FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004. Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

Dates de sortie mensuelle pour 2017 : 12 janvier, 2 février, 2 mars, 6 avril, 4 mai, 8 juin, 6 juillet, 3 août, 7 septembre, 5 octobre, 2 novembre, 7 décembre.

L'Indice FAO des prix des produits alimentaires est en baisse pour le troisième mois consécutif

Date de parution: 04/05/2017

» La valeur moyenne de l’Indice FAO des prix des produits alimentaires* s'est établie à 168,0 points en avril 2017, soit 3,1 point (1,8 pour cent) de moins qu'en mars. L'indice demeure toutefois supérieur de 15,2 points (10 pour cent) à sa valeur d'avril 2016. Tout comme en mars, tous les indices des produits entrant dans la composition de l’indice FAO des prix des produits alimentaires sont en recul, sauf celui de la viande.

» La valeur moyenne de l’Indice FAO des prix des céréales a été de 146,0 points en avril, soit 1,8 point (1,2 pour cent) de moins que le mois précédent, et 3,8 points (2,5 pour cent) de moins qu’en avril 2016. Une forte concurrence à l’exportation et des prévisions optimistes concernant les disponibilités mondiales de céréales durant la campagne 2017-2018 ont continué de peser sur le cours international de la plupart des céréales, en particulier le blé. Les cours internationaux du riz, en revanche, se sont affermis en avril, sous l’effet d’une accélération des ventes, en particulier celles destinées aux acheteurs du Proche-Orient.

» La valeur moyenne de l’Indice FAO des prix des huiles végétales s'est établie à 161,1 points en avril, soit une baisse de 6,6 points (3,9 pour cent) par rapport à mars, ce qui représente le troisième mois consécutif de baisse et correspond au point le plus bas depuis neuf mois. Ce recul est dû principalement à la baisse des prix de l’huile de palme et de l’huile de soja. Les cours de l’huile de palme sont tombés à leur plus bas niveau depuis juillet 2016, du fait du rebond de la production attendu en Asie du Sud-Est et d’une demande mondiale à l’importation qui demeure faible. Les cours de l’huile de soja ont continué, eux, à perdre du terrain suite à l’annonce de récoltes abondantes en Amérique du Sud, et de l’ensemencement en soja, 2017-2018, d’une superficie la plus élevée jamais atteinte, aux États-Unis.

» La valeur moyenne de l’Indice FAO des prix des produits laitiers s’est établie à 183,6 points en avril, en recul de 6,2 points (3,3 pour cent) par rapport à mars, ce qui représente le deuxième mois consécutif de baisse. Une offre de lait abondante, la production étant entrée dans son pic saisonnier dans l’hémisphère nord, a levé toute inquiétude concernant l’approvisionnement immédiat et fait escompter une production accrue de laits en poudre et de fromage. Au contraire des autres produits laitiers, les prix du beurre se sont affermis, l’augmentation de la demande intérieure en Europe et en Amérique du Nord ayant eu pour effet de réduire les disponibilités à l’exportation.

» La valeur moyenne de l’Indice FAO des prix de la viande, poursuivant la succession de modestes hausses entamée au début de l'année, s’est établie à 166,6 points en avril, soit une hausse de 2,8 points (1,7 pour cent) par rapport à mars. L’indice a progressé de presque 5 pour cent de janvier à avril. Les cours de la viande ovine et de la viande porcine se sont affermis, ceux de la viande bovine et de la volaille sont restés à peu près inchangés. Une forte demande intérieure dans l’Union européenne, jointe à une augmentation des ventes à destination de la Chine et de la République de Corée, a eu pour effet de stimuler les cours de la viande de porc. Les cours de la viande ovine ont eux été stimulés par la demande saisonnière, tandis les marchés de la volaille et du bœuf demeuraient en situation d’équilibre.

» La valeur moyenne de l’Indice FAO des prix du sucre affichait 233,3 points en avril, soit 23,3 points (9,1 pour cent) de moins qu’en mars, l’indice tombant à son plus bas depuis douze mois. Le recul enregistré en avril s’explique principalement par une demande mondiale à l'importation qui reste faible et par des perspectives en hausse concernant les disponibilités à l’exportation au Brésil.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Ceci peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet Indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des aliments.

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel