes doivent être vertes sur au moins 95 pour cent de leur longueur.

Aucune trace de lignification n’est admise sur les turions de cette catégorie.

La section pratiquée à la base doit être, autant que possible, perpendiculaire à l’axe longitudinal. Toutefois, pour améliorer la présentation, lorsque les asperges sont présentées en bottes, celles qui se trouvent sur le bord peuvent être coupées légèrement en biseau sur une hauteur ne dépassant pas 1 cm.

2.2.2 Catégorie I

Les turions classés dans cette catégorie doivent être de bonne qualité et bien formés. Ils peuvent être légèrement courbes. Compte tenu des caractéristiques normales du groupe auquel ils appartiennent, leur bourgeon terminal doit être serré.

De légères traces de rouille causée par des agents non-pathogènes sont admises, sous réserve qu’elles puissent être éliminées par simple épluchage.

Dans le groupe des asperges blanches, une légère teinte rose est admise sur les bourgeons et les turions.

Les asperges vertes doivent être vertes sur au moins 80 pour cent de leur longueur.

Dans le groupe des asperges blanches, les turions ligneux sont exclus. Pour les autres groupes, des traces de lignification dans la partie inférieure sont admises, sous réserve qu’elles puissent être éliminées par simple épluchage.

La section pratiquée à la base doit être, autant que possible, perpendiculaire à l’axe longitudinal.

2.2.3 Catégorie II

Cette catégorie comprend les turions qui ne peuvent être classés dans les catégories supérieures, mais qui satisfont aux caractéristiques minimales définies à la Section 2.1 ci-dessus.

Par comparaison avec la catégorie I, les turions peuvent être moins bien formés, plus courbés et compte tenu des caractéristiques du groupe auquel ils appartiennent, avoir le bourgeon terminal légèrement ouvert.

Des traces de rouille causée par des agents non-pathogènes sont admises, sous réserve qu’elles puissent être éliminées par simple épluchage.

La pointe des asperges blanches peut présenter une coloration y compris une coloration verte notamment.

La pointe des asperges violettes peut présenter une légère coloration verte.

Les asperges vertes doivent être vertes sur au moins 60 pour cent de leur longueur.

Les turions peuvent être légèrement ligneux.

La section pratiquée à la base peut être légèrement oblique.

3. CALIBRAGE

Le calibre est déterminé par la longueur et le diamètre du turion.

3.1 Calibrage d’après la longueur

La longueur des turions doit être:

- supérieure à 17 cm s’il s’agit d’asperges longues;

- comprise entre 12 et 17 cm s’il s’agit d’asperges courtes;

- pour les asperges de Catégorie II présentées rangées, mais non en bottes dans l’emballage:

a) asperges blanches et asperges violettes: 12 cm à 22 cm,

b) asperges violettes/vertes et asperges vertes: 12 cm à 27 cm.

- inférieure à 12 cm pour les pointes d’asperge.
La longueur maximale admise est de 22 cm pour les asperges blanches et les asperges violettes et de 27 cm pour les asperges violettes/vertes et les asperges vertes.

La différence de longueur des asperges présentées en bottes solidement maintenues ne doit pas dépasser 5 cm.

3.2 Calibrage d’après le diamètre

Le diamètre des turions est celui de la section mesurée au milieu de la longueur.

Toutefois, pour les asperges vertes, le diamètre peut être mesuré à 2,5 cm de la section pratiquée à la base.

Le diamètre minimal et le calibre sont fixés comme suit:

Asperges blanches et violettes:

Catégorie

Diamètre minimal

Calibrage

Extra

12 mm

Différence maximale de 8 mm entre le turion le plus gros et le turion le plus mince dans le même emballage ou la même botte.

I

10 mm

Différence maximale de 10 mm entre le turion le plus gros et le turion le plus mince dans le même emballage ou la même botte.

II

8 mm

Aucune disposition en ce qui concerne l’homogénéité.


Asperges violettes/vertes et vertes:

Catégorie

Diamètre minimal

Calibrage

Extra et I

3 mm

Différence maximale de 8 mm entre le turion le plus gros et le turion le plus mince dans le même emballage ou la même botte.

II

3 mm

Aucune disposition en ce qui concerne l’homogénéité.


4. TOLÉRANCES

Des tolérances de qualité et de calibre sont autorisées dans chaque emballage pour les produits non conformes aux Caractéristiques de la catégorie indiquée.

4.1 Tolérances de qualité

4.1.1 Catégorie “Extra”

Cinq pour cent en nombre ou en poids, des turions non conformes aux caractéristiques de cette catégorie, mais conformes à celles de la Catégorie I ou, exceptionnellement, admises dans les tolérances de cette catégorie ou présentant de légères fentes non cicatrisées survenues après la récolte.

4.1.2 Catégorie I

Dix pour cent en nombre ou en poids, des turions non conformes aux caractéristiques de cette catégorie, mais conformes à celles de la Catégorie II ou, exceptionnellement, admises dans les tolérances de cette catégorie ou présentant de légères fentes non cicatrisées survenues après la récolte.

4.1.3 Catégorie II

Dix pour cent en nombre ou en poids, des turions non conformes aux caractéristiques de cette catégorie, ni aux caractéristiques minimales, à l’exclusion de turions atteints de pourriture ou de toute autre altération les rendant impropres à la consommation.

En outre, dix pour cent, en nombre ou poids, des turions peuvent être creux ou présenter de très légères fissures dues au lavage. En aucun cas, les turions creux ne peuvent représenter plus de 15 pour cent du total, dans le même emballage ou la même botte.

4.2 Tolérances de calibre

Pour toutes les catégories: dix pour cent, en nombre ou en poids, des turions présentant un calibre différent de celui indiqué, à condition de ne pas s’écarter de plus de 1 cm pour la longueur.

Pour toutes les catégories, dix pour cent en nombre ou en poids, des turions présentant un calibre différent de celui indiqué, à condition de ne pas s’écarter de plus de 2 mm de diamètre. En aucun cas le diamètre ne peut être inférieur à 3 mm.

5. PRÉSENTATION

5.1 Homogénéité

Le contenu de chaque emballage, chaque emballage unitaire ou de chaque botte dans un même emballage, doit être homogène et ne comporter que des asperges de mêmes origine, groupe de coloration et calibre (si elles sont calibrées).

Néanmoins, en ce qui concerne la couleur, des turions d’un groupe de coloration différent peuvent être admis dans les limites suivantes:

a) asperges blanches: 10 pour cent, en nombre ou en poids, d’asperges violettes pour les catégories Extra et I et 15 pour cent pour la catégorie II.

b) asperges violettes, violettes/vertes et vertes: 10 pour cent, en nombre ou en poids, d’asperges d’un groupe de coloration différent.

Dans la Catégorie II, les asperges blanches peuvent être présentées en mélange avec les asperges violettes, sous réserve d’un marquage approprié.

La partie visible du contenu de l’emballage, de l’emballage unitaire ou de la botte doit être représentative de l’ensemble.

5.2 Conditionnement

Les asperges doivent être conditionnées de manière à être convenablement protégées.

Les matériaux utilisés à l’intérieur des emballages doivent être neufs[37], propres et d’une qualité telle qu’ils ne puissent causer au produit aucun dommage externe ou interne. L’emploi de matériaux, notamment de papier ou timbres, comportant des indications commerciales est autorisé, sous réserve que l’impression ou l’étiquetage ait été réalisé à l’aide d’une encre ou d’une colle non toxique.

Les emballages doivent être exempts de tout corps étranger.

Les asperges doivent être conditionnées dans chaque emballage conformément au Code d’usages pour l’emballage et le transport des fruits et légumes frais.

5.3 Présentation

Les asperges peuvent être présentées:

i) en bottes solidement maintenues;

Les turions placés à l’extérieur de chaque botte doivent correspondre, par leur aspect et leur diamètre, à la moyenne de ceux qui constituent la botte.

Pour la catégorie “Extra”, les turions présentés en bottes doivent être de la même longueur.

Les bottes doivent être rangées régulièrement dans l’emballage; chaque botte peut être protégée par du papier.

Dans un même emballage, les bottes doivent peser le même poids.

ii) Rangées, mais non bottelées dans l’emballage;

iii) En lots préemballés placés dans un autre emballage.

6. MARQUAGE OU ÉTIQUETAGE

6.1 Emballages destinés au consommateur final

Outre les dispositions de la Norme Générale Codex pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées (CODEX STAN 1-1985), les dispositions spécifiques ci-après s’appliquent:

6.1.1 Nature du produit

Si le produit n’est pas visible de l’extérieur, chaque emballage doit porter une étiquette indiquant le nom du produit, et , le cas échéant, celui de la variété.

