FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004.

En 2014, le bulletin sera publié aux dates suivantes: 09 janvier, 06 février, 06 mars, 03 avril, 08 mai, 05 juin, 03 juillet, 07 août, 11 septembre, 09 octobre, 06 novembre, 04 décembre.

Veuillez noter que la version de novembre 2013 de l’Indice FAO des prix des produits alimentaires introduit un certain nombre de révisions dans la façon dont l’Indice FAO est calculé, notamment des modifications dans la couverture des produits de base. Les changements apportés ne modifient pas significativement les valeurs des séries. L’Indice FAO des prix des produits alimentaires révisé a également été étendu jusqu’en 1961.

Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

L'Indice FAO des prix des aliments est en baisse pour le troisième mois consécutif en raison principalement du fléchissement des prix des huiles végétales et des céréales

Date de parution: 03/07/2014

» L'Indice FAO des prix des aliments s'est établi en moyenne à 206,0 points en juin 2014, en baisse de 3,8 points (1,8 pour cent) par rapport à mai et inférieur de près de 6 points (2,8 pour cent) au niveau de juin 2013. L'indice a baissé pour le troisième mois consécutif, en raison notamment du net recul des prix des huiles végétales et des céréales, qui s'explique par l'amélioration constante des perspectives de la production mondiale. Les cours du sucre et des produits laitiers ont également baissé, mais dans une proportion moindre.  En revanche, les prix de la viande sont restés stables. 

» L'Indice FAO des prix des céréales s'est établi en moyenne à 196,2 points en juin, en baisse de 10,9 points (5,2 pour cent) par rapport à sa valeur révisée* en mai, et inférieur de 36,2 points (15,6 pour cent) au niveau de l'année précédente. Le fléchissement de l'indice est dû principalement à un affaiblissement des cours du blé et du maïs, qui ont tous deux chuté de près de 7 pour cent sous l'effet d'une amélioration constante des perspectives de la production mondiale et d'une atténuation des craintes concernant une interruption des livraisons provenant d'Ukraine.  En revanche, la légère augmentation des cours du riz tient notamment à la suspension des ventes de stocks publics importants en Thaïlande.

» L'Indice FAO des prix des huiles végétales s'est établi en moyenne à 188,9 points en juin, soit 6,4 points (3,3 pour cent) de moins qu'en mai et 4,6 points (2,4 pour cent) en dessous du niveau de juin 2013. Les cours de l'huile de palme, qui est l'huile comestible la plus largement commercialisée, sont tombés le mois dernier à leur plus bas niveau en neuf mois, car le pic saisonnier de production a coïncidé avec une demande d'importations faible au niveau mondial. De même, les prix de l'huile de soja ont connu leur point le plus bas depuis quatre ans en raison des disponibilités abondantes en Amérique du Sud et en prévision d'une production mondiale record de soja en 2014-2015. Les perspectives relatives à une offre abondante d'huiles de tournesol et de colza en 2014-2015 ont également pesé sur l'indice.

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers s'est établi en moyenne à 236,5 points en juin, soit 2,5 points (1,0 pour cent) de moins qu'en mai et 9,7 points (4 pour cent) en dessous du niveau enregistré l'année dernière à la même période.  Le recul de juin était nettement plus faible que celui des trois mois précédents, ce qui suggère que l'ajustement des prix à la baisse touche peut être à sa fin. Au niveau des produits, une offre abondante de laits en poudre continue de peser sur le marché, tandis qu'une demande d'importations soutenue a maintenu les prix du fromage à la hausse.

» L'Indice FAO des prix de la viande s'est établi en moyenne à 194,2 points en juin, soit une augmentation de 1,4 point (0,7 pour cent) par rapport à mai et de 14,6 points (8,1 pour cent) par rapport à l'année précédente. La hausse de l'indice en juin est principalement due à un raffermissement continu des prix de la viande de porc, car l'offre mondiale a été limitée par une zootie due au virus de la diarrhée épidémique porcine aux États-Unis. Les cours de la viande bovine et ovine ont également connu une hausse saisonnière, tandis que les prix de la viande de volaille ont peu évolué. 

» L'Indice FAO des prix du sucre s'est établi en moyenne à 258 points en juin, soit 1,2 point (0,5 pour cent) de moins qu'en mai, mais 15,4 points (6,4 pour cent) de mieux qu'un an auparavant. Malgré le léger recul de juin, le marché reste préoccupé par les effets possibles du phénomène El Niño, une anomalie climatique récurrente qui pourrait aggraver la baisse attendue de la production mondiale. Déjà, certains éléments indiquent que les pluies de mousson seront inférieures à la moyenne et que la production pourrait donc être limitée en Inde, deuxième plus grand producteur de sucre du monde après le Brésil et premier consommateur mondial de cette denrée.

*La révision mineure depuis 2013 reflète les légères variations de l'indice des prix du blé établi par le Conseil international des céréales (CIC) et qui est utilisé pour le calcul de l'indice FAO des prix des céréales.

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel