FAO.org

Accueil > Situation alimentaire mondiale > Indice FAO des prix des produits alimentaires
Situation alimentaire mondiale

Indice FAO des prix des produits alimentaires

L'indice FAO des prix des produits alimentaires mesure la variation mensuelle des cours internationaux d'un panier de denrées alimentaires. Il est établi à partir de la moyenne des indices de prix de cinq catégories de produits, pondérés en fonction de la part moyenne à l'exportation de chacune des catégories pour la période 2002-2004. Pour plus d'informations (dans toutes les langues), veuillez consulter le dossier spécial publié dans l’édition de novembre 2013 des Perspectives de l’alimentation. Une version plus développée de l'article, contenant plus de détails techniques est disponible uniquement en anglais.

Dates de sortie mensuelle pour 2017 : 12 janvier, 2 février, 2 mars, 6 avril, 4 mai, 8 juin, 6 juillet, 3 août, 7 septembre, 5 octobre, 2 novembre, 7 décembre.

L'Indice FAO des prix des aliments en recul pour la cinquième année consécutive en 2016

Date de parution: 12/07/2017

» L’Indice FAO des prix des produits alimentaires* s’est établi en moyenne à près de 172 points en décembre 2016, soit un niveau inchangé par rapport à celui de novembre, la forte augmentation des prix des huiles végétales et des produits laitiers ayant largement compensé la baisse des cours du sucre et de la viande. Pour l'ensemble de l'année 2016, la valeur moyenne de l'indice est de 161,6 points, soit 1,5 pour cent de moins qu'en 2015, ce qui représente la cinquième année consécutive de baisse. Si les prix du sucre et des huiles végétales ont nettement augmenté en 2016, le recul des cours des céréales, de la viande et des produits laitiers ont maintenu l'indice à un niveau inférieur à son niveau moyen en 2015.

» L’Indice FAO des prix des céréales s’est établi à une moyenne de 142,1 points en décembre, soit une hausse minime de 0,5 pour cent par rapport à novembre, et un niveau relativement stable depuis septembre. Les cours internationaux du riz ont quelque peu augmenté en décembre, à la faveur des mesures prises par la Thaïlande pour soutenir les prix locaux et d'une demande d'approvisionnements importante de la part du Pakistan. Tandis que les cours du maïs se sont eux aussi affermis en décembre, principalement en raison d’une forte demande et d'inquiétudes quant à la situation météorologique, ceux du blé ont fléchi, suite à des prévisions de production plus élevées que prévu en Australie, au Canada et dans la Fédération de Russie, et à de bonnes perspectives de récolte en Argentine. En 2016, l'indice des prix des céréales a été en moyenne de 147 points environ, soit un recul de 9,6 pour cent par rapport à 2015 et une baisse de 39 pour cent par rapport au pic atteint en 2011.

» L'Indice FAO des prix des huiles végétales a affiché une valeur moyenne de 183 points en décembre. Principalement grâce à l'huile de palme et à l'huile de soja, l'indice a gagné 7,4 points (4,2 pour cent) par rapport au mois précédent et a atteint son niveau le plus haut depuis juillet 2014. S'agissant de l'huile de palme, le faible niveau des stocks mondiaux et la persistance du resserrement de l'offre continuent de soutenir les cours; les prix de l'huile de soja se sont quant à eux affermis en raison de préoccupations liées à la situation météorologique en Argentine et de perspectives de croissance de la consommation pour l’agrodiesel aux États-Unis d'Amérique, au Brésil et en Argentine. En ce qui concerne l'ensemble de l'année, l'indice s’est établi à une moyenne de près de 164 points, en hausse de 11,4 pour cent par rapport à 2015, mais une valeur toutefois nettement inférieure aux niveaux enregistrés au cours des cinq années précédentes.

» L'Indice FAO des prix des produits laitiers s'est établi en moyenne à 192,6 points en décembre, soit 6,2 points (3,3 pour cent) de plus qu'en novembre. Les cours du beurre, du fromage et du lait entier en poudre ont connu une hausse modérée tandis que ceux du lait écrémé en poudre sont restés stables. Le ralentissement de la production laitière dans l'Union européenne et en Océanie et une demande internationale et intérieure dynamique continuent de soutenir le marché. Tandis que l'indice était en moyenne inférieur de 4 pour cent en 2016 par rapport à 2015, les prix internationaux des produits laitiers se sont nettement redressés à partir du milieu de l'année, le beurre et le lait entier en poudre enregistrant les hausses les plus fortes.

» L'Indice FAO des prix de la viande* s'est établi en moyenne à 161,5 points en décembre, soit une baisse de 1,8 point (1,1 pour cent) par rapport à sa valeur révisée de novembre. Les cours de la viande ovine et de la viande bovine, en particulier, ont baissé, tandis que ceux de la volaille et de la viande de porc n'ont que très légèrement reculé. Malgré une augmentation modeste au cours de l'année, la valeur moyenne de l'indice a été en 2016 inférieure de 7 pour cent à celle de 2015, avec les reculs les plus prononcés pour la viande bovine et la volaille.

» L'Indice FAO des prix du sucre était en moyenne de 262,6 points en décembre, en recul de 24,6 points (8,6 pour cent) par rapport à novembre. La forte baisse des prix internationaux du sucre en décembre est principalement imputable à une dépréciation continue de la monnaie brésilienne (le réal) par rapport au dollar des États-Unis, qui a stimulé les exportations de sucre du Brésil, premier producteur et exportateur mondial de ce produit. L'annonce d'une production plus importante que prévu en 2016-2017 (18 pour cent de plus qu’en 2015-2016) dans le centre-sud, principale région productrice du Brésil, a également contribué à faire baisser les prix. L'indice des prix du sucre a toutefois été en moyenne de 255,9 points en 2016, soit 34,2 pour cent de plus qu'en 2015, ce qui représente la première augmentation annuelle depuis le pic de 369 points atteint en 2011. La forte hausse enregistrée en 2016 s'explique en grande partie par un resserrement de l'offre au Brésil, en Inde et en Thaïlande.

* À la différence des autres catégories de produits, la plupart des prix utilisés pour calculer l'Indice FAO des prix de la viande ne sont pas disponibles au moment où l'Indice général est calculé et publié; c'est pourquoi la valeur de l'Indice des prix de la viande concernant les mois les plus récents est obtenue en panachant des projections chiffrées et des prix avérés. Ceci peut parfois donner lieu à des révisions non négligeables de la valeur finale de cet Indice, lesquelles peuvent, par suite, impliquer une modification de la valeur de l'Indice FAO des prix des aliments.

Télécharger l'ensemble des données: Excel, CSV

| Pour plus d'informations contactez-nous.


Télécharger l'ensemble des données: Excel