6.2 Emballages non destinés à la vente au détail

Chaque emballage doit porter les renseignements ci-après, imprimés d’un même côté, en caractères lisibles, indélébiles et visibles de l’extérieur. Ces renseignements peuvent également figurer dans les documents accompagnant le produit[38].

6.2.1 Identification

Nom et adresse de l’exportateur, de l’emballeur et/ou de l’expéditeur. Code d’identification (facultatif)[39].

6.2.2 Nature du produit

“Asperges” suivi des indications “blanches”, “violettes”, “violettes/vertes” ou “vertes” si le contenu du colis n’est pas visible de l’extérieur et, le cas échéant, les qualificatifs “courtes”, “pointes” ou “mélange blanches et violettes”.

6.2.3 Origine du produit

Pays d’origine et, à titre facultatif, zone de production ou appellation nationale, régionale ou locale.

6.2.4 Caractéristiques commerciales

- Catégorie;

- Calibre, exprimé:

a) pour les asperges soumises aux règles d’homogénéité, en fonction des diamètres minimal et maximal;

b) pour les asperges non soumises aux règles d’homogénéité, en fonction du diamètre minimal, suivi du diamètre maximal ou de l’expression “et plus”.

- Nombre de bottes ou d’emballages unitaires, pour les asperges en bottes ou en emballages unitaires.
6.2.5 Cachet officiel d’inspection (facultatif)

7. CONTAMINANTS

7.1 Métaux lourds

Les asperges ne doivent pas dépasser les limites maximales fixées pour les métaux lourds présents dans ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

7.2 Résidus de pesticides

Les asperges ne doivent pas dépasser les limites maximales de résidus fixées pour ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

8. HYGIÈNE

8.1 Il est recommandé de préparer et manipuler le produit visé par les dispositions de cette norme, conformément aux sections appropriées du Code d’usages international recommandé - Principes généraux d’hygiène alimentaire (CAC/RCP 1-1969, Rév. 3-1997) et aux autres documents Codex pertinents tels que les codes d’usages en matière d’hygiène et autres codes d’usages.

Le produit doit être conforme aux critères microbiologiques établis en conformité avec les Principes régissant l’établissement et l’application de critères microbiologiques pour les aliments (CAC/GL 21-1997).

ANNEXE V - Projet de norme Codex pour les physalis[40] (à l’étape 8)

1. DÉFINITION DU PRODUIT

La présente norme s’applique aux variétés commerciales de physalis appartenant à l’espèce Physalis peruviana (L.) de la famille des Solanaceae, destinées à être livrées à l’état frais au consommateur après conditionnement et emballage. Elle ne vise pas les physalis destinées à la transformation industrielle[41].

2. CRITÈRES DE QUALITÉ

2.1 Caractéristiques minimales

Dans toutes les catégories, sous réserve des dispositions propres à chaque catégorie et des tolérances admises, les physalis doivent être:

- entières avec ou sans calice ;

- fermes;

- d’apparence fraîche;

- saines ; sont exclues celles qui présentent des signes de pourriture ou des altérations de nature à les rendre impropres à la consommation;

- d’apparence lisse et brillante;

- exemptes d’humidité extérieure anormale, exception faite de la condensation qui apparaît lors du retrait de la chambre froide;

- exemptes d’odeur et/ou de saveur étrangère[42];

- propres et pratiquement exemptes de matières étrangères visibles;

- pratiquement exemptes de ravageurs affectant l’aspect général du produit;

- pratiquement exemptes de dommages causés par des ravageurs.

Si le calice est présent, le pédoncule ne doit pas dépasser 25 mm de longueur.

2.1.1 Les physalis doivent avoir été cueillies avec soin, et présenter un degré de développement et de maturité satisfaisant requis, compte tenu des caractéristiques spécifiques de la variété et de la région où elles sont cultivées.

Le développement et l’état des physalis doivent être tels qu’ils leur permettent:

- de supporter le transport et la manutention, et
- de parvenir dans un état satisfaisant au lieu de destination.
2.1.2 Critères de maturité

La maturité des physalis peut être évaluée visuellement d’après leur coloration extérieure, qui passe du vert à l’orange à mesure que le fruit mûrit. Elle peut être confirmée par la teneur en solides solubles.

La modification de la couleur du calice n’indique pas le mûrissement du fruit.

La teneur en solides solubles doit être d’au moins 14,0° Brix.

