FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004.

Dates de sortie mensuelle pour 2015 : 8 janvier, 5 février, 5 mars, 2 avril, 7 mai, 4 juin, 9 juillet, 6 août, 10 septembre, 8 octobre, 5 novembre, 3 décembre.

Veuillez noter que la version de novembre 2013 de l’Indice FAO des prix des produits alimentaires introduit un certain nombre de révisions dans la façon dont l’Indice FAO est calculé, notamment des modifications dans la couverture des produits de base. Les changements apportés ne modifient pas significativement les valeurs des séries. L’Indice FAO des prix des produits alimentaires révisé a également été étendu jusqu’en 1961.

Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

L'Indice FAO des prix des aliments continue de chuter

Date de parution: 07/05/2015

» L'Indice FAO des prix des produits alimentaires s'est établi en moyenne à 171 points en avril 2015; il a ainsi perdu 2,1 points (1,2 pour cent) par rapport au mois de mars et près de 40,5 points (19,2 pour cent) par rapport à avril 2014. Les prix des produits laitiers ont accusé la baisse la plus forte, mais ceux du sucre, des céréales et des huiles végétales se sont également tassés. En revanche, les valeurs de la viande ont marqué une progression en avril, et cela pour la première fois depuis août 2014. La moyenne affichée en avril place ainsi l'Indice FAO des prix des aliments alimentaires à son niveau le plus faible depuis juin 2010.

» L'Indice FAO des prix des céréales était de 167,6 points en moyenne en avril, marquant ainsi un recul de 2,2 points (1,3 pour cent) par rapport au mois précédent et de près de 42 points (20 pour cent) en intervalle annuel glissant. Les prix du blé ont continué de chuter en avril, sous l'effet d'une offre mondiale abondante et d'un ralentissement des échanges commerciaux, de nombreux acheteurs s'attendant à une nouvelle diminution des prix dans les prochains mois. Les cours du maïs ont peu évolué par rapport au mois de mars, le renforcement de la demande d'importation ayant été compensé par la perspective d'une offre plus qu'abondante. Les prix du riz ont légèrement fléchi, en raison d'une demande modérée.

» L'Indice FAO des prix des huiles végétales affichait une valeur moyenne de 150,2 points en avril, soit 1,5 point de moins (1 pour cent) qu'en mars. Ce fléchissement est imputable à l'huile de palme, qui est le produit phare de l'indice. Les cours internationaux de l'huile de palme ont encore reculé, dans la mesure où la production supérieure aux prévisions enregistrée en Indonésie et en Malaisie a coïncidé avec une contraction de la demande mondiale d'importation. En revanche, les prix mondiaux de l'huile de soja ont légèrement augmenté, reflétant les préoccupations engendrées par le ralentissement des ventes effectuées par les agriculteurs et la reprise des grèves en Amérique du Sud. Les cours de l'huile de tournesol se sont renforcés suite à une baisse de la production au niveau mondial et à une diminution des disponibilités exportables.     

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers valait en moyenne 172,4 points en avril, soit 12,5 points (6,7 pour cent) de moins que le mois précédent.  Le lait en poudre et le beurre ont été les principaux produits concernés.  L'affaiblissement des prix dans ce secteur s'explique par une ouverture favorable de l'année laitière avril-mars dans l'Union européenne qui, jointe à l'abolition du système des quotas laitiers, a laissé présager des disponibilités importantes à l'exportation. Les prix du lait ont également été pénalisés par l'incertitude qui a caractérisé le niveau des achats de la Chine en 2015 et par le maintien des interdictions à l'importation imposées par la Fédération de Russie.

» L'Indice FAO des prix de la viande* s'est établi en moyenne à 178 points en avril, soit 3 points (1,7 pour cent) de plus que la valeur révisée du mois précédent. La principale cause de cette embellie a été le renchérissement de la viande bovine et ovine en provenance d'Océanie, où la reconstitution des troupeaux a freiné les exportations.  Les prix de la viande de porc ont également évolué à la hausse, tandis que ceux de la volaille ont fléchi.  S'agissant de la viande dans son ensemble, l'essor du marché tient essentiellement à une légère progression de la demande à l'importation en Chine, aux États-Unis, au Japon et au Viet Nam.  

» L'Indice FAO des prix du sucre affichait une valeur moyenne de 185,5 points en avril, cédant 2,4 points (1,3 pour cent) par rapport au mois de mars et atteignant ainsi son niveau le plus bas depuis février 2009. Ce fléchissement a été alimenté par les rapports faisant état d'une récolte de canne à sucre supérieure aux prévisions au Brésil, le plus grand pays producteur et exportateur mondial de sucre. Par ailleurs, l'annonce faite récemment par l'Inde que les droits à l'importation applicables au sucre passeraient de 25 pour cent à 40 pour cent, a pesé sur les cours internationaux de ce produit. La dépréciation continue de la monnaie brésilienne (le réal) par rapport au dollar des États-Unis a également pesé sur l'Indice FAO des prix du sucre.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Cette circonstance peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des produits alimentaires. L'Indice FAO des prix de la viande a dû être révisé à la baisse en janvier (6,7 points) et février (3 points) en raison du net recul des prix à l'exportation aux États-Unis. 

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel