FAO.org

Accueil > Publications > sofa > La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture

Le point sur l'élevage

L’élevage représente 40 pour cent de la valeur de la production agricole mondiale et contribue aux moyens d’existence et à la sécurité alimentaire de près d’un milliard de personnes. La croissance rapide des revenus et de l’urbanisation, dans un contexte d’augmentation de la population mondiale, dope la demande de viande et d’autres produits d’origine animale dans de nombreux pays en développement.

Ces changements et leur rythme ont créé des risques systémiques pour les moyens de subsistance, la santé humaine et animale, et l’environnement. Pour faire face aux défis et aux contraintes du XXIe siècle, le secteur de l’élevage doit s’appuyer sur des institutions compétentes, des travaux de recherche, des initiatives de développement et une gouvernance qui reflète sa diversité et les nombreuses exigences qui pèsent sur lui.

À propos de la collection

La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture, principale publication annuelle de prestige de la FAO, a pour objectif d’offrir à un public plus large des évaluations équilibrées reposant sur des données scientifiques sur des aspects importants de l’alimentation et de l’agriculture mondiale. Chaque édition du rapport présente un panorama très complet, mais facilement accessible, de questions qui revêtent une importance capitale pour le développement rural et agricole et pour la sécurité alimentaire mondiale. Une vue d’ensemble synthétique de la situation agricole mondiale actuelle complète ce rapport.

Pour plus d’informations, contacter Terri Raney du Département du développement économique et social.

Messages clés

  • Le secteur de l’élevage connaît un développement rapide dû à l’augmentation de la population, à la prospérité croissante et à l’urbanisation.

  • Des mesures décisives doivent être prises si l’on veut répondre à la hausse de la demande par des méthodes respectueuses de l’environnement et propres à réduire la pauvreté et à améliorer la santé humaine.

  • La contribution du secteur de l’élevage à la lutte contre la pauvreté devrait être renforcée par des réformes et des investissements appropriés dans le cadre de politiques de développement rural à plus grande échelle.

  • La gouvernance du secteur de l’élevage devrait être renforcée de façon que son développement soit respectueux de l’environnement et s’adapte et contribue à la fois à l’atténuation du changement climatique.

  • Il faut remédier au peu d’attention porté aux systèmes de santé animale dans de nombreuses parties du monde, et les producteurs à tous les niveaux doivent participer à l’élaboration des programmes de santé animale et de sécurité sanitaire des aliments.

Interview with Terri Raney,
editor of The State of Food and Agriculture