ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'ALIMENTATION ET L'AGRICULTURE

aider à construire un monde libéré de la faim

 
  Compléments d'information de la RÉPONSE DE PRINCIPE DE LA DIRECTION
C 2007/7B annexes web
Complément d'information 1
Complément d'Information 2
  Rapport de l'Evaluation externe indépendante de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)- C 2007/7A.1- Corr.1
  Rapport de l'Evaluation externe indépendante de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) RÉPONSE DE PRINCIPE DE LA DIRECTION - C 2007/7B
  Rapport de l'Evaluation externe indépendante de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) - C 2007/7 A.1-Rev.1
  Application des décisions du Conseil sur les réformes: restructuration au Siège
  Application des décisions de la Conférence et propositions du Directeur général
(CL 131/18)
  CL 131/18-Corr.1
  CL 131/18-Add.1
  Notes d’information - septembre 2006
  Rapport de la quatre-vingt-seizième session du Comité du Programme (CP) Rome, 25 - 29 Septembre 2006
  Rapport de la Réunion conjointe du Comité du Programme et du Comité financier (Rome, septembre 2006), 25 - 29 Septembre 2006
  Rapport de la réunion conjointe (RC) de la quatre-vingt-seizième session du Comité du Programme et de la cent quinzième session du Comité financier Rome, 27 Septembre 2006
  Rapport du CP 95
  Rapport du CF 113
  Rapport de la RC des CP 95 et CF 113
  Programme de travail et budget révisé
2006-07
  La réforme de la FAO: Première partie. Les propositions révisées du Directeur général. Seconde partie. Une vision per le vingt et unième siècle (RC/2006/1)
  Questions découlant de la trente-troisième session de la Conférence de la FAO (ARC/06/5)
  RÉSOLUTION 6/2005
Réformes au sein de l'Organisation
 La rèforme de la FAO. Une vision pour le XXIe siècle (C 2005/INF/19)
 Informations complémentaires concernant le Supplément au Programme de travail et budget 2006-07 présenté par le Directeur général (C 2005/3 Sup.1 Add.1)
 Supplément au Programme de travail et budget présenté par le Directeur général (Propositions de réforme) (C2005/3-Sup.1)
 Discours du Directeur Général à la cent vingt-neuvième session du Conseil de la FAO (CL 129/INF/11)
 Discours du Directeur général à la Trente-troisième Session de la Conférence de la FAO (C 2005/INF/5)
 Rapport de la RC des CP 94 et CF 110 (CL 129/2, paras 4-9)
 Rapport du CP 95 (CL 129/3, paras 4-31)
 Rapport du CF 110 (CL 129/4, paras 76-78)
 Allocution du Directeur général à l’occasion de le Soixantième anniversaire de la FAO
 Page d'accueil

Recherche de documents des réunions

Chercher

Réformes de la FAO

Lors de la Conférence de la FAO de novembre 2005, les gouvernements membres ont consacré une grande partie de leur temps à analyser et débattre les propositions de réforme du Directeur général. La Conférence a ainsi donné son aval à plusieurs éléments clés du plan, à savoir:

  • la rationalisation des processus administratifs et financiers, notamment la création d'un Centre de services partagés " desservant le Siège et les régions;
  • les premières étapes d'une restructuration organisationnelle au Siège;
  • la désignation d'une région géographique pilote pour la mise en oeuvre des propositions relatives à la poursuite de la décentralisation et la création d'un nouveau bureau sous-régional dans une autre région.

Nombre des changements autorisés en ce qui concerne le Siège ont commencé à prendre effet au 1er janvier 2006. Pour la poursuite de la décentralisation, c'est l'Afrique, avec ses sous-régions, qui a été sélectionnée. Les pays d'Asie centrale relèvent désormais d'un nouveau bureau sous-régional. Les bureaux de la FAO dans TOUTES les régions du monde bénéficieront de processus administratifs rationalisés, de pouvoirs de décision accrus et d'autres améliorations.

Pour l'exercice 2006-2007, un Programme de travail et budget révisé a été élaboré en fonction du budget approuvé et de la nouvelle structure par Chapitres. Il a été examiné par le Comité du Programme et par le Comité financier en mai 2006.

Dans l'intervalle, le processus de réforme continue sur sa lancée. En décembre 2005, le Directeur général a consulté les Etats Membres. Il a été décidé que les propositions de réforme modifiées pourraient être soumises au Comité du Programme et au Comité financier à leur session de septembre 2006 et au Conseil de la FAO en novembre. Au cours du premier semestre 2006, le Directeur général a informé les Conférences régionales de la FAO de ses propositions de réforme afin de connaître leurs réactions.

Sur la base des orientations fournies par les Conférences régionales, et par le Comité financier et le Comité du Programme en mai, et à la lumière des débats internes, un autre document décrivant l'application des décisions de la Conférence et les propositions du Directeur général sera soumis au Comité financier au Comité du Programme, à leur session de septembre, en vue de sa transmission au Conseil, pour décision.

Application des décisions de la Conférence et propositions du Directeur général

A sa cent trente et unième session (novembre 2006), le Conseil a noté le libellé des décisions déjà prises par la Conférence dans sa Résolution 6/2005 sur les réformes et a pris note du processus de consultations intergouvernementales qui a eu lieu en 2006, notamment le cycle des conférences régionales de la FAO.Il a noté, en particulier, la décision de la Conférence d'autoriser la mise en œuvre des recommandations de l'Evaluation indépendante de la décentralisation et des suggestions présentées par la direction en réponse à ces recommandations, qui incluaient le transfert du Bureau régional pour l'Europe. Il a également pris note de la décision de la Conférence d'établir le Centre des services communs en vue de réaliser de nouveaux gains d'efficience.Le Conseil s'est associé au Comité du Programme et au Comité financier qui avaient estimé que les propositions du Directeur général 1 étaient fidèles à l'esprit des décisions prises antérieurement par les organes directeurs à cet effet 2. Le Conseil a en outre autorisé le Directeur général à poursuivre la mise en œuvre de la restructuration au Siège, comme décrit dans la partie V du document CL 131/18, notant que certains Membres avaient exprimé des réserves quant à la nécessité d'une restructuration à l'heure actuelle.

Le Conseil a approuvé dans son principe l'établissement d'un nouveau bureau sous-régional en Amérique centrale, dont les modalités de mise en œuvre seront étudiées par un groupe de travail convoqué par le Secrétariat avec la participation des pays intéressés, étant entendu que ces modalités seraient soumises au Conseil, pour décision finale, en 2007.

Le Conseil a noté le souhait exprimé par les Etats du Conseil de coopération du Golfe et le Yémen d'établir un bureau sous-régional pour la région et a souligné qu'il convenait d'étudier la question plus en profondeur afin qu'une proposition concrète lui soit soumise.

Le Conseil a souligné que l'objectif fondamental des réformes était d'améliorer l'efficacité et l'efficience de l'Organisation et sa capacité à fournir des services à ses Membres. Il a réaffirmé que le processus de réforme en cours à la FAO et les conclusions de l'Evaluation externe indépendante devaient se renforcer mutuellement et que l'application des réformes ne devait pas être préjudiciable à la mise en œuvre des mesures recommandées par l'Evaluation externe indépendante.

Le Conseil a déclaré attendre avec intérêt la suite qui sera donnée aux décisions susmentionnées, dans les limites du budget approuvé et dans le cadre d'un plan financier.

Le Conseil a rappelé que la Résolution 6/2005 de la Conférence - Réformes au sein de l'Organisation - soulignait que l'Evaluation externe indépendante de la FAO et les propositions de réforme du Directeur général devraient se renforcer mutuellement. Il a invité son Président indépendant à réunir de façon informelle, s'il l'estimait nécessaire entre les sessions du Conseil, des Amis du Président afin d'examiner les questions relatives au suivi de l'Evaluation externe indépendante, dans le cadre de la préparation des sessions du Conseil. Les réunions des Amis du Président seraient ouvertes à tous les Membres de l'Organisation, avec un groupe de base de représentants par région. Il a été souligné par le Président du Comité du Conseil chargé de l'Evaluation externe indépendante de la FAO que, comme il est indiqué dans l'Annexe V du rapport du Comité, les Amis du Président pourraient jouer un rôle important en parvenant à un consensus sur les efforts complémentaires qui sont actuellement en cours au sujet des réformes au sein de la FAO telles que proposées par le Directeur général, des conclusions et recommandations futures de l'Evaluation externe indépendante et des réformes du système des Nations Unies, y compris les résultats des négociations relatives aux recommandations du Groupe de haut niveau sur la cohérence de l'action du système des Nations Unies.

1 : CL 131/18.
2 : CL 131/7, paragraphe 67, et CL/131/12, paragraphe 19.

 

•  L'évaluation à la FAO

•  Communiqué de Presse 06/76f
Accord Gabon-FAO pour l’ouverture à Libreville d’un Bureau sous-régional pour l’Afrique centrale

commentaires? visitez Ask FAO

©FAO 2008