FAO.org

Accueil > Themes_collector > Energie > Home
Energie

Les travaux de la FAO sur l'énergie consistent à améliorer les connaissances en matière de systèmes agroalimentaires intelligents vis-à-vis de l'énergie et à aider les pays membres à évoluer vers l'utilisation de tels systèmes. Chaque étape de la filière agroalimentaire requiert de l’énergie . Par ailleurs, ces systèmes agroalimentaires intelligents vis-à-vis de l'énergie peuvent également être employés pour produire de l'énergie.

Le Programme sur les aliments énergétiquement intelligent pour les populations et le climat contribue directment à ou sous-tend les Programme Stratégiques (PS) de la FAO:

PS1: Il concerne l’énergie nécessaire à assurer la sécurité alimentaire
PS2: Inclut des technologies liées à l’agriculture intelligente face au climat
PS3: Contribue à réduire la « pauvreté énergétique » en milieu rural
PS4: Appuie le développement de filière agro-alimentaires « vertes » et inclusives
PS5: Contribue à un accès sur à de l’énergie moderne durable dans de situations d’urgence et/ou rehabilitation.

 

 

Support direct aux pays

 

 

Le Programme sur les aliments énergétiquement intelligents pour les populations et le climat (ESF) de la FAO est une initiative multipartenaire qui travaille avec les pays membres pour réaliser à faire la transition vers des systèmes agroalimentaires intelligents en matière d'énergie, à savoir moins dépendants vis-à-vis des combustibles fossiles. Les quatre piliers du Programme ESF suivants forment le cadre général des travaux de la FAO sur l'énergie:

  • Accès aux services énergétiques modernes dans les zones rurales
  • Efficacité énergétique dans les systèmes agroalimentaires
  • Energies renouvelables dans les systèmes agroalimentaires
  • Application de l’approche Nexus eau-énergie-alimentation

Faits marquants

  • Les systèmes alimentaires consomment actuellement environ 30% de l'énergie disponible dans le monde.
  • 70% pour cent de l'énergie consommée par les systèmes alimentaires est utilisée après que les denrées alimentaires quittent les exploitations agricoles, dans le transport, la transformation, l'emballage, l'expédition, le stockage, la commercialisation, etc.
  • L'énergie est responsable d'environ 35 pour cent des émissions de GES issues des filières agroalimentaires (en excluant celles issues des changements d'utilisation des terres).
  • On estime qu'un tiers des denrées alimentaires produites sont perdues ou gaspillées, et avec ces pertes environ 38 pour cent de l'énergie consommée dans les systèmes alimentaires.
  • Les systèmes alimentaires modernes sont fortement tributaires des combustibles fossiles.
  • Actuellement, près d'une personne sur cinq dans le monde (soit 1,4 milliard) n'a pas accès aux services d'électricité modernes.
  • Environ trois milliards de personnes dépendent de la biomasse traditionnelle pour cuisiner et se chauffer, avec des effets néfastes sur la santé, sur l'environnement et sur le développement économique.