FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004.

Dates de sortie mensuelle pour 2016 : 7 janvier, 4 février, 3 mars, 7 avril, 5 mai, 2 juin, 7 juillet, 4 août, 8 septembre, 6 octobre, 10 novembre, 8 décembre.

Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

L’Indice FAO des prix des produits alimentaires atteint sa valeur la plus haute depuis 15 mois

Date de parution: 08/09/2016

» L’Indice FAO des prix des produits alimentaires* s’est établi en moyenne à 165,6 points en août 2016, soit 3 points (1,9 pour cent) de plus qu’en juillet et près; il gagne ainsi 7 pour cent par rapport à l’année dernière, à la même période. La valeur de l'indice au mois d’août est la plus élevée depuis mai 2015. Les prix de tous les produits qui composent l’indice – hormis les céréales – ont augmenté en août; la hausse des prix des produits laitiers, des huiles et du sucre est particulièrement marquée.

» L'Indice FAO des prix des céréales a atteint en moyenne 143,6 points en août. Il est en baisse de 4,5 points (3,0 pour cent) par rapport au mois de juillet et est inférieur de 7,4 pour cent à son niveau d’août 2015. La pression saisonnière due à la fin des moissons dans l’hémisphère nord a maintenu les cours du blé à la baisse. Les prix du maïs ont eux aussi reculé en raison des perspectives de récolte extrêmement favorables aux États-Unis et de l’abondance de blé de qualité inférieure, denrée susceptible de concurrencer le maïs pour une utilisation dans le secteur de l’alimentation animale. Par ailleurs, la frilosité de la demande et la perspective de disponibilités plus importantes compte tenu de l'imminence des récoltes ont pesé sur les cours internationaux du riz.

» L'Indice FAO des prix des huiles végétales s'est établi en moyenne à 169,1 points en août, soit une augmentation de 11,7 points (7,4 pour cent) par rapport à juillet, après trois mois consécutifs de baisse. Ce rebond est principalement imputable au redressement des cours de l’huile de palme, les récoltes en Malaisie ayant été moins abondantes que prévu et les stocks mondiaux étant demeurés à un faible niveau, alors même que la demande devenait plus forte chez certains pays importateurs clés, notamment la Chine, l’Inde et l’Union européenne (UE). Les cours internationaux de l’huile de colza se sont eux aussi raffermis, en raison des perspectives de récoltes moins bonnes dans l'UE.

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers affichait en moyenne 154,6 points en août, soit 12,3 points (8,6 pour cent) de plus qu'en juillet. Il dépasserait ainsi de 14 pour cent le niveau enregistré l’année dernière. Les prix de tous les produits laitiers qui composent l’indice, en particulier ceux du fromage, du lait entier en poudre et du beurre, ont augmenté. Cette hausse est venue confirmer l’évolution notable du climat qui règne sur le marché, étant donné que la chute de la production laitière dans l'UE, à laquelle vient s’ajouter un morne début de campagne laitière en Océanie, fait entrevoir une offre à l’exportation plus contractée que prévu antérieurement. Les cours du lait écrémé en poudre ont été tempérés sous l’effet de l'écoulement d'abondants stocks d’intervention par l’UE, perçus comme pouvant avoir prochainement un effet d’offre.

» L'Indice FAO des prix de la viande* s'est établi en moyenne à 162,2 points en août; bien qu'il ait grignoté 0,5 point (0,3 pour cent) par rapport à sa valeur révisée de juillet, il reste 5 pour cent en deçà de sa valeur d’août 2015. Les cours internationaux de la viande ovine, de la viande de porc et de la viande de volaille ont légèrement augmenté, tandis que les cours de la viande de bovin ont fléchi. Le niveau limité de l’offre de viande de porc de l'UE et de viande ovine en provenance d'Océanie a contribué au maintien des prix de ces produits, tandis que la stabilité de la demande internationale, en particulier en Asie, a soutenu les prix de la viande de volaille. Par ailleurs, la reprise de la production de viande bovine aux États-Unis a réduit la nécessité de recourir à des approvisionnements externes et a contribué au léger tassement des prix internationaux.

» L’Indice FAO des prix du sucre était en moyenne de 285,6 points en août, soit 6,9 points (2,5 pour cent) de plus qu’en juillet. Il atteint ainsi sa valeur la plus élevée depuis octobre 2012 et dépasse de pas moins de 75 pour cent sa valeur de l’année dernière à la même période. Le tout dernier sursaut des prix du sucre est principalement à mettre au compte du renforcement continu de la monnaie brésilienne (le real), qui s’est encore appréciée de 2 pour cent par rapport à l’USD en août. Les prévisions d'offre sensiblement déficitaire sur les marchés mondiaux en 2016‑2017 et de diminution des stocks en Asie ont également contribué à maintenir les cours internationaux du sucre à un niveau élevé.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Ceci peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet Indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des aliments.

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel