Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture

Cette année, nous célébrons la toute première  Journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourriture (JISPGN). Celle-ci se déroule en pleine pandémie du Covid-19, qui a fait prendre conscience au niveau mondial de la nécessité de transformer et de rééquilibrer la façon dont notre nourriture est produite et consommée.

Il est capital de réduire les pertes et le gaspillage de nourriture dans un monde où le nombre de personnes victimes de la faim augmente inexorablement depuis 2014, et où des tonnes et des tonnes de nourriture comestible sont perdues et/ou gaspillées chaque jour. Les pertes et gaspillages alimentaires exercent en outre une pression inutile sur les ressources de la planète et sur l'environnement en épuisant notre base de ressources naturelles et en générant des gaz à effet de serre. Continuez à lire et à découvrir ce que vous pouvez faire. Passez à l'action, lancez-vous. Mettez fin aux pertes et au gaspillage alimentaires. Pour la population. Pour la planète.

Pourquoi est-il important de réduire les pertes et gaspillages de nourriture ?

À l'échelle mondiale, environ 14 pour cent des aliments produits sont perdus entre la récolte et la vente au détail. Des quantités importantes sont également gaspillées au niveau de la distribution et de la consommation.

Lorsque la nourriture est perdue ou gaspillée, toutes les ressources qui ont servi à la produire, c'est-à-dire l'eau, la terre, l'énergie, le travail et le capital, sont gaspillées. En outre, l'élimination des pertes et gaspillages alimentaires dans les décharges entraîne des émissions de gaz à effet de serre, source de changement climatique.

 

 

Il faut mettre en place des actions au niveau mondial et local pour optimiser l'utilisation des aliments que nous produisons. L'introduction de technologies, de solutions innovantes (notamment plateformes de e-commerce pour la commercialisation, systèmes mobiles rétractables de transformation des aliments), de nouvelles méthodes de travail et de bonnes pratiques de gestion de la qualité des aliments et de réduction des pertes et gaspillages sont primordiales pour mettre en  œuvre ce changement en profondeur. 

La réduction des pertes et des gaspillages de nourriture exige l'attention et l'action de tous, des producteurs vivriers aux acteurs de la filière, en passant par l'industrie agro-alimentaire, les détaillants et les consommateurs.

Messages clés

1. Nous ne pouvons nous permettre des pertes et des gaspillages de nourriture en cette période de crise! La pandémie du Covid-19 tire la sonnette d'alarme pour que nous revoyions la façon dont nous produisons, manipulons et gaspillons notre nourriture.

2. La réduction des pertes et gaspillages alimentaires constitue un moyen puissant de renforcer nos systèmes alimentaires.

3. L'innovation, les technologies et les infrastructures sont essentielles pour accroître l'efficacité des systèmes alimentaires et pour réduire les pertes et le gaspillage.

4. Les interventions publiques devraient faciliter les investissements des acteurs privés dans la réduction des pertes et gaspillages alimentaires, surtout à ce moment critique.

5. Des modèles d'entreprise innovants, avec la participation du secteur privé, doivent être élaborés et de nouvelles approches sont nécessaires pour les financer, afin de mettre un terme aux pertes et aux gaspillages alimentaires.

6. Nous devrions tous faire attention à ne pas gaspiller la nourriture: pour la population comme pour la planète!

Le saviez-vous?

 

 

  • Pour effectuer le suivi de la cible 12.3 des ODD, la FAO a créé l'Indice des pertes et gaspillages alimentaires qui mesure les pourcentages de denrées alimentaires retirées de la chaîne d'approvisionnement et leur évolution dans le temps par rapport à une période de référence actuellement fixée à 2015, dans le but de déterminer les progrès accomplis.
  • Les travaux de mesure menés par la FAO sont essentiels pour suivre les progrès réalisés en matière de réduction des pertes alimentaires par rapport à l'indicateur mondial, qui est de 14 pour cent.
  • Lorsque la réduction des pertes alimentaires se produit à proximité de l'exploitation agricole, elle est plus efficace pour lutter contre l'insécurité alimentaire et atténuer les pressions sur la terre et l'eau.
  • Lorsque la réduction du gaspillage alimentaire intervient en aval de la chaîne d'approvisionnement et au niveau du consommateur, elle est essentielle pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • En Afrique subsaharienne, où de nombreux petits exploitants vivent avec moins de 2 dollars par jour, les pertes alimentaires s'élèvent à 4 milliards de dollars par an.
  • Les progrès les plus importants en matière de sécurité alimentaire sont susceptibles d'être réalisés en réduisant les pertes d'aliments au cours des premières étapes de la chaîne d'approvisionnement, en particulier au niveau des fermes et lors de la récolte, dans les pays victimes de niveaux d'insécurité alimentaire élevés.
  • Les pertes de nutriments dues aux pertes et au gaspillage alimentaires quantitatifs et qualitatifs peuvent représenter une occasion manquée de réduire la malnutrition et les carences en oligo-éléments.
  • 38 pour cent de la consommation totale d'énergie du système alimentaire mondial sert à produire des aliments qui sont soit perdus, soit gaspillés.

 

 

Les pertes après récolte peuvent réduire les disponibilités d'aliments ainsi que les revenus des petits agriculteurs.
De nombreux pays répondent à la demande croissante de nourriture en augmentant la production agricole, sans se soucier de réduire les pertes et le gaspillage alimentaires. Cela exacerbe la pression sur une base de ressources naturelles qui s'épuise peu à peu.
Les plus grosses pertes de fruits et légumes interviennent généralement lors de la récolte et durant le transport.
La gestion de la qualité dans la chaîne de valeur alimentaire est d'une importance capitale pour réduire à la fois les pertes et le gaspillage alimentaires.
La réduction des pertes à proximité de l'exploitation agricole est plus efficace pour lutter contre l'insécurité alimentaire et pour atténuer les pressions exercées sur la terre et l'eau.
La réduction des gaspillages intervenant en aval de la chaîne d'approvisionnement et au niveau du consommateur est déterminante pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.
La réduction des pertes ou des gaspillages alimentaires dans les pays à revenu élevé a un impact limité en termes de sécurité alimentaire mondiale. Toutefois, la récupération et la redistribution des aliments permettent d'accroître l'accès à la nourriture et d'améliorer le régime des personnes en situation d'insécurité alimentaire.

Appel à l'action

Cette année, bien que nous célébrions la JISPGN 2020 dans des circonstances tout à fait inédites, vous pouvez toujours profiter de cette occasion importante pour lancer un appel à l'action. Adoptez une nouvelle approche en envisageant différentes activités ou de nouveaux formats d'événements - soit en passant au numérique, soit en respectant les mesures de distanciation physique. Découvrez comment vous pouvez promouvoir la Journée en lisant notre guide Engagez-vous.

Faites-nous part de votre événement JISPGN !

N'oubliez pas de nous communiquer vos événements ou vos efforts de promotion. Photographiez et/ou enregistrez votre événement et envoyez-nous vos meilleures photos afin que nous puissions les insérer dans l'album Flickr JISPGN. A cet effet, toutes les photos haute résolution doivent être accompagnées de crédits photographiques et d'informations sur l'événement.

Watch!

Partagez