FAO.org

Accueil > Themes_collector > Peuples Autochtones
Peuples Autochtones

FAO et les peuples autochtones

FAO est l'une des principales organisations grâce à son expertise dans la gestion des ressources naturelles, y compris les systèmes alimentaires. Étant donné le lien inextricable qui existe entre la Nature et les moyens de subsistance des peuples autochtones, la FAO joue un rôle important dans la protection de l'environnement et ceux qui en dépendent pour leur survie. Beaucoup de projets de la FAO ont trait aux peuples autochtones, même si seulement de manière indirecte, tant dans leur promotion de la diversité biologique et culturelle que dans les fondements de la sécurité alimentaire et des moyens de subsistance mais aussi de la qualité de vie.

Qui sont les peuples autochtones?

Cette carte montre les données sur les populations autochtones de 69 pays. Quand la présence de peuples autochtones est évidente dans un pays mais qu'aucune estimation n'est fournie, elle sera indiquée par un N.A. (non attribuée). Estimation mondiale des populations autochtones: de 390 000 000 à 430 000 000 personnes (dernière mise à jour: 31.03.2015). Les données présentées sont des estimations grossières provenant de différentes sources. La FAO n'est pas responsable pour leur manque de précision.

Actuellement, on dénombre plus de 370 millions de peuples autochtones auto-identifiés dans environ 90 pays à travers le monde. Ils ont contribué de façon pertinente à l'enrichissement du patrimoine mondial de l'Humanité grâce à leur compréhension et leur gestion traditionnelles des écosystèmes. Cependant, les peuples autochtones sont parmi les groupes les plus vulnérables, marginalisés et défavorisés de la planète. Bien qu'ils représentent moins de 5 pour cent de la population mondiale, ils comptent pour environ 15 pour cent de la pauvreté mondiale. À ce jour, il n'y a pas de définition universellement acceptée des peuples autochtones. La diversité entre les régions et les pays, et les différences d'origine, de culture, d'histoire et de conditions se sont révélées être des facteurs extrêmement difficile à prendre en compte dans le développement d'une définition unique applicable à toutes les communautés autochtones au niveau international. Conformément à un consensus global, la FAO s'engage à respecter les critères suivants lors de la description des peuples autochtones:

  • Priorité dans le temps, par rapport à l'occupation et à l'utilisation d'un territoire donné;
  • Le maintien volontaire d'un particularisme culturel pouvant inclure les aspects de la langue, de l'organisation sociale, de la religion et des valeurs spirituelles, des modes de production, des lois et des institutions;
  • L'auto-identification, ainsi que la reconnaissance par d'autres groupes, ou par les autorités d'Etat, en tant que collectivité distincte; et
  • Une expérience d'assujettissement, de marginalisation, de dépossession, exclusion ou de discrimination, que ces conditions persistent encore ou non.

Points focaux de la FAO et du caucus autochtone

«La participation renforcée aux processus de développement est fondamentale pour les droits des peuples autochtones. S’agissant de projets qui impliquent ces populations ou qui ont une incidence sur elles, la FAO favorisera l’inclusion de leurs représentants dans ses consultations et ses cycles de programmation, conformément au principe de «consentement préalable, donné librement et en connaissance de cause» (Politique de la FAO concernant les peuples autochtones et tribaux).

En février 2015, la FAO organisa une réunion technique entre les représentants des peuples autochtones et l'équipe de la FAO dans le but de discuter d'un plan de travail conjoint afin de mettre en oeuvre la politique de la FAO de 2010 concernant les peuples autochtones et tribaux.

L'un des points abordés dans ce plan de travail conjoint est l'identification des points focaux de la FAO et des peuples autochtones à l'échelle mondiale, régionale et nationale avec l'objectif principal de faciliter une interaction régulière entre les peuples autochtones et la FAO.

Pour rendre possible cette interaction, il a été convenu de mettre en place un caucus des peuples autochtones. Les membres du caucus représentent les sept régions socio-culturelles d’après la conception des peuples autochtones de la répartition du monde (Afrique, Asie centrale, Amérique Centrale et du Sud et  Caraïbes, Arctique, Europe de l'Est, Fédération de Russie et Transcaucasie, Amérique du Nord et Pacifique).

Le caucus a quatre objectifs principaux:

1. Suivre et contrôler la mise en œuvre du plan de travail conjoint entre la FAO et les peuples autochtones;
2. Rendre possible la coordination et l'inclusion d'autant d'organisations autochtones que possible;
3. Mettre en place un mécanisme souple de représentation afin d'en assurer une rotation et le suivi par plusieurs dirigeants autochtones;
4. Faciliter la communication régulière avec la FAO aux niveaux local, régional et international.