FAO.org

Accueil > Plateforme technique sur l’évaluation et la réduction des pertes et des gaspillages alimentaires > Les pertes alimentaires > Les pertes alimentaires
Plateforme technique sur l’évaluation et la réduction des pertes et des gaspillages alimentaires

Les pertes alimentaires

sont la diminution de la quantité ou de la qualité des aliments résultant des décisions et des mesures prises par les fournisseurs de produits alimentaires dans la chaîne, à l'exclusion des commerçants, des fournisseurs de services de restauration et des consommateurs.

De façon empirique, il s'agit de toute denrée alimentaire qui est jetée, incinérée ou éliminée d'une autre façon tout au long de la chaîne d'approvisionnement alimentaire, depuis la récolte, l'abattage ou la capture jusqu'à la vente au détail, mais à l'exclusion de celle-ci, et qui ne peut être utilisée à nouveau à d'autres fins productives, comme l'alimentation ou les semences.

Les pertes alimentaires, telles qu’évoquées dans l’indice de la FAO, se produisent après la récolte et avant la vente au détail.

La Communauté des Praticiens (CdP) sur la réduction des pertes alimentaires

Lancée par les dirigeants des Agences des Nations Unies basées à Rome, elle rassemble les praticiens et experts mondiaux pour échanger et disséminer des informations pertinentes et les bonnes pratiques. La CdP offre la possibilité d’interagir et de collaborer particulièrement avec le Forum de discussion en ligne mis en place.

L’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI)

L’Institut international de recherche sur les politiques alimentaires (IFPRI) mène des études pour formuler des solutions de politiques innovantes et basées sur des preuves scientifiques pour améliorer la sécurité alimentaire et combattre la pauvreté. Une de ses études de pointe consiste en la quantification des pertes et gaspillages alimentaires à toutes les étapes – de la production et l’après récolte, à la transformation, la distribution et la consommation- afin d’identifier les sources et les couts aux niveaux local, régional et mondial. IFPRI œuvre actuellement à une meilleure compréhension des niveaux d’investissement requis pour réduire de manière efficace les pertes après récolte à travers le développement d’infrastructures et l’amélioration des technologies, en combinaison avec les meilleures pratiques dans le cadre du programme du CGIAR sur les politiques, les institutions et les marchés (PIM).