2.2 Classification

Les physalis sont classées en trois catégories, indépendamment de leur taille et de leur couleur, comme suit:

2.2.1 Catégorie “Extra”

Les physalis de cette catégorie doivent être de qualité supérieure et présenter les caractéristiques de la variété et/ou du type commercial. Elles doivent être exemptes de défauts, exception faite de très légers défauts superficiels, à condition que ceux-ci n’altèrent pas l’aspect général du produit, sa qualité, sa conservation et sa présentation dans le colis.

2.2.2 Catégorie I

Les physalis classées dans cette catégorie doivent être de bonne qualité et présenter les caractéristiques de la variété et/ou du type commercial. Les légers défauts suivants sont cependant admissibles, à condition qu’ils n’altèrent pas l’aspect général du produit, sa qualité, sa conservation et sa présentation dans l’emballage:

- légers défauts de forme;

- légers défauts de couleur;

- légers défauts épidermiques.

Ces défauts ne doivent en aucun cas affecter la pulpe du fruit.

2.2.3 Catégorie II

Cette catégorie comprend les physalis qui ne peuvent pas être classées dans les catégories supérieures, mais qui satisfont aux caractéristiques minimales définies à la section 2.1 ci-dessus.

Les défauts suivants peuvent être admis, à condition que les physalis conservent leurs caractéristiques essentielles en ce qui concerne la qualité, la durée de conservation, l’aspect général et la présentation dans l’emballage:

- légers défauts de forme;

- légers défauts de couleur;

- légers défauts épidermiques;

- légères craquelures cicatrisées ne couvrant pas plus de 5 pour cent de la surface totale du fruit.

Ces défauts ne doivent en aucun cas affecter la pulpe du fruit.

3. CALIBRAGE

Le calibre est déterminé par le diamètre maximal de la section équatoriale du fruit, avec un diamètre minimal de 15 mm, conformément au tableau ci-après:

Code calibre

Diamètre (mm)

A

15,1 - 18,0

B

18,1 - 20,0

C

20,1 - 22,0

D

³22,1


4. TOLÉRANCES

Des tolérances de qualité et de calibre sont admises dans chaque emballage pour les produits non conformes aux spécifications de la catégorie indiquée:

4.1 Tolérances de qualité

4.1.1 Qualité “Extra”

Cinq pour cent, en nombre ou en poids, des physalis, avec ou sans calice, non conformes aux caractéristiques de cette catégorie, mais conformes à celles de la catégorie I ou, exceptionnellement, admis dans les limites de tolérance de cette catégorie.

4.1.2 Catégorie I

Dix pour cent, en nombre ou en poids, des physalis, avec ou sans calice, non conformes aux caractéristiques de cette catégorie, mais conformes à celles de la catégorie II, ou exceptionnellement, admis dans les limites de tolérances de cette catégorie.

4.1.3 Catégorie II

Dix pour cent, en nombre ou en poids, des physalis, avec ou sans calice, non conformes aux caractéristiques de cette catégorie, ni aux caractéristiques minimales, à l’exclusion des fruits présentant des meurtrissures graves, atteints de pourriture ou toute autre altération les rendant impropres à la consommation. Un maximum de 20 pour cent, en nombre ou en poids, des physalis de cette catégorie peuvent comporter de légères craquelures cicatrisées couvrant plus de 5 pour cent de la surface totale du fruit.

4.2 Tolérances de calibre

Pour toutes les catégories, dix pour cent, en nombre ou en poids, des physalis présentant un calibre immédiatement inférieur ou supérieur au calibre indiqué sur l’emballage.

5. PRÉSENTATION

5.1 Homogénéité

Le contenu de chaque colis doit être homogène et ne comporter que des physalis de même origine, variété, qualité, couleur et calibre et type de présentation (avec ou sans calice). La partie visible du contenu doit être représentative de l’ensemble.

5.2 Conditionnement

Les physalis doivent être conditionnées de manière à être convenablement protégées.

Les matériaux utilisés à l’intérieur de l’emballage doivent être neufs[43], propres et d’une qualité telle qu’ils ne puissent causer au produit aucune altération externe ou interne. L’emploi de matériaux, notamment de papier ou de timbres, portant des indications commerciales est autorisé, sous réserve que l’impression ou l’étiquetage ait été réalisé à l’aide d’une encre ou d’une colle non toxique.

Les physalis doivent être emballées conformément au Code d’usages international recommandé pour l’emballage et le transport des fruits et légumes frais tropicaux (CAC/RCP 44-1995).

5.2.1 Description des emballages

Les emballages doivent posséder les caractéristiques de qualité, d’hygiène, de ventilation et de résistance nécessaires pour garantir de bonnes conditions de manutention, d’expédition et de conservation des physalis. Les emballages doivent être exempts de toute matière ou odeur étrangère.

6. MARQUAGE OU ÉTIQUETAGE

6.1 Emballages destinés au consommateur final

Outre les dispositions de la Norme générale Codex pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées (CODEX STAN 1-1985, Rév. 1-1991), les dispositions spécifiques ci-après s’appliquent:

6.1.1 Nature du produit

Si le produit n’est pas visible de l’extérieur, chaque emballage doit porter une étiquette indiquant le nom du produit et, le cas échéant, celui de la variété et/ou du type commercial.

6.2 Emballages non destinés à la vente au détail

Chaque emballage doit porter les renseignements ci-après, imprimés d’un même côté, en caractères lisible indélébiles et visibles de l’extérieur. Ces renseignements peuvent également figurer dans les documents d’accompagnement[44].

6.2.1 Identification

Nom et adresse de l’exportateur, de l’emballeur et/ou de l’expéditeur. Code d’identification (facultatif)[45].

6.2.2 Nature du produit

Nom du produit, si le contenu n’est pas visible de l’extérieur. Nom de la variété (facultatif).

6.2.3 Origine du produit

Pays d’origine et, à titre facultatif, zone de production ou appellation nationale, régionale ou locale.

6.2.4 Caractéristiques commerciales

- Catégorie;

- Calibre (code calibre ou diamètre minimal et maximal en millimètres);

- Nombre d’unités (facultatif);

- Poids net (facultatif).

6.2.5 Cachet officiel d’inspection (facultatif)

7. CONTAMINANTS

7.1 Métaux lourds

Les physalis ne doivent pas dépasser les limites maximales fixées pour les métaux lourds présents dans ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

7.2 Résidus de pesticides

Les physalis ne doivent pas dépasser les limites maximales de résidus fixées pour ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

8. HYGIÈNE

8.1 Il est recommandé de préparer et manipuler le produit couvert par les dispositions de cette norme conformément aux sections appropriées du Code d’usages international recommandé - Principes généraux d’hygiène alimentaire (CAC/RCP 1-1969, Rév. 3-1997) et aux autres documents Codex pertinents tels que les codes d’usages en matière d’hygiène et autres codes d’usages.

Le produit devrait être conforme aux critères microbiologiques établis en conformité avec les Principes régissant l’établissement et l’application de critères microbiologiques pour les aliments (CAC/GL 21-1997).

ANNEXE VI - Projet de disposition concernant la teneur minimale en jus (Norme Codex pour les limes CODEX STAN 213-1999)

(A l’étape 8)

2.1.2. TENEUR MINIMALE EN JUS ET COLORATION

Teneur minimale en jus: 42%


ANNEXE VII - Avant-projet de norme Codex pour le manioc[46] (À l’étape 5)

1. DÉFINITION DU PRODUIT

La présente norme s’applique aux variétés commerciales de racines de manioc appartenant à l’espèce Manihot esculenta Crantz de la famille des Euphorbiaceae, consommées à l’état frais après conditionnement et emballage. Cette norme ne vise pas le manioc destiné à la transformation industrielle[47].

2. CRITÈRES DE QUALITÉ

2.1 Spécifications minimales

Dans toutes les catégories, sous réserve des dispositions propres à chaque catégorie et des tolérance admises, le manioc doit être:

- entier;

- ferme;

- sain; sont exclus les produits qui présentent des signes de pourriture, moisissure ou altérations de nature à les rendre impropres à la consommation;

- pratiquement exempt de dommages d’origine mécanique et meurtrissures;

- propre et pratiquement exempt de matières étrangères visibles, exception faite des substances utilisées pour la conservation;

- pratiquement exempt de ravageurs affectant l’aspect général du produit;

- pratiquement exempt de dommages causés par des ravageurs;

- exempt d’humidité extérieure anormale, exception faite de la condensation qui apparaît lors du retrait de la chambre froide;

- exempt de décoloration de la pulpe;

- exempt de toute odeur et/ou saveur étrangère[48],

- la section à l’extrémité la plus étroite du tubercule ne doit pas dépasser 2 cm de diamètre;

- L’extrémité de la racine du côté de la tige devra présenter une coupure nette mesurant entre 1 cm et 1,5 cm de longueur .

2.1.1 Le manioc doit avoir été récolté avec soin, au stade de développement et de maturation requis, compte tenu des caractéristiques de la variété et/ou au type commercial et à la région où ils sont cultivés.

Le stade de développement et de maturation du manioc doit lui permettre de supporter le transport et la manutention et de parvenir en bon état au lieu de destination.

2.2 Classification

Le manioc est classé en trois catégories, comme suit:

2.2.1 Catégorie “Extra”

Le manioc appartenant à cette catégorie doit être de qualité supérieure. Il doit présenter les caractéristiques de la variété et/ou du type commercial. Il doit être exempt de défauts, exception faite de très légers défauts superficiels, à condition que ces derniers n’altèrent pas l’aspect général du produit, sa qualité, sa durée de conservation et sa présentation dans l’emballage.

2.2.2 Catégorie I

Le manioc appartenant à cette catégorie doit être de bonne qualité. Il doit présenter les caractéristiques de la variété et/ou du type commercial. Le manioc appartenant à cette catégorie peut présenter les légers défauts ci-après à condition que ceux-ci n’altèrent pas l’aspect général du produit, sa qualité, sa durée de conservation et sa présentation dans l’emballage:

- légers défauts de forme;

- cicatrices, n’affectant pas plus de 10 pour cent de la surface du fruit;

- éraflures de la surface n’affectant pas plus de 20 pour cent de la surface du fruit.

Ces défauts ne doivent en aucun cas affecter la pulpe du fruit.

2.2.3 Catégorie II

Cette catégorie comprend le manioc dont la qualité est insuffisante pour qu’on puisse le classer dans les catégories supérieures, mais qui satisfait aux spécifications minimales indiquées à la section 2.1. ci-dessus. Les défauts ci-après sont autorisés à condition que le manioc conserve ses caractéristiques essentielles en ce qui concerne la qualité, la durée de conservation et la présentation:

- défauts de forme;

- cicatrices, n’affectant pas plus de 20 pour cent de la surface du fruit,

- éraflures de la surface n’affectant pas plus de 30 pour cent de la surface du fruit

Ces défauts ne doivent en aucun cas affecter la pulpe du fruit.

3. CALIBRAGE

Le calibre est déterminé par le diamètre maximal de sa section transversale, conformément au tableau ci-après:

Calibre

Diamètre (cm)

A

4-6,0

B

6,1-8,0

C

>8,0


Dans tous les cas, le manioc ne peut être d’un poids inférieur à 300 grammes et d’une longueur supérieure à 20 centimètres.

4. DISPOSITIONS CONCERNANT LES TOLÉRANCES

Des tolérances de qualité et de calibre sont autorisées dans chaque emballage pour les produits non conformes aux spécifications de la catégorie indiquée.

4.1 Tolérances de qualité

4.1.1 Catégorie “Extra”

Cinq pour cent, en nombre ou en poids, du manioc peuvent ne pas correspondre aux spécifications de cette catégorie, mais satisfaire à celles de la catégorie I ou, exceptionnellement, ne pas dépasser les limites de tolérance fixées pour cette dernière.

4.1.2 Catégorie I

Dix pour cent, en nombre ou en poids, du manioc peuvent ne pas correspondre aux spécifications de cette catégorie, mais satisfaire à celles de la catégorie II ou, exceptionnellement, ne pas dépasser les limites de tolérance fixées pour cette dernière.

4.1.3 Catégorie II

Dix pour cent, en nombre ou en poids, du manioc peuvent ne pas satisfaire aux spécifications de cette catégorie ni aux spécifications minimales, à condition qu’aucun fruit ne présente des signes de pourriture ou toute autre altération le rendant impropre à la consommation.

4.2 Tolérances de calibre

Pour toutes les catégories, dix pour cent, en nombre ou en poids, du manioc peuvent être d’un calibre immédiatement inférieur ou supérieur à celui indiqué sur l’emballage.

5. DISPOSITIONS CONCERNANT LA PRÉSENTATION

5.1 Uniformité

Le contenu de chaque emballage doit être uniforme et le manioc doit être de même origine, variété et/ou type commercial, qualité et calibre. La partie visible du contenu de l’emballage doit être représentative de l’ensemble.

5.2 Emballage
xxxxxxx
Le manioc doit être emballé de telle manière que le produit soit convenablement protégé. Les matériaux utilisés à l’intérieur des emballages doivent être neufs[49], propres et d’une qualité telle qu’ils ne puissent causer au produit aucune altération externe ou interne. L’emploi de matériaux et notamment de papier ou de timbres portant des indications commerciales est autorisé, sous réserve que l’impression ou l’étiquetage aient été réalisés à l’aide d’une encre ou d’une colle non toxiques.

Le manioc doit être emballé conformément au Code d’usages international recommandé pour l’emballage et le transport des fruits et légumes frais tropicaux (CAC/RCP 44-1995).

5.2.1 Description des récipients

Les récipients doivent posséder les caractéristiques de qualité, d’hygiène, de ventilation et de résistance permettant de garantir de bonnes conditions de manutention, d’expédition et de conservation du manioc. Les emballages doivent être exempts de toute matière et odeur étrangères.

6. DISPOSITIONS CONCERNANT LE MARQUAGE OU L’ÉTIQUETAGE

6.1 Récipients destinés au consommateur

Outre les dispositions de la Norme générale Codex pour l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées (CODEX STAN 1-1985, Rév. 2-1999), les dispositions spécifiques ci-après s’appliquent.

6.1.1 Nature du produit

Si le produit n’est pas visible de l’extérieur, chaque emballage doit porter une étiquette indiquant le nom du produit et, le cas échéant, celui de la variété.

6.2 Récipients non destinés à la vente au détail

Chaque emballage doit porter les renseignements ci-après, imprimés d’un même côté en caractères lisibles, à l’encre indélébile et visibles de l’extérieur. Ces renseignements peuvent également figurer dans les documents d’accompagnement[50].

6.2.1 Identification

Nom et adresse de l’exportateur, emballeur et/ou expéditeur. Code d’identification (facultatif)[51]

6.2.2 Nature du produit

Nom du produit, si le contenu n’est pas visible de l’extérieur. Nom de la variété (facultatif)

6.2.3 Origine du produit

Pays d’origine et, à titre facultatif, zone de provenance ou appellation nationale, régionale ou locale.

6.2.4 Caractéristiques commerciales

- Catégorie;

- Calibrage, exprimé en code calibre ou en diamètre minimal et maximal en centimètres;

- Poids net.

6.2.5 Cachet officiel d’inspection (facultatif)

7. CONTAMINANTS

7.1 Métaux lourds

Le manioc doit être conforme aux limites maximales fixées pour les métaux lourds présents dans ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

7.2 Résidus de pesticides

Le manioc doit être conforme aux limites maximales de résidus fixées pour ce produit par la Commission du Codex Alimentarius.

8. HYGIÈNE

8.1 Il est recommandé de préparer et manipuler le produit couvert par les dispositions de la présente norme conformément aux sections appropriées du Code d’usages international recommandé - Principes généraux d’hygiène alimentaire (CAC/RCP 1-1969, Rév. 3-1997), et aux autres documents Codex pertinents tels que les Codes d’usages en matière d’hygiène et autres codes d’usages.

8.2 Le produit devrait être conforme aux critères microbiologiques établis en conformité avec les Principes régissant l’établissement et l’application de critères microbiologiques pour les aliments (CAC/GL 21-1997).

ANNEXE VIII - Liste des fruits et légumes frais devant faire l’objet en priorité d’une normalisation

FRUITS

LÉGUMES

Kiwi

Chanterelles

Fruit de la passion

Piments

Poires

Ail

Ramboutan (Nepheliun lappaceum L.)

Oignon

Fraises

Poivrons


Ignames



[25] Également connus en anglais sous les noms de: tannia, tania, yautia, new cocoyam/tanier; en espagnol: yautía, malanga, macal, quiscamote, tiquisque, otó, okumo, uncucha, gualuza, malangay; en portugais: taioba, mangareto, mangarito, mangarás; en français: chou caraïbe. Autres langues: queiquexque, tannia, taniera, macabo, etc.
[26] Lorsqu’ils acceptent la norme Codex pour les choux caraïbes, les gouvernements doivent indiquer à la Commission les dispositions de la norme qui sont applicables au point d’importation et celles qui sont applicables au point d’exportation.
[27] Aux fins de la présente norme, cette prescription inclut les matériaux recyclés d’une qualité appropriée pour l’emballage des denrées alimentaires.
[28] Lorsqu’ils acceptent la norme Codex, les gouvernements doivent indiquer à la Commission laquelle de ces dispositions est applicable.
[29] La législation nationale d’un certain nombre de pays requiert la déclaration explicite des noms et adresse. Toutefois, lorsqu’un code est utilisé, la mention “emballeur et/ou expéditeur (ou des abréviations équivalentes)” doit figurer à proximité du Code.
[30] Lorsqu’ils acceptent la norme Codex pour les papayes, les gouvernements doivent indiquer à la Commission les dispositions de la norme qui sont applicables au point d’importation et celles qui sont applicables au point d’exportation.
[31] Cette disposition admet l’odeur résultant de l’emploi d’agents de conservation utilisés conformément aux règlements correspondants.
[32] Aux fins de la présente norme, cette description inclut les matériaux recyclés d’une qualité appropriée pour l’emballage des denrées alimentaires.
[33] Lorsqu’ils acceptent la norme Codex, les gouvernements doivent indiquer à la Commission laquelle de ces dispositions est applicable.
[34] La législation nationale d’un certain nombre de pays requiert la déclaration explicite des nom et adresse. Toutefois, lorsqu’un code est utilisé, la mention “emballeur et/ou expéditeur (ou des abréviations équivalentes)” doit figurer à proximité du code.
[35] En notifiant leur acceptation de la Norme Codex pour les asperges, les gouvernements indiqueront à la Commission les dispositions de la norme qui seront applicables au point d’importation et celles qui le seront au point d’exportation.
[36] Aux fins de la présente norme, cette prescription inclut les matériaux recyclés d’une qualité appropriée pour l’emballage des denrées alimentaires.
[37] En notifiant leur acceptation de la Norme Codex pour les asperges, les gouvernements indiqueront à la Commission les dispositions de la norme qui seront applicables au point d’importation et celles qui le seront au point d’exportation.
[38] La législation nationale d’un certain nombre de pays requiert la déclaration explicite des nom et adresse. Toutefois, lorsqu’un code est utilisé, la mention “emballeur et/ou exportateur (ou des abréviations équivalentes)” doit figurer à proximité du code.
[39] Connues également dans certaines régions sous le nom de: capuli, groseilles du Cap, amour en cage, baguenaude, lanterne japonaise, etc.
[40] Lorsque les gouvernements notifieront leur acceptation de la norme Codex pour les physalis, ils devront indiquer à la Commission quelles dispositions de la norme sont acceptées pour son application au point d’importation et quelles dispositions seront acceptées pour son application au point d’exportation.
[41] Sont autorisées les odeurs causées par des agents de conservation utilisés conformément aux règlements en vigueur.
[42] Aux fins de la présente norme, cette prescription inclut les matériaux recyclés d’une qualité appropriée pour l’emballage des denrées alimentaires.
[43] En notifiant leur acceptation de cette norme Codex, les gouvernements indiqueront à la Commission laquelle des dispositions de cette section est applicable.
[44] La législation nationale d’un certain nombre de pays requiert la déclaration explicite des nom et adresse. Toutefois, lorsqu’un code est utilisé, la mention “emballeur et/ou exportateur (ou des abréviations équivalentes)” doit figurer à proximité du code.
[45] Communément appelé dans certaines régions: manioc, mandioca, tapioca, aipim, yucca, etc.
[46] Lorsqu’ils acceptent la norme Codex pour le manioc, les gouvernements doivent indiquer à la Commission les dispositions de la norme qui sont applicables au point d’importation et celles qui sont applicables au point d’exportation.
[47] La présente norme autorise les odeurs provenant des agents de conservation utilisés conformément aux réglementations pertinentes.
[48] Aux fins de la présente norme, cette prescription inclut les matériaux recyclés d’une qualité appropriée pour l’emballage des denrées alimentaires.
[49] Aux fins de la présente norme, cette prescription inclut les matériaux recyclés d'une qualité appropriée pour l'emballage des denrées alimentaires.
[50] Lorsqu’ils acceptent la norme Codex, les gouvernements doivent indiquer à la Commission laquelle de ces dispositions est applicable.
[51] La législation nationale d’un certain nombre de pays requiert la déclaration explicite des nom et adresse. Toutefois, lorsqu’un code est utilisé, la mention “emballeur et/ou expéditeur (ou des abréviations équivalentes)” doit figurer à proximité du Code.

Page précédente Début